Angine

Mise à jour : 17 septembre 2018
La maladie

Ce contenu est en accès réservé : cliquez-ici pour en savoir plus

Diagnostic

Ce contenu est en accès réservé : cliquez-ici pour en savoir plus

Quels patients traiter ?

Ce contenu est en accès réservé : cliquez-ici pour en savoir plus

Objectifs de la prise en charge

Ce contenu est en accès réservé : cliquez-ici pour en savoir plus

Prise en charge
Angine
Angine
1
Indication du test de diagnostic rapide (TDR)
Le TDR doit être réalisé systématiquement chez l'enfant de plus de 3 ans. Chez l'adulte, il est indiqué uniquement si le score de Mac Isaac est ≥ 2.
Chaque item valant 1 point : fièvre > 38 °C, présence d'exsudat, adénopathies cervicales sensibles, absence de toux ; puis, suivant l'âge, + 1 avant 15 ans et - 1 à partir de 45 ans.
2
Facteurs de risque de rhumatisme articulaire aigu (RAA)
Antécédent personnel de RAA.
Âge compris entre 5 et 25 ans et épisodes multiples d'angines streptococciques, séjour en zone endémique de RAA (Afrique, DOM-TOM), précarité sociale.
3
Traitement symptomatique
Le traitement antalgique et/ou antipyrétique constitue dans la majorité des cas le seul traitement de l'angine présumée virale.
Le seul objectif de l'utilisation des AINS dans l'angine de l'enfant étant le traitement de la douleur, il n'y a pas lieu de donner des AINS à dose anti-inflammatoire, ni des corticoïdes par voie générale, hormis dans certaines formes sévères d'angines à EBV (Epstein-Barr Virus, mononucléose infectieuse).
4
Antibiothérapie
Les traitements de courte durée sont à privilégier pour une bonne observance.Grade A
Le traitement recommandé est l'amoxicilline pendant 6 jours.Grade A Les céphalosporines de 2e génération (céfuroxime) et de 3e génération (cefpodoxime) per os ne doivent être utilisées qu'en cas d'allergie vraie aux pénicillines, et en absence de contre-indications aux céphalosporines.Grade A
En cas de contre-indication à l'ensemble des bêtalactamines, un macrolide (ayant une durée de traitement raccourcie validée par l'AMM) peut être prescrit : azithromycine, clarithromycine ou josamycine. La résistance du streptocoque bêtahémolytique du groupe A (SGA) aux macrolides a diminué depuis 2006 et reste aujourd'hui inférieure à 10 %.Grade A
La mise en route du traitement antibiotique peut être immédiate ou retardée jusqu'au 9e jour après le début des signes cliniques.Grade A
Il n'est pas recommandé de donner « à l'avance » une prescription antibiotique au patient.
1
Indication du test de diagnostic rapide (TDR)
Le TDR doit être réalisé systématiquement chez l'enfant de plus de 3 ans. Chez l'adulte, il est indiqué uniquement si le score de Mac Isaac est ≥ 2.
Chaque item valant 1 point : fièvre > 38 °C, présence d'exsudat, adénopathies cervicales sensibles, absence de toux ; puis, suivant l'âge, + 1 avant 15 ans et - 1 à partir de 45 ans.
2
Facteurs de risque de rhumatisme articulaire aigu (RAA)
Antécédent personnel de RAA.
Âge compris entre 5 et 25 ans et épisodes multiples d'angines streptococciques, séjour en zone endémique de RAA (Afrique, DOM-TOM), précarité sociale.
3
Traitement symptomatique
Le traitement antalgique et/ou antipyrétique constitue dans la majorité des cas le seul traitement de l'angine présumée virale.
Le seul objectif de l'utilisation des AINS dans l'angine de l'enfant étant le traitement de la douleur, il n'y a pas lieu de donner des AINS à dose anti-inflammatoire, ni des corticoïdes par voie générale, hormis dans certaines formes sévères d'angines à EBV (Epstein-Barr Virus, mononucléose infectieuse).
4
Antibiothérapie
Les traitements de courte durée sont à privilégier pour une bonne observance.Grade A
Le traitement recommandé est l'amoxicilline pendant 6 jours.Grade A Les céphalosporines de 2e génération (céfuroxime) et de 3e génération (cefpodoxime) per os ne doivent être utilisées qu'en cas d'allergie vraie aux pénicillines, et en absence de contre-indications aux céphalosporines.Grade A
En cas de contre-indication à l'ensemble des bêtalactamines, un macrolide (ayant une durée de traitement raccourcie validée par l'AMM) peut être prescrit : azithromycine, clarithromycine ou josamycine. La résistance du streptocoque bêtahémolytique du groupe A (SGA) aux macrolides a diminué depuis 2006 et reste aujourd'hui inférieure à 10 %.Grade A
La mise en route du traitement antibiotique peut être immédiate ou retardée jusqu'au 9e jour après le début des signes cliniques.Grade A
Il n'est pas recommandé de donner « à l'avance » une prescription antibiotique au patient.
Cas particuliers
Angine de l'adulte
En cas de score de Mac Isaac < 2, il n'y a pas lieu de donner des antibiotiques.
En cas de score de Mac Isaac ≥ 2, l'antibiothérapie n'est indiquée que si le TDR est positif.
Angines non streptococciques
Les angines bactériennes non streptococciques (Corynebacterium diphteriae, Nesseria gonorrhae, germes anaérobies, etc.) justifient une prise en charge particulière avec une antibiothérapie adaptée au germe suspecté ou retrouvé sur le prélèvement, et parfois une hospitalisation en raison du terrain (immunodépression, etc.).
Si la fièvre persiste au-delà du 4e jour d'antibiotique, il convient d'arrêter le traitement et de rechercher une mononucléose infectieuse par un MNI-test.
Conseils aux patients
Toute douleur de la gorge dans un contexte fébrile n'est pas synonyme d'angine. Seul l'examen des amygdales et de la muqueuse oropharyngée permet de poser le diagnostic.
La suspicion d'une origine bactérienne peut être confirmée ou infirmée par la réalisation en ville d'un test de diagnostic rapide à la recherche d'une infection à streptocoque.
La prise en charge d'une angine présumée virale, ou dont le test de diagnostic rapide est négatif, se résume au traitement de la douleur et de la fièvre.
Lorsqu'il est nécessaire, le traitement antibiotique doit être poursuivi pendant toute la durée prescrite afin de prévenir les risques d'apparition de résistances.
La persistance de fortes douleurs et/ou d'une importante gêne à la déglutition et/ou d'une fièvre supérieure à 39,5 °C au-delà de 4 jours de traitement nécessite un avis médical.
Traitements

Ce contenu est en accès réservé : cliquez-ici pour en savoir plus

Références

Ce contenu est en accès réservé : cliquez-ici pour en savoir plus

Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster