Insuffisance rénale aiguë de l'adulte

Mise à jour : 23 août 2016
La maladie

Connectez-vous pour accéder à ce contenu

Diagnostic

Connectez-vous pour accéder à ce contenu

Quels patients traiter ?

Connectez-vous pour accéder à ce contenu

Objectifs de la prise en charge

Connectez-vous pour accéder à ce contenu

Prise en charge
IRA : prévention
IRA : prévention
1
Prescription de médicaments à risque néphrotoxique
La prévention repose sur les adaptations posologiques détaillées dans la Reco annexe. Lire Médicaments et fonction rénale.
2
Prescription de produits de contraste iodés
Concernant l'administration de produits de contraste iodés, la prévention doit s'appliquer dans les situations à risque suivantes : diabète, insuffisance rénale chronique, insuffisance cardiaque, hypovolémie, patient âgé, myélome.
La prévention repose sur une expansion volémique avec du soluté salé ou bicarbonaté isotonique, l'arrêt des traitements éventuels par IEC, ARA II, inhibiteurs de la rénine et l'arrêt des médicaments susceptibles d'accumulation (metformine).
3
Prévention de l'insuffisance rénale aiguë
Les mesures préventives communes à toutes ces situations sont :
les mesures de nursing ;
le maintien d'une volémie normale (régime normal salé, sérum salé isotonique) ;
la réanimation hémodynamique avant tout acte chirurgical ;
l'arrêt si possible d'un IEC, d'un ARA II, des AINS et tout autre médicament néphrotoxique ;
l'abstention si possible de nouvelle prescription de médicament potentiellement néphrotoxique ;
l'adaptation posologique notamment chez le sujet âgé.
4
Diagnostic de l'insuffisance rénale aiguë
Elle se fait essentiellement sur une évaluation du débit de filtration glomérulaire par la créatininémie sur un dosage de routine ou sur un dosage de surveillance chez les patients à risque accru.
Chez le patient hospitalisé à risque, outre la surveillance de la créatininémie, celle du débit urinaire et du poids fournit des arguments complémentaires.
L'élévation de la créatininémie est néanmoins un marqueur imparfait et tardif de la réduction du débit de filtration glomérulaire.
L'intérêt de marqueurs de toxicité tubulaire, NGAL (Neutrophil Gelatinase-Associated Lipocalin) notamment, est actuellement à l'étude.
1
Prescription de médicaments à risque néphrotoxique
La prévention repose sur les adaptations posologiques détaillées dans la Reco annexe. Lire Médicaments et fonction rénale.
2
Prescription de produits de contraste iodés
Concernant l'administration de produits de contraste iodés, la prévention doit s'appliquer dans les situations à risque suivantes : diabète, insuffisance rénale chronique, insuffisance cardiaque, hypovolémie, patient âgé, myélome.
La prévention repose sur une expansion volémique avec du soluté salé ou bicarbonaté isotonique, l'arrêt des traitements éventuels par IEC, ARA II, inhibiteurs de la rénine et l'arrêt des médicaments susceptibles d'accumulation (metformine).
3
Prévention de l'insuffisance rénale aiguë
Les mesures préventives communes à toutes ces situations sont :
les mesures de nursing ;
le maintien d'une volémie normale (régime normal salé, sérum salé isotonique) ;
la réanimation hémodynamique avant tout acte chirurgical ;
l'arrêt si possible d'un IEC, d'un ARA II, des AINS et tout autre médicament néphrotoxique ;
l'abstention si possible de nouvelle prescription de médicament potentiellement néphrotoxique ;
l'adaptation posologique notamment chez le sujet âgé.
4
Diagnostic de l'insuffisance rénale aiguë
Elle se fait essentiellement sur une évaluation du débit de filtration glomérulaire par la créatininémie sur un dosage de routine ou sur un dosage de surveillance chez les patients à risque accru.
Chez le patient hospitalisé à risque, outre la surveillance de la créatininémie, celle du débit urinaire et du poids fournit des arguments complémentaires.
L'élévation de la créatininémie est néanmoins un marqueur imparfait et tardif de la réduction du débit de filtration glomérulaire.
L'intérêt de marqueurs de toxicité tubulaire, NGAL (Neutrophil Gelatinase-Associated Lipocalin) notamment, est actuellement à l'étude.

Ce contenu est en accès réservé : Connectez-vous pour acéder à ce contenu

Conseils aux patients
L'information du patient à risque est un élément majeur d'une politique de prévention de l'insuffisance rénale aiguë. Elle doit porter sur les risques de la déshydratation et sur l'usage des médicaments néphrotoxiques, y compris les anti-inflammatoires non stéroïdiens en automédication.
Les patients diabétiques, les sujets âgés et les patients en insuffisance rénale chronique bénéficieront d'une information plus approfondie.
En cas de survenue d'une insuffisance rénale aiguë, les options thérapeutiques, la surveillance, les méthodes de dialyse, les risques d'évolution vers la dialyse chronique et la gravité globale seront discutés immédiatement avec le patient, sa famille ou la personne de confiance.
Traitements

Connectez-vous pour accéder à ce contenu

Références

Connectez-vous pour accéder à ce contenu

Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster