Régurgitations du nourrisson

Mis à jour : Mardi 02 mars 2021

SOMMAIRE Patient

VIDAL Reco associée

Très courantes chez le nourrisson, les régurgitations ne sont pas des vomissements, mais simplement des petits rejets de lait involontaires qui se produisent après la tétée. Les régurgitations n’ont aucune répercussion sur la santé de l’enfant.

Qu’appelle-t-on régurgitations du nourrisson ?

Les régurgitations ne sont pas des vomissements, mais simplement des petits rejets de lait involontaires qui se produisent après la tétée. Elles sont fréquentes : deux tiers des nourrissons de 4 à 5 mois, 5 % de ceux de 10 à 12 mois. Elles sont inoffensives et indolores pour l’enfant. Sans gravité, les régurgitations disparaissent le plus souvent lorsque l’alimentation devient solide et que l’enfant commence à marcher, vers l’âge de 12 à 18 mois.

Quels sont les symptômes des régurgitations des nourrissons ?

Lors de régurgitation, dans l’heure qui suit la tétée, le nourrisson rejette par la bouche l’équivalent d’une cuillerée à soupe de lait parfois caillé, parfois à l’occasion d’un rot. Contrairement aux vomissements, les régurgitations surviennent sans effort. Si les régurgitations deviennent importantes, se répètent fréquemment ou se produisent à distance du repas, il est possible que le bébé souffre d’un reflux gastro-œsophagien. Mieux vaut consulter son médecin.

Qu'est-ce que l'œsophagite du nourrisson ?

Lorsqu'un nourrisson souffre de reflux gastro-œsophagien plus sévère que les régurgitations banales, son œsophage peut être irrité par le contenu acide de l'estomac : c'est l'œsophagite.

Ce type de complication est le plus souvent observé chez les nourrissons qui souffrent d'une anomalie anatomique (rétrécissement, hernie de l'estomac), ceux qui souffrent de problèmes pulmonaires chroniques (par exemple la mucoviscidose) ou ceux qui présentent des troubles du développement psychomoteur. L'œsophagite peut provoquer une érosion de l'émail des dents de lait (du fait de l'acidité du contenu de l'estomac) ou un torticolis par contraction musculaire du cou.

Les commentaires sont momentanément désactivés

La publication de commentaires est indisponible.

Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster