Avoir des enfants lorsqu'on souffre d'hémochromatose

Mis à jour : Mercredi 21 Novembre 2018

Le risque de concevoir un enfant atteint d’hémochromatose varie selon la présence de mutation sur les chromosomes 6 des parents.

Si l'un des parents est homozygote pour la mutation de l'hémochromatose

Dans ce cas, ce parent possède une copie de la mutation sur chacun de ses chromosomes 6 et il souffre lui-même d’hémochromatose.

  • Si l’autre parent n’est pas porteur de la mutation, aucun enfant ne sera atteint d’hémochromatose, mais ils porteront tous cette mutation sur l’un de leur chromosome 6 (ils seront tous hétérozygotes).
  • Si l’autre parent est hétérozygote (porteur de la mutation sur un seul chromosome 6), il existe une chance sur deux que leurs enfants souffrent d’hémochromatose. Les autres enfants seront hétérozygotes.
  • Si l’autre parent est, lui aussi, homozygote pour la mutation, tous les enfants souffriront d’hémochromatose.

Si les deux parents sont hétérozygotes pour la mutation de l'hémochromatose

Dans ce cas, leurs enfants auront une chance sur quatre de souffrir d’hémochromatose (homozygotes), une chance sur deux d’être hétérozygotes, et une chance sur quatre de ne pas du tout porter la mutation responsable de l’hémochromatose.

Si aucun des parents ne porte la mutation de l'hémochromatose

Dans ce cas, les enfants ne porteront pas la mutation responsable de l’hémochromatose.

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster