eSanté
Nouveau design, nouvelle navigation, contenus enrichis
Désormais disponible sur vidal.fr

Les traitements de la maladie de Raynaud

Mis à jour : Lundi 22 juin 2020

Quels sont les traitements de la maladie de Raynaud ?

La prise en charge de la maladie de Raynaud varie selon s’il s’agit d’une forme primitive ou secondaire à une autre maladie.

La forme primitive de la maladie de Raynaud, de loin la plus fréquente, ne nécessite en général que des conseils pour éviter le déclenchement des symptômes et un suivi médical léger.

La forme secondaire nécessite de mettre en place un traitement contre la maladie qui en est la cause.

Les conseils pour éviter le déclenchement des symptômes de la maladie de Raynaud

Lorsqu’on souffre de maladie de Raynaud, des mesures simples peuvent réduire la fréquence des crises :

  • arrêter de fumer ;
  • se protéger du froid sur l’ensemble du corps (préférez la technique « multicouches ») et porter des moufles (plutôt que des gants) qui permettent aux doigts de bouger et de se réchauffer mutuellement ;
  • lorsque l’on doit aller dehors par temps très froid, utiliser des sachets chauffe-mains dans ses gants (disponibles dans les pharmacies, les magasins de chasse et de pêche, et ceux d’articles de sport) ;
  • éviter les changements brusques de température du chaud vers le froid ;
  • user modérément de la climatisation ;
  • porter des gants isolants pour manipuler des aliments ou des objets froids ;
  • éviter les bijoux serrés (bagues, bracelets), ainsi que les chaussures serrées ;
  • éviter de porter des charges à la main (qui coupent la circulation dans les doigts) ;
  • consulter la notice des médicaments que l’on prend pour identifier si la maladie de Raynaud est un de leurs effets indésirables ;
  • éviter les boissons riches en caféine (qui font se contracter les petits vaisseaux sanguins) comme le café, le thé, le chocolat, les colas, etc. ;
  • éviter de prendre des médicaments contre le rhume, disponibles sans ordonnance, contenant de la pseudoéphédrine ou de la phényléphrine ;
  • faire régulièrement de l’exercice (pour activer la circulation sanguine et lutter contre le stress).

Si votre maladie de Raynaud est liée à votre activité professionnelle, parlez-en à votre médecin du travail : une adaptation de votre poste de travail peut être nécessaire.

Les médicaments contre la maladie de Raynaud

Dans les cas où la maladie de Raynaud devient une gêne pour la vie quotidienne, le médecin peut prescrire des médicaments vasodilatateurs. C’est essentiellement le cas des formes secondaires à une autre maladie.

Ces médicaments ont pour objectif de lutter contre la phase de vasoconstriction initiale. Ce sont des inhibiteurs calciques (par exemple, la nifédipine qui réduit de plus de 50 % le nombre de crises par semaine, et de 33 % leur sévérité) ou des prostaglandines (par exemple, l’iloprost en injection intraveineuse) lorsque les inhibiteurs calciques ne sont pas suffisamment efficaces et que la maladie est sévère.

Dans les formes secondaires liées à la sclérodermie, le bosentan est parfois prescrit pour lutter contre les ulcérations des doigts liées à la maladie de Raynaud.

En cas de nécrose des doigts, le traitement consiste en des soins locaux, ainsi qu’une antibiothérapie en cas d'infection.

Resource laboratoire1Cardiologie et maladies cardiovasculaires
Presse - CGU - Données personnelles - Configuration des cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster