eSanté
Nouveau design, nouvelle navigation, contenus enrichis
Désormais disponible sur vidal.fr

Les causes des intolérances alimentaires

Mis à jour : Vendredi 06 mars 2020

Quelles sont les causes des intolérances alimentaires ?

Les aliments qui sont à l’origine d’une intolérance sont parfois difficiles à identifier. Les intolérances les plus fréquentes sont dues au gluten (une protéine présente dans le germe et dans l’enveloppe de certaines céréales) et au lactose (sucre du lait). D’autres intolérances sont dues à la tyramine (une substance que l’on trouve dans les fromages, le vin rouge, l’avocat, les framboises, les harengs, la bière et les levures, etc.), à l'histamine ou au glutamate. Les tomates et les aliments en conserve sont parfois responsables d’intolérance alimentaire.

Chez les enfants, les intolérances alimentaires les plus fréquentes sont dues au lactose et au gluten. Elles sont dues à l’absence d’enzymes digestives habituellement présentes dans l’intestin. Plus rarement, une intolérance alimentaire est liée à une sensibilité particulière de l’enfant vis-à-vis d’un aliment ou d’un additif chimique, par exemple un colorant.

L’intolérance au lactose, qu’est-ce que c’est ?

L’intolérance au lactose est à distinguer de l’allergie aux protéines de lait de vache : ses symptômes sont plus gênants que graves. Elle est due à une sécrétion insuffisante de lactase (l’enzyme qui digère le lactose) par l’intestin. Dans certains cas, cette insuffisance est héréditaire et ces symptômes apparaissent dès la naissance. Le nouveau-né ne supporte ni le lait maternel, ni le lait artificiel. Dans d’autres cas, l’insuffisance est la conséquence temporaire d’une infection de l’intestin (gastro-entérite) et elle disparaît avec la guérison.

Une personne intolérante au lactose n’est pas capable de digérer ce sucre. Il reste dans l’intestin, où il favorise la fermentation des bactéries et retient l’eau dans les selles. Cette intolérance se traduit par la production d’une diarrhée aigrelette et irritante pour le siège, ainsi que par des vomissements, des ballonnements et gaz, des maux de ventre, etc.

Chez les enfants plus grands et les adultes, l’arrêt de la consommation régulière du lait – jusque-là bien toléré – se traduit parfois par une disparition de la capacité à sécréter la lactase. Le lait, lorsqu’il est pris en grande quantité (plus de 250 ml à la fois), devient alors difficile à digérer et provoque des diarrhées. L’intolérance au lactose est plus fréquente chez les personnes de souche méditerranéenne, africaine ou asiatique.

La maladie cœliaque, qu’est-ce que c’est ?

L’intolérance au gluten est à l’origine d’une maladie, la maladie cœliaque, qui peut avoir de graves conséquences. Elle apparaît généralement chez les enfants au moment du passage à une alimentation contenant des farines. Elle se traduit par des diarrhées ou des selles molles, des ballonnements et de la fatigue. Si cette intolérance n’est pas rapidement dépistée, les parois de l’intestin peuvent s’atrophier, entraînant une mauvaise absorption de l’ensemble des nutriments. A la longue, des carences alimentaires apparaissent et l’enfant cesse de grossir, voire perd du poids.

Comment prévenir les intolérances alimentaires ?

Il n’existe malheureusement pas de moyen de prévenir les intolérances alimentaires. Si vous voulez que vos enfants puissent boire du lait toute leur vie sans problème, continuez à leur en donner régulièrement afin que leur intestin reste capable de sécréter la lactase.

Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Contact webmaster