Le dépistage et le traitement du diabète gestationnel

Mis à jour : Lundi 29 Novembre 2021

Comment dépiste-t-on le diabète gestationnel ?

Le diabète gestationnel est dépisté à l’aide d’un examen complémentaire appelé « hyperglycémie provoquée par voie orale » (HGPO). Le médecin fait ingérer 75 g de glucose (sucre) à la mère lorsqu’elle est à jeun, et il mesure sa glycémie deux heures après.

Ce test de dépistage peut être pratiqué avant la conception (chez les femmes qui présentent un profil de risque élevé) ou entre la 24e et la 28e semaine d’aménorrhée (au cours du 5e mois de grossesse).

Quel est le traitement du diabète gestationnel ?

Le traitement du diabète gestationnel repose essentiellement sur des mesures hygiéno-diététiques:

  • alimentation pauvre en aliments gras ou sucrés, et riche en fibres alimentaires comme les légumes, les fruits et les céréales complètes ;
  • étalement des repas tout au long de la journée, avec 3 repas et 2 collations ;
  • activité physique régulière, adaptée au stade de la grossesse.

La prise de poids est surveillée et la mère doit apprendre à mesurer son taux sanguin de sucre tous les jours.

La mesure de la glycémie se fait à l’aide de bandelettes et d’un lecteur automatique (c’est « l’autosurveillance glycémique »). Cette autosurveillance lui permet de s’assurer que sa glycémie à jeun ne dépasse pas 0,92 g de glucose par litre de sang.

Prescrit-on des médicaments contre le diabète gestationnel ?

Le traitement par injection d'insuline est rarement prescrit. Il est réservé aux femmes pour lesquelles les mesures hygiénodiététiques ne suffisent pas à contrôler la glycémie. Les médicaments antidiabétiques oraux ne sont pas prescrits car leur innocuité pendant la grossesse n'a pas été formellement démontrée.

Les commentaires sont momentanément désactivés

La publication de commentaire est momentanément indisponible.

Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster