Comment soigne-t-on la gale ?

Mis à jour : Lundi 14 septembre 2020

SOMMAIRE Patient

VIDAL Reco associée

Le traitement de la gale repose sur des traitements antiparasitaires locaux (application de sur la peau) ou oraux (par la bouche). Lorsqu’une personne est reconnue atteinte de gale, son entourage familial et toute personne ayant eu un contact étroit avec elle (partenaires sexuels), même sans symptômes cliniques, doivent recevoir un traitement.

Quels sont les traitements de la gale commune ?

Le traitement de la gale commune repose le plus souvent sur l’application sur tout le corps d’une émulsion ou d’une crème destinée à tuer le parasite. Parce qu’elles sont dues à la réaction immunitaire, les démangeaisons peuvent persister jusqu'à 4 semaines après un traitement correctement effectué. La persistance de ces démangeaisons ne doit pas conduire à des traitements répétés, inutiles et potentiellement toxiques. Chez les personnes sans domicile fixe, ou lors d'épidémie dans une institution, un traitement en comprimés peut être prescrit.

De nombreux experts, dont le Haut comité de la santé publique (HCSP), recommandent de renouveler le traitement (local ou oral) après 8 jours.

Lors de traitement par application sur la peau, toutes les régions du corps, à l'exception du visage et des muqueuses (yeux, bouche, vagin, gland), doivent être traitées. Le traitement du cuir chevelu est souvent recommandé. Le visage ne doit être traité que dans les formes profuses et hyperkératosiques et, chez l'enfant, en protégeant les yeux et la bouche.

Attention, lors de gale du nourrisson, il convient de bander les mains des enfants pour éviter une ingestion accidentelle des produits appliqués sur la peau (en se suçant les doigts).

Si les démangeaisons sont trop gênantes, le médecin peut prescrire des médicaments antihistaminiques (contre les manifestations des allergies) à appliquer sur la peau ou à avaler.

Quels sont les traitements des formes particulières ?

Le traitement des gales impétiginisées

Si la gale est infectée (gale impétiginisée), un traitement antibiotique est prescrit en complément du traitement antiparasitaire (local ou oral).

Le traitement des gales eczématisées

Si la gale se complique d’eczéma (gale eczématisée), le traitement par ivermectine sous forme de comprimé est privilégié. Un traitement local émollient (hydratant et adoucissant) est prescrit en complément.

Le traitement des gales hyperkératosiques

Lors de gale dite « norvégienne », le traitement oral est associé à un traitement local : vaseline salicylée à 10 % pour ramollir les croûtes et permettre une meilleure pénétration des lotions acaricides, applications répétées de ces produits, et traitement du visage et des ongles.

Le traitement de la gale chez la femme enceinte

Pendant la grossesse, les traitements locaux à base de benzoate de benzyle et de perméthrine et le traitement oral à base d’ivermectine peuvent être utilisés. Le traitement par benzoate de benzyle repose à la différence de celui de l’adulte sur une seule application d’une durée inférieure à douze heures. En raison d’un manque de données, l’esdépalléthrine ne doit pas être utilisé pendant le premier trimestre de la grossesse.

Comment désinfecter le linge et l'environnement ?
Lorsqu’ils ont été utilisés ou portés pendant la semaine précédant le traitement, les vêtements (y compris les gants !) et le linge de corps, les serviettes de toilette et la literie doivent être lavés en machine à 60°C. Le linge ne supportant pas un lavage à 60°C doit être traité dans un sac avec un produit acaricide (en vente en pharmacies), ou enfermé dans un sac en plastique pendant trois jours (temps nécessaire au sarcopte pour mourir). On peut également placer ces sacs au congélateur pour accélérer la mort des sarcoptes.
La désinfection des autres objets de l’environnement n'est pas nécessaire en cas de gale commune. En cas de gale profuse ou d'épidémie, elle se pratique selon les conseils du médecin.

Les différents médicaments utilisés contre la gale

Les médicaments à appliquer sur la peau

Le benzoate de benzyle (ASCABIOL) est un traitement de la gale utilisable chez l’enfant à partir de 1 mois et chez l’adulte, y compris chez la femme enceinte. Il se présente sous forme d’émulsion à appliquer sur tout le corps en 2 couches successives espacées de 10 à 15 minutes (correspondant au temps de séchage). Un flacon permet l'application des 2 couches. Il est recommandé d’insister sur les zones avec des lésions, sur les plis, les espaces entre les doigts, le nombril, les parties génitales, sous les seins, sous les ongles et sur le cuir chevelu. Il faut ensuite laisser agir le produit pendant 24 heures avant de rincer soigneusement. Une deuxième application est nécessaire après 8 jours. Chez la femme enceinte, il ne faut appliquer qu’une seule couche. Chez l’enfant de moins de 2 ans, il ne faut appliquer qu’une seule couche et réduire le temps d’application à 12 heures.
Les effets indésirables possibles sont des réactions cutanées (irritation, eczéma), plus rarement des réactions allergiques et des convulsions (en cas d’ingestion accidentelle ou d’application prolongée chez le nourrisson).

A noter que ce médicament existait avant 2015 avec une formulation qui associant le benzoate de benzyle à du sulfiram (Voir Actualités).

La perméthrine, traitement de référence de la gale à l'étranger depuis de nombreuses années, est disponible en France sous forme de crème (TOPISCAB) depuis juin 2015 (voir Actualités). Ce traitement est utilisable chez l’enfant de plus de 2 mois et chez l’adulte, y compris chez la femme enceinte. Il consiste en deux applications à 7 jours d’intervalle. La crème est à appliquer le soir en couche fine, de façon uniforme sur tout corps (y compris le cou, la nuque, la paume des mains et la plante des pieds). Il convient d'accorder une attention toute particulière aux espaces entre des doigts et les orteils, aux zones de plis (poignet, coudes, aisselles), aux organes génitaux externes et aux fesses. Au bout de 8 heures minimum, il faut se laver à l’eau et au savon pour éliminer les restes de crème.
Les effets indésirables les plus fréquents sont des sensations de fourmillement, de brûlure, des démangeaisons, une rougeur de la peau et une sécheresse cutanée.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 20 Mai 2021
Antiparasitaires externes
Légende
  • Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

Les médicaments par voie orale

L'ivermectine (STROMECTOL et ses génériques) est le seul traitement de la gale par voie orale disponible en France. C'est un antiparasitaire efficace et habituellement bien toléré. Il est utilisé préférentiellement chez les personnes âgées, les personnes qui sont à l’origine d'une épidémie en collectivité, celles ayant un eczéma généralisé (et chez qui les traitements à appliquer sur la peau pourraient passer dans le sang), ainsi que chez les patients susceptibles de mal tolérer le traitement local ou de ne pas pouvoir l’appliquer correctement.
Ce médicament est utilisable chez l’adulte et chez l’enfant de plus de 15 kg. Il est administré en une prise unique. La dose à prendre est fonction du poids du patient. Chez l'enfant de moins de 6 ans, les comprimés peuvent être écrasés avant d'être avalés. La dose peut être prise à tout moment de la journée, à jeun (aucune prise de nourriture pendant les deux heures qui précèdent ou qui suivent son administration).
Certains experts recommandent de renouveler la prise après 8 jours. Dans le traitement des gales profuses et hyperkératosiques, une deuxième prise peut être nécessaire 15 jours plus tard.

Une exacerbation temporaire des démangeaisons peut être observée dans les jours qui suivent la prise.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 20 Mai 2021
Légende
  • Médicament référent
  • Médicament générique
* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Ressources laboratoire17Dermatovénérologie
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster