La chirurgie des arythmies cardiaques

Mis à jour : Mardi 05 avril 2022

La chirurgie des troubles du rythme cardiaque

Dans certains cas très précis (par exemple les tachycardies supraventriculaires), le traitement des troubles du rythme cardiaque passe par la réalisation d’interventions chirurgicales destinées à détruire les parties du système électrique du cœur à l’origine des troubles observés.

En général, ces interventions (également appelées « ablations endocavitaires par radiofréquence ») se font en introduisant une sonde fine dans le cœur via une veine (comme pour les sondes des pacemakers). L’extrémité de cette sonde est capable de « brûler » une zone très précise (deux à trois millimètres) du tissu de conduction de l’activité électrique du cœur. La zone choisie est fonction de la nature du trouble du rythme diagnostiqué.

Ces interventions sont faites sous anesthésie locale (avec, éventuellement, une légère anesthésie générale). Leur effet est immédiat mais il n’est pas rare que les troubles reviennent après quelques semaines (le tissu de conduction s’adapte).

Parfois, les ablations endocavitaires provoquent un bloc de conduction permanent qui impose l’implantation d’un stimulateur cardiaque.

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster