Causes et facteurs favorisants des apnées du sommeil

Mis à jour : Mardi 07 septembre 2021

SOMMAIRE Patient

Quelles sont les causes des apnées du sommeil ?

Les apnées obstructives du sommeil sont observées lorsqu’un obstacle physique bloque le passage de l’air : partie molle du palais, langue, amygdales, tissu adipeux (en cas d’obésité), nez bouché, etc. Parfois, il arrive que ce phénomène soit aggravé par la trop petite taille des maxillaires et des mandibules (les os des mâchoires). De plus, la position couchée sur le dos ou la flexion du cou pendant le sommeil peuvent contribuer à l’obstruction des voies respiratoires.

Dans certains cas, il arrive que ces obstructions trouvent leur origine dans un trop grand relâchement des muscles du pharynx, ou dans une mauvaise coordination de ces muscles pendant le cycle inspiration/expiration. Ce phénomène est particulièrement marqué après la consommation d’alcool ou de médicaments somnifères .

Quels sont les facteurs favorisant l’apnée du sommeil ?

Les facteurs qui favorisent le SAHOS sont le sexe masculin (2 fois plus de risque), l’âge (jusqu'à 30 % des personnes de plus de 65 ans seraient touchées), l’excès de poids (IMC supérieur à 27 kg/m2, y compris chez les adolescents), la consommation d’alcool ou la prise de somnifères avant le coucher, le tabagisme et les maladies respiratoires (comme l’asthme). L’obstruction nasale (due à un rhume ou une rhinite allergique, par exemple) favorise également les apnées du sommeil.

De plus, les maladies cardiovasculaires (par exemple les accidents vasculaires cérébraux), le diabète de type 2, l’hypertension artérielle ou l’hypothyroïdie sont plus fréquentes chez les personnes qui souffrent de SAHOS. Pour l’instant, on ne connaît pas la cause de ce phénomène même si l’on sait que ces maladies ont les mêmes facteurs favorisants que l’apnée du sommeil.

Certaines caractéristiques anatomiques des os de la tête peuvent également favoriser l’apnée du sommeil : mâchoires trop étroites, palais trop creux ou trop plat, fosses nasales trop petites, menton placé trop en arrière, etc.

L'apnée du sommeil touche près de 2 % des enfants entre 2 et 6 ans. Elle peut être due à de grosses amygdales, une hypertrophie des végétations, des malformations des maxillaires ou de certains élements du crâne, ou une obésité. Le traitement de l'apnée du sommeil de l'enfant consiste d'abord à retirer les amygdales et les végétations ou à corriger une éventuelle malformation anatomique.

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster