Diététique : Diabète de type 1

Mise à jour : Mardi 16 février 2021
Contexte
L'objectif principal de la diététique du diabète de type  1 est d'éviter les trop grandes fluctuations glycémiques, que ce soit par la consommation de produits à fort index glycémique (pouvoir hyperglycémiant rapporté à celui du glucose) ou par un apport insuffisant de glucides, aux repas ou lors des efforts physiques, susceptible d'entraîner des hypoglycémies.
L'alimentation doit être répartie en 3 principaux repas, complétés si besoin de 1 à 2 collations. Les collations, indispensables en cas d'activité physique intense, doivent correspondre à un fractionnement du repas et non à un apport supplémentaire. On peut, par exemple, garder le fruit ou le laitage de midi pour la collation de 16 heures.
Objectifs diététiques
Les apports doivent être calculés en fonction du profil glycémique et du schéma insulinique de chaque patient. Ils doivent permettre le maintien de son poids ou, si nécessaire, le retour au poids idéal.
Les apports glucidiques ne doivent généralement pas dépasser 40 % des apports caloriques journaliers.
Les apports lipidiques ne doivent pas être particulièrement limités et peuvent atteindre 40 % de la ration calorique quotidienne.
Les protéines ne doivent pas dépasser 20 % des apports caloriques journaliers.
Conseils aux patients
Les patients doivent apprendre à se « resucrer » en cas d'hypoglycémie : 3 morceaux de sucre ou 1 pâte de fruit ou 1 verre de soda (non light). À distance d'un repas, ce « resucrage » doit être suivi d'une collation : 4 petits-beurre ou 1 barre de céréales.
Les apports quotidiens doivent être variés. Ils sont définis, pour chaque patient, en fonction de son poids, de ses habitudes alimentaires, de son profil glycémique et de son schéma insulinique.
Lire les Recos concernées :
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster