Les traitements généraux du psoriasis

Mis à jour : Lundi 10 Octobre 2022

Le traitement du psoriasis fait parfois appel à des médicaments qui doivent être pris par voie orale (par la bouche) ou administrés par injections. Ces traitements sont réservés aux psoriasis sévères ou de sévérité modérée mais qui ont un fort impact sur la qualité de vie du patient (par exemple, un psoriasis très visible qui nuit à sa vie sociale).

Les traitements généraux du psoriasis utilisent soit des médicaments qui diminuent l’activité du système immunitaire (des « immunosuppresseurs » comme le méthotrexate ou la ciclosporine), soit un rétinoïde (l’acitrétine, qui régule le renouvellement de la peau), soit des médicaments qui bloquent l’action de certaines substances immunitaires comme, par exemple, le TNF (Tumor necrosis factor).

Le méthotrexate dans le traitement du psoriasis

Le méthotrexate est un agent anti-inflammatoire et immunosuppresseur. Les médicaments à base de méthotrexate sont utilisés dans les formes sévères de psoriasis résistant aux traitements traditionnels (photothérapie, puvathérapie, rétinoïdes), mais ils sont également utilisés dans les formes modérées.
Les médicaments contenant du méthotrexate se présentent sous forme de comprimés ou de solution injectable en seringue ou en stylo préremplis. Il s'administre une fois par semaine, que ce soit par voie orale ou par voie injectable.
Le méthotrexate ne doit pas être utilisé en cas d'insuffisance hépatique ou d’insuffisance rénale grave. Il est également contre-indiqué pendant la grossesse et chez la femme en âge de procréer sans contraception en raison d’un risque d'avortement, de malformations et de retard de croissance chez l’enfant à naître. Les hommes et les femmes sous méthotrexate doivent adopter un moyen efficace de contraception au cours du traitement et après l'arrêt du traitement, pendant 3 mois pour les femmes et 5 mois pour les hommes.
Lors du traitement, il est préférable de ne pas prendre d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (tel que l’ibuprofène) ni certains antiulcéreux.
Les patients qui prennent du méthotrexate doivent être étroitement suivis (surveillance clinique et prise de sang) pour déceler d’éventuels effets indésirables, potentiellement graves, sur le foie, les poumons ou le sang. Certains effets indésirables sont accrus en cas de surdosage lié à des prises trop fréquentes (prises quotidiennes au lieu d'une prise par semaine) ou à des interactions médicamenteuses. Signalez sans tarder à votre médecin la survenue de malaises, de troubles digestifs, d’inflammation de la bouche, d’aphtes, de saignements, de fièvre. La prise d'acide folique après l’administration du méthotrexate (le lendemain ou le surlendemain) permet de réduire la fréquence de certains de ces effets indésirables.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 18 Octobre 2022
Légende
  • Médicament référent

La ciclosporine dans le traitement du psoriasis

La ciclosporine, médicament immunosuppresseur, a une efficacité comparable au méthotrexate. Cette substance a la propriété de bloquer certaines cellules qui interviennent dans les réactions immunitaires. Ces principaux effets indésirables sont une toxicité rénale, l’hypertension artérielle, des troubles du foie, des tremblements, des fourmillements des mains et des pieds, une pousse excessive des poils, des troubles digestifs, un gonflement des gencives.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 18 Octobre 2022
Immunosuppresseurs : ciclosporine
Légende
  • Médicament référent

Les rétinoïdes dans le traitement général du psoriasis

L'acitrétine fait partie de la famille des rétinoïdes. Son effet sur les plaques de psoriasis apparaît au bout de six à huit semaines. Elle est plus efficace chez les enfants que chez les adultes. L’acitrétine peut être utilisée seule ou en association à la photothérapie (pour pouvoir réduire les doses de rayons ultraviolets administrées).

Son principal effet indésirable est la sécheresse de la peau et des muqueuses qu’elle provoque.

L'acitrétine peut entraîner des malformations chez l'enfant à naître en cas de prise pendant la grossesse, ce qui oblige à prendre des précautions particulières. En octobre 2012, les conditions de prescription et de délivrance ont été renforcées chez la femme en âge de procréer, avec la mise en place d'un contrat de soin et de contraception. La patiente s'engage à utiliser une contraception efficace un mois avant l'initiation du traitement, pendant toute la durée du traitement et durant les deux mois qui suivent la fin du traitement (voire les deux ans qui suivent). Un test de grossesse doit être réalisé avant le traitement, puis tous les mois pendant la durée du traitement, puis régulièrement durant les mois qui suivent l'arrêt du traitement. En février 2014, suite à l'observation de grossesses survenues sous traitement par acitrétine, l'Agence du médicament a restreint les modalités de prescription : désormais, l'ordonnance initiale doit être rédigée par un dermatologue. Le renouvellement des ordonnances peut être fait par tout médecin dans la limite d'un an au terme duquel une nouvelle prescription par un dermatologue est requise (voir Actualités).

De plus, la prise d’acitrétine contre-indique la consommation d'alcool et le don de sang.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 18 Octobre 2022
Rétinoïdes par voie orale

Les biothérapies dans le traitement du psoriasis

Les biothérapies utilisées dans le traitement du psoriasis sont récentes. Produits par biotechnologie, ces médicaments ciblent des étapes spécifiques de l’inflammation : il s’agit des agents anti-TNF et des inhibiteurs d’interleukines.

Ces médicaments sont onéreux et nécessitent la réalisation d’un bilan médical approfondi avant leur prescription. Ils ont donc un statut de médicament d'exception et leur prescription est réservée aux médecins spécialistes en dermatologie, en médecine interne et en rhumatologie. L’ordonnance initiale doit être faite à l’hôpital et renouvelée tous les ans à l’hôpital.

Les agents anti-TNF

Les agents anti-TNF (adalimumab, certolizumab, infliximab, étanercept) agissent en bloquant l’action d’une molécule produite par les cellules de l’immunité, le Tumor Necrosis Factor ou TNF, impliquée dans les processus inflammatoires de l'organisme. Ils sont indiqués dans le traitement du psoriasis et certains sont également utilisés dans le traitement du rhumatisme psoriasique.
Après avoir considéré que tous les anti-TNF devaient être réservés aux formes chroniques sévères du psoriasis, la Haute autorité de santé (HAS) estime désormais que l'étanercept, l'infliximab et l'adalimumab sont utilisables dans les formes modérées à sévères en cas d'échec d'un traitement général non biologique, comme la ciclosporine, le méthotrexate ou la photothérapie.

Avant la mise en route du traitement par un médicament anti-TNF, un bilan préalable est effectué pour dépister des anomalies neurologiques, cardiaques ou une éventuelle infection, même bénigne. Un bilan dentaire est également effectué pour dépister une infection des dents qui pourrait se compliquer en infection des valves du cœur. Si une infection est dépistée, elle est traitée par des antibiotiques avant la mise en route du traitement anti-TNF, qui sera administré par injections, soit intraveineuse à l’hôpital de jour, soit sous-cutanée (par une infirmière ou le patient lui-même). Les patients doivent être suivis régulièrement pour dépister au plus tôt d’éventuelles infections.

Lorsqu’on reçoit un médicament anti-TNF, il est important de rester vigilant et de signaler à son médecin tout signe pouvant évoquer une infection : fièvre (même peu élevée) ou perte de poids (même modérée). En effet, une infection négligée peut avoir des conséquences extrêmement graves chez les personnes qui reçoivent des anti-TNF.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 18 Octobre 2022
Agents anti-TNF : certolizumab
Agents anti-TNF : étanercept
Légende
  • Médicament biosimilaire

Les inhibiteurs d’interleukines

Plusieurs médicaments de la famille des inhibiteurs d'interleukines sont indiqués dans le traitement du psoriasis, et pour certains, dans le rhumatisme psoriasique. Il s’agit d’anticorps monoclonaux qui bloquent différentes interleukines, des substances impliquées dans les processus inflammatoires : anti-IL12 et 23 (ustekinumab), anti-IL17 (sécukinumab, ixekizumab), anti-récepteur de l’IL17 (brodalumab) et anti-IL23 (risankizumab, guselkumab, tildrakizumab).

    Selon la Haute autorité de santé (HAS), ces médicaments doivent être réservés aux formes sévères de psoriasis, qui sont définies par :
  • une réponse insuffisante, une contre-indication ou une intolérance à au moins deux traitements généraux non biologiques, comme le méthotrexate ou la ciclosporine et la photothérapie ;
  • et forme étendue et/ou avec un retentissement psychosocial important.

Ces médicaments se présentent en solution injectable en stylo prérempli ou en seringue préremplie. Ils sont administrés par voie sous cutanée. Les patients peuvent être formés à l’auto-injection. Néanmoins, la 1re injection doit toujours être réalisée dans une structure de soins adaptée.

Les principaux effets indésirables de ces inhibiteurs d’interleukines sont des infections des voies aériennes, des candidoses, des douleurs articulaires, des troubles digestifs, des maux de tête, des réactions au site d'injection. Comme les autres biothérapies, ils exposent probablement à un risque accru d'infections graves, à des risques cardiovasculaires, et des troubles comportementaux. Leur utilisation nécessite une surveillance particulière.
De rares cas d’atteintes cutanées ont été rapportées (rougeur, desquamation) avec l’ustékinumab et ont fait l’objet d’une information par l’agence du médicament (voir Actualités : STELARA : risque d'atteintes cutanées et conduite à tenir, 11/2014).

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 18 Octobre 2022
Bimékizumab
Immunosuppresseurs : brodalumab
Immunosuppresseurs : guselkumab
Immunosuppresseurs : ixékizumab
Immunosuppresseurs : risankizumab
Immunosuppresseurs : sécukinumab
Immunosuppresseurs : tildrakizumab
Immunosuppresseurs : ustékinumab

L’aprémilast dans le traitement du psoriasis

L’aprélimast diminue les processus inflammatoires en inhibant une enzyme appelée phosphodiestérase qui intervient dans la production de cytokines. Il s’agit d’un traitement de seconde intention du psoriasis chez les adultes en cas d’échec, ou de contre-indication, ou d’intolérance aux autres traitements généraux dont la ciclosporine, le méthotrexate ou la puvathérapie. Son efficacité semble modeste, mais il peut être utile pour retarder la mise sous traitement par biothérapie.

Ses effets indésirables les plus fréquents sont des troubles digestifs, des maux de tête et des infections des voies respiratoires. La survenue d’idées suicidaires sous traitement doit être rapidement signalée au médecin.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 18 Octobre 2022
Immunosuppresseurs : aprémilast
* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Les plus récents
Les plus récents Les plus suivis Les mieux votés
Silene81 Il y a 3 jours 0 commentaire associé

Merci pour vos articles toujours aussi intéressant. 

Signaler un contenu inapproprié

Vous venez de signaler ce commentaire. Confirmez-vous votre choix?

+0 -0
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster