Soins palliatifs et accompagnement

Mise à jour : 09 août 2022
A savoir

Connectez-vous pour accéder à ce contenu

Contexte

Connectez-vous pour accéder à ce contenu

Quels patients traiter ?

Connectez-vous pour accéder à ce contenu

Objectifs de la prise en charge

Connectez-vous pour accéder à ce contenu

Prise en charge
organisation des soins palliatifs
organisation des soins palliatifs
1
Évaluation de l'indication des soins palliatifs
Les soins palliatifs doivent être délivrés à tout patient dont le pronostic vital est en jeu, quelle que soit l'issue de la maladie (mort, rémission ou guérison). Ils sont justifiés en cas de douleurs, de troubles symptomatiques, d'angoisse, de souffrance ou de difficultés relationnelles. Ils peuvent être associés aux traitements spécifiques.
2
Évaluation des symptômes
Évaluer (voir Évaluation) et soulager les douleurs physiques ainsi que les autres symptômes, et prendre en compte la souffrance psychologique, sociale et spirituelle. Accompagner l'entourage.
3
Écoute et accompagnement du patient
Écouter la personne, l'accompagner dans la façon dont elle vit sa maladie, les traitements, sa dépendance, son devenir. L'accompagner dans son désir de communiquer ou non avec son entourage, de rester ou non chez elle, en étant soucieux de son intimité et de ses valeurs propres. La communication doit être facilitée entre le patient et l'équipe soignante, entre le patient et ses proches, entre l'équipe soignante et les proches.
4
Formation, soutien des soignants et des bénévoles
La formation et le soutien font partie de la démarche. Tous les membres de l'équipe, qu'ils soient professionnels ou bénévoles, sont concernés.
5
Soins généraux et traitements
Réfléchir sur la pertinence des traitements et des soins, qu'ils soient curatifs, spécifiques ou palliatifs et définir les objectifs (qualité de vie).
6
Traitement des symptômes
Il n'est mis en place qu'après une évaluation rigoureuse et très régulière, prenant en compte la perception de la personne malade, plus importante que celle des soignants, médecins compris. Les symptômes les plus fréquents sont l'anxiété, la dyspnée, la constipation, la douleur, la nausée, les troubles du sommeil.
7
Écoute et accompagnement de la famille
L'information, l'écoute, le soutien dans les crises individuelles et collectives sont à la base de tout accompagnement de la famille. Chacun doit être reconnu dans ses souffrances et ses attentes propres. Une préparation et un soutien sont proposés aux proches avant et au moment du décès.
8
Réévaluation régulière
Aucune attitude dogmatique ne peut répondre aux besoins du patient, qui peuvent différer d'un instant à l'autre.
1
Évaluation de l'indication des soins palliatifs
Les soins palliatifs doivent être délivrés à tout patient dont le pronostic vital est en jeu, quelle que soit l'issue de la maladie (mort, rémission ou guérison). Ils sont justifiés en cas de douleurs, de troubles symptomatiques, d'angoisse, de souffrance ou de difficultés relationnelles. Ils peuvent être associés aux traitements spécifiques.
2
Évaluation des symptômes
Évaluer (voir Évaluation) et soulager les douleurs physiques ainsi que les autres symptômes, et prendre en compte la souffrance psychologique, sociale et spirituelle. Accompagner l'entourage.
3
Écoute et accompagnement du patient
Écouter la personne, l'accompagner dans la façon dont elle vit sa maladie, les traitements, sa dépendance, son devenir. L'accompagner dans son désir de communiquer ou non avec son entourage, de rester ou non chez elle, en étant soucieux de son intimité et de ses valeurs propres. La communication doit être facilitée entre le patient et l'équipe soignante, entre le patient et ses proches, entre l'équipe soignante et les proches.
4
Formation, soutien des soignants et des bénévoles
La formation et le soutien font partie de la démarche. Tous les membres de l'équipe, qu'ils soient professionnels ou bénévoles, sont concernés.
5
Soins généraux et traitements
Réfléchir sur la pertinence des traitements et des soins, qu'ils soient curatifs, spécifiques ou palliatifs et définir les objectifs (qualité de vie).
6
Traitement des symptômes
Il n'est mis en place qu'après une évaluation rigoureuse et très régulière, prenant en compte la perception de la personne malade, plus importante que celle des soignants, médecins compris. Les symptômes les plus fréquents sont l'anxiété, la dyspnée, la constipation, la douleur, la nausée, les troubles du sommeil.
7
Écoute et accompagnement de la famille
L'information, l'écoute, le soutien dans les crises individuelles et collectives sont à la base de tout accompagnement de la famille. Chacun doit être reconnu dans ses souffrances et ses attentes propres. Une préparation et un soutien sont proposés aux proches avant et au moment du décès.
8
Réévaluation régulière
Aucune attitude dogmatique ne peut répondre aux besoins du patient, qui peuvent différer d'un instant à l'autre.

Ce contenu est en accès réservé : Connectez-vous pour acéder à ce contenu

Ce contenu est en accès réservé : Connectez-vous pour acéder à ce contenu

Ce contenu est en accès réservé : Connectez-vous pour acéder à ce contenu

Conseils aux patients
Les conseils aux patients font partie intégrante de la prise en charge palliative et doivent être inspirés par les mêmes principes éthiques : dignité, autonomie de la personne, respect de son ressenti et de sa parole.
On donnera des informations sur « les directives anticipées », la désignation « d'une personne de confiance », et les données essentielles de la loi « sur la fin de vie » (loi Claeys-Léonetti).
Des informations peuvent être obtenues auprès de la Société française d'accompagnement et de soins palliatifs (www.sfap.org).
Traitements

Connectez-vous pour accéder à ce contenu

Références

Connectez-vous pour accéder à ce contenu

Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster