Comment soigne-t-on un bouton de fièvre

Mis à jour : Jeudi 12 Décembre 2019

Quels sont les traitements du bouton de fièvre ?

La douleur due à un bouton de fièvre peut être soulagée par un médicament de type paracétamol. Une solution antiseptique peut être appliquée sur la lésion une ou deux fois par jour, en évitant celles contenant de l'alcool. En complément, une crème antivirale à base d’aciclovir peut être utile. Dans certains cas, un médicament antiviral oral peut être prescrit. Les antibiotiques n'ont aucune utilité lors de boutons de fièvre.

Les traitements antiviraux oraux

Un médicament antiviral par voie orale (aciclovir ou valaciclovir en comprimés) peut être prescrit dans certains cas, notamment lors de l'apparition du premier bouton de fièvre (primo-infection) ou en prévention de crises d'herpès fréquentes.

En cas de poussée d’herpès labial (autre que la primo-infection), le traitement actuellement recommandé repose sur deux prises de 4 comprimés à 500 mg de valaciclovir pendant un jour, en espaçant les prises d’environ 12 heures. Le traitement doit être pris dès la survenue du tout premier symptôme (picotement, démangeaisons, brûlure…).

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 20 Mai 2021
Légende
  • Médicament référent
  • Médicament générique

 

Les traitements antiherpétiques locaux

Des traitements locaux, dont des antiviraux (contenant de l’aciclovir) sont indiqués pour les poussées d’herpès labial localisé. Certains sont en vente libre, parfois en accès direct dans les pharmacies. Leur efficacité n’a pas été démontrée. Ils ne doivent pas être utilisés pour des lésions d’herpès situées ailleurs que sur les lèvres. Ils doivent être appliqués dès le début des symptômes et jusqu'à l'apparition de croûtes, en débordant largement autour des lésions.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 20 Mai 2021
Antiherpétiques locaux : autres médicaments
Légende
  • Médicament référent
  • Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance
Les plantes dans le traitement de l'herpès labial
Différentes études ont montré une certaine efficacité de traitements locaux à base d’extraits d’écorce d’hamamélis, de sauge officinale et de rhubarbe des jardins (Rheum rhaponticum) à l’effet cicatrisant, ou de mélisse à l’effet cicatrisant et antidouleur.
* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Ressources laboratoire19InfectiologieDermatovénérologie
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster