Les causes et la prévention de l'angor

Mis à jour : Mardi 09 juin 2020

Quelles sont les causes de l'angine de poitrine ?

L’angor et l’infarctus du myocarde sont des conséquences graves de l’athérosclérose et en ont les mêmes causes. Cependant, toutes les crises d'angor ne sont pas nécessairement dues à une maladie coronarienne. Certaines sont attribuables à des spasmes des artères coronaires qui entraînent une constriction suffisante pour diminuer le débit sanguin dans ces vaisseaux. C'est l'angor de Prinzmetal dont l’origine est inconnue.

L'angine de poitrine touche plus souvent les hommes que les femmes, et davantage les plus de 50 ans. Cette maladie est plus fréquente dans le nord de la France que dans le sud. Le risque d'angor est plus important chez les personnes qui souffrent de diabète, d'excès de cholestérol, d'hypertension artérielle ou d'obésité. Les fumeurs sont également plus exposés à l'angine de poitrine. Enfin, il existe une prédisposition génétique à l'angor.

Peut-on prévenir l'angine de poitrine ?

La prévention de l'angor et des infarctus repose sur les mêmes principes que celle de l'athérosclérose. Elle inclut un programme d'exercices physiques supervisé par un médecin, l'abandon de la cigarette et la mise en place d'une alimentation équilibrée.

L'activité physique est un élément important du traitement de l'angor. Elle favorise la formation de nouveaux vaisseaux sanguins qui permettent de compenser les obstructions existantes. Chez les personnes qui ont eu un infarctus, une activité d’endurance modérée, dans le cadre d'un suivi médical, permet de se rétablir plus rapidement et de muscler les autres parties du cœur afin de compenser en partie la perte d’efficacité due à l’infarctus.

Le diagnostic de l'angine de poitrine

Dans un premier temps, le médecin interroge son patient pour évaluer la gravité des symptômes et déterminer les facteurs qui les déclenchent (un effort, les repas, le stress, etc.). Il peut également procéder à certains examens.

L'électrocardiogramme d'effort est l'examen le plus couramment pratiqué pour diagnostiquer une angine de poitrine. Une échographie du cœur peut le compléter ou une coronarographie : il s’agit d’examiner les artères coronaires aux rayons X, à l’aide d’un produit spécial (dit de contraste) injecté dans le sang. Cette technique permet de visualiser un rétrécissement dû à une plaque d’athérome.

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Ressource laboratoire1Cardiologie et maladies cardiovasculaires
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster