eSanté
Nouveau design, nouvelle navigation, contenus enrichis
Désormais disponible sur vidal.fr

Les causes des coliques néphrétiques

Mis à jour : Jeudi 26 mars 2020

Qu'est-ce qui provoque des coliques néphrétiques ?

Les causes sont variées. Il existe souvent une prédisposition familiale à la survenue de lithiase urinaire : les personnes qui ont des taux sanguins d'acide urique élevés (celles qui sont prédisposées aux crises de goutte) ont un risque plus important de connaître ce problème. Chez les personnes qui ont un terrain propice, une hydratation insuffisante et un régime alimentaire riche en protéines et en sel favorise la formation de calculs urinaires. Les personnes qui souffrent d’obésité ou d’hypertension artérielle présentent également un risque plus élevé de lithiase urinaire.

Chez les hommes de plus de 50 ans, l'hyperplasie bénigne de la prostate empêche la vessie de se vider complètement, ce qui pourrait contribuer au développement de calculs dans la vessie. Chez les femmes et chez les personnes équipées d’une sonde vésicale, la présence d’une infection urinaire chronique (faiblement symptomatique) favorise la formation de calculs urinaires phospho-ammoniaco-magnésiens (également appelés calculs de struvite).

Un dérèglement hormonal, dû à un dysfonctionnement des glandes parathyroïdes (qui contrôle le taux de calcium dans le sang), peut également en être la cause.

Certains médicaments peuvent induire la formation de cristaux ou bien cristalliser eux-mêmes lors de leur élimination par les reins. Les deux principaux médicaments responsables de lithiases urinaires sont la sulfadiazine (ADIAZINE) et un antirétroviral, l'indinavir (CRIVIXAN). Un abus de médicaments laxatifs (ou une diarrhée chronique), ainsi qu’un excès d’apport de vitamine D (par exemple dans des compléments alimentaires) peuvent également favoriser l’apparition d’urolithiase.

Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster