Comment réagir en cas de ménopause ?

Mis à jour : Mardi 09 février 2021

Que faire en cas de ménopause ?

    Quelques mesures peuvent aider à passer le cap de la ménopause, même si elles n’ont pas fait l’objet d’études scientifiques :
  • Mangez de manière équilibrée et évitez les aliments épicés, la caféine (café, thé, chocolat, cola) et les boissons chaudes ou alcoolisées génératrices de bouffées de chaleur. Enrichissez votre alimentation en calcium (lait et produits laitiers, eaux minérales riches en calcium, éventuellement préparations à base de calcium).
  • Faites du sport (marche, natation, vélo, etc.) pour régulariser votre sommeil et lutter contre la dépression , l’ostéoporose, le surpoids, le cholestérol et les maladies cardiovasculaires.
  • Relaxez-vous en pratiquant le yoga, la méditation, le tai chi, le stretching, etc.
  • Prenez le temps de vous occuper de votre corps : massages, hydratation, soins de la peau, etc.
  • Tâchez de trouver de nouvelles activités, de nouveaux intérêts et maintenez un bon cercle d’amis pour vous aider à franchir ce cap sans encombre.
Conduite à tenir en cas de ménopause
  Si les troubles de la ménopause sont intenses et interfèrent avec la qualité de la vie quotidienne.
  S'il existe des antécédents familiaux d'ostéoporose : fracture du poignet, du col du fémur, tassements vertébraux, arrondissement de la colonne vertébrale et réduction de la taille.
  Si les troubles se limitent à des bouffées de chaleur modérées ou à des problèmes de sécheresse vaginale.
Légende
Consultez un médecin dans les jours qui viennent.
Il est possible de s’automédiquer.

Que fait le médecin en cas de ménopause ?

Le médecin peut proposer une thérapie hormonale de substitution (THS) de la ménopause qui vise à corriger les symptômes liés au déficit en estrogènes. La décision de prescrire un THS est individuelle. Elle est prise par le médecin et la patiente, après une évaluation des bénéfices et des risques, adaptée à chaque cas. En cas de contre-indication à ce traitement, les femmes ayant des antécédents d’ostéoporose peuvent néanmoins bénéficier de traitements spécifiques, sans effet sur les autres troubles de la ménopause (bouffées de chaleur, insomnie, etc.).

Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster