TDAH

Mise à jour : Mardi 19 janvier 2021
La maladie

Ce contenu est en accès réservé : cliquez-ici pour en savoir plus

Diagnostic

Ce contenu est en accès réservé : cliquez-ici pour en savoir plus

Quels patients traiter ?

Ce contenu est en accès réservé : cliquez-ici pour en savoir plus

Objectifs de la prise en charge

Ce contenu est en accès réservé : cliquez-ici pour en savoir plus

Prise en charge
TDAH
TDAH
1
Prise en charge psychoéducative et psychothérapique
Globale, la prise en charge doit être systématiquement mise en œuvre et associe les parents (guidance parentale, groupes de parents, thérapie familiale, etc.) et l'enfant.
La prise en charge psychoéducative est la seule autorisée avant l'âge de 6 ans, accompagnée éventuellement de rééducation de la psychomotricité et/ou de rééducation orthophonique en fonction des comorbidités.
2
Traitement médicamenteux
Il est recommandé en cas d'efficacité insuffisante des mesures psycho-éducatives (psychologiques, éducatives et familiales) chez les enfants de plus de 6 ans.
Seul le méthylphénidate a l'AMM en France dans le TDAH.
3
Rythme d'administration
Le traitement en 2 prises (matin et midi) s'adresse plutôt aux enfants les plus jeunes, dont le trouble est essentiellement gênant à l'école ; celui en 3 prises (matin, midi, soir), aux enfants plus âgés dont la vie familiale est très perturbée par le trouble.
Si les circonstances de vie ne permettent pas plusieurs prises par jour, il est possible de prescrire 1 comprimé de Concerta LP 18 mg, avec adaptation de la dose quotidienne par paliers hebdomadaires de 18 mg ; ou 1 comprimé de Quasym LP 10 mg ou de Medikinet 10 mg LM, avec une adaptation de la dose quotidienne par paliers hebdomadaires de 10 mg.
4
Optimisation de posologie
RITALINE : la posologie optimale se situe entre 0,3 et 1 mg/kg par jour, sans dépasser 60 mg/jour. L'augmentation de la dose quotidienne se fait par paliers hebdomadaires de 5 à 10 mg.
CONCERTA LP : adaptation de la dose quotidienne par paliers hebdomadaires de 18 mg, sans dépasser 54 mg en 1 prise/jour.
QUASYM LP : adaptation de la dose quotidienne par paliers hebdomadaires de 10 mg, sans dépasser 60 mg/jour.
MEDIKINET LM : adaptation de la dose quotidienne par paliers hebdomadaires de 5 à 10 mg, sans dépasser 60 mg par jour.
En l'absence d'amélioration après un mois d'adaptation, le traitement doit être interrompu.
5
Passage à une forme à libération prolongée
Il est possible lorsque la posologie optimale a été trouvée.
6
Durée du traitement
Elle n'est pas prévisible. Des interruptions sont recommandées, en particulier pendant les vacances scolaires, pour évaluer si le traitement est toujours indiqué.
1
Prise en charge psychoéducative et psychothérapique
Globale, la prise en charge doit être systématiquement mise en œuvre et associe les parents (guidance parentale, groupes de parents, thérapie familiale, etc.) et l'enfant.
La prise en charge psychoéducative est la seule autorisée avant l'âge de 6 ans, accompagnée éventuellement de rééducation de la psychomotricité et/ou de rééducation orthophonique en fonction des comorbidités.
2
Traitement médicamenteux
Il est recommandé en cas d'efficacité insuffisante des mesures psycho-éducatives (psychologiques, éducatives et familiales) chez les enfants de plus de 6 ans.
Seul le méthylphénidate a l'AMM en France dans le TDAH.
3
Rythme d'administration
Le traitement en 2 prises (matin et midi) s'adresse plutôt aux enfants les plus jeunes, dont le trouble est essentiellement gênant à l'école ; celui en 3 prises (matin, midi, soir), aux enfants plus âgés dont la vie familiale est très perturbée par le trouble.
Si les circonstances de vie ne permettent pas plusieurs prises par jour, il est possible de prescrire 1 comprimé de Concerta LP 18 mg, avec adaptation de la dose quotidienne par paliers hebdomadaires de 18 mg ; ou 1 comprimé de Quasym LP 10 mg ou de Medikinet 10 mg LM, avec une adaptation de la dose quotidienne par paliers hebdomadaires de 10 mg.
4
Optimisation de posologie
RITALINE : la posologie optimale se situe entre 0,3 et 1 mg/kg par jour, sans dépasser 60 mg/jour. L'augmentation de la dose quotidienne se fait par paliers hebdomadaires de 5 à 10 mg.
CONCERTA LP : adaptation de la dose quotidienne par paliers hebdomadaires de 18 mg, sans dépasser 54 mg en 1 prise/jour.
QUASYM LP : adaptation de la dose quotidienne par paliers hebdomadaires de 10 mg, sans dépasser 60 mg/jour.
MEDIKINET LM : adaptation de la dose quotidienne par paliers hebdomadaires de 5 à 10 mg, sans dépasser 60 mg par jour.
En l'absence d'amélioration après un mois d'adaptation, le traitement doit être interrompu.
5
Passage à une forme à libération prolongée
Il est possible lorsque la posologie optimale a été trouvée.
6
Durée du traitement
Elle n'est pas prévisible. Des interruptions sont recommandées, en particulier pendant les vacances scolaires, pour évaluer si le traitement est toujours indiqué.
Conseils aux patients
L'enfant ou l'adolescent, ses parents, ainsi que les personnes impliquées dans sa prise en charge éducative (enseignants, infirmière scolaire, etc.), doivent bénéficier d'informations précises sur le trouble et sur ses possibles complications : échec scolaire, rejet social et familial, consommation excessive d'alcool, toxicomanie, etc. Il convient d'insister sur la dimension multifactorielle du trouble, sans être culpabilisant ni trop pessimiste.
Le traitement médicamenteux, lorsqu'il est indiqué, améliore le plus souvent les symptômes mais ne les fait pas toujours entièrement disparaître. La durée optimale du traitement est mal connue.
Le traitement est interrompu, pendant les vacances d'été notamment, avec l'accord du médecin traitant, afin d'en réévaluer la nécessité.
Les parents doivent être responsabilisés et associés à la prise du médicament (difficultés de compliance chez le jeune enfant, risque d'usage détourné chez l'adolescent).
Une brochure intitulée « Vous et le traitement du trouble déficit de l'attention/hyperactivité par méthylphénidate » est destinée à apporter aux patients et à leur entourage les informations nécessaires avant de démarrer un traitement par méthylphénidate. Elle a pour but de rappeler les risques liés à l'utilisation du méthylphénidate, les modalités de surveillance du traitement ainsi que les règles de bonne utilisation.
Traitements

Ce contenu est en accès réservé : cliquez-ici pour en savoir plus

Références

Ce contenu est en accès réservé : cliquez-ici pour en savoir plus

Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster