eSanté
Nouveau design, nouvelle navigation, contenus enrichis
Désormais disponible sur vidal.fr

Syphilis

Mis à jour : Vendredi 12 juin 2020

La syphilis est une infection bactérienne sexuellement transmissible qui faisait des ravages avant la découverte des antibiotiques. Les symptômes de la syphilis sont très variables d’une personne à l’autre. Les signes de cette infection peuvent ressembler à de très nombreuses maladies, ce qui a valu à la syphilis le surnom de « grande simulatrice ». Non traitée, la syphilis peut évoluer à bas bruit pendant des dizaines d’années en provoquant de graves complications.

Qu'est-ce que la syphilis ?

jeune homme

La syphilis est une infection bactérienne sexuellement transmissible très présente dans les pays en voie de développement. Depuis les années 1990, cette maladie très contagieuse est réapparue dans les pays industrialisés, en particulier chez les homosexuels masculins qui représentent 80 % des cas. Chez 40 % des personnes touchées, en l’absence de traitement, de graves complications apparaissent après 10 à 30 ans : rupture de gros vaisseaux sanguins, troubles neurologiques ou psychiatriques, destruction d’organes, voire décès.

Quels sont les symptômes de la syphilis ?

Après la contamination, le patient remarque un ou plusieurs boutons rouges sur ses organes génitaux, son anus ou au fond de sa gorge. Ce bouton évolue en ulcère non douloureux qui peut persister pendant 1 à 2 mois. Quelques semaines après l’apparition de l'ulcère, le patient se plaint d’un syndrome de type grippal. Des plaques de boutons ou des rougeurs peuvent apparaître sur la paume des mains et la plante des pieds. Parfois, des troubles neurologiques sont présents : méningite, paralysie d'une partie du visage, par exemple.

Dans certains cas, les yeux sont touchés : inflammation de l'enveloppe des yeux (uvéite) ou de la rétine (rétinite).

Deux ans après la contamination, les symptômes disparaissent. Cette phase peut durer plusieurs dizaines d’années.

Quelles sont les complications de la syphilis ?

Chez 40 % des personnes touchées, de graves complications apparaissent après dix à trente ans : rupture de gros vaisseaux sanguins, troubles neurologiques ou psychiatriques, destruction d’organes. Ces complications, également appelées stade tertiaire de la syphilis, peuvent entraîner le décès de la personne.

La syphilis expose également à un risque accru d’infection par le VIH/sida via les lésions que provoque cette infection (risque de trois à cinq fois plus élevé).

Pendant la grossesse, la syphilis peut être transmise de la mère au fœtus. Le risque de transmission est d’environ 70 % en cas de syphilis précoce et de 10 % en cas de syphilis tardive. Les complications pour le fœtus et l’enfant à naître sont fréquentes et extrêmement sévères.

Presse - CGU - Données personnelles - Mentions légales - Contact webmaster