Les symptômes et l'évolution du cancer du pancréas

Mis à jour : Lundi 02 mars 2020

Quels sont les symptômes d'un cancer du pancréas ?

Pendant les premiers mois de la maladie, le cancer du pancréas passe inaperçu. Lorsque la tumeur progresse, le cancer du pancréas peut provoquer des maux de ventre, en particulier la nuit et en position allongée, des douleurs du dos, une jaunisse, des démangeaisons, une perte de poids massive et rapide, une perte d’appétit, des nausées et des vomissements, une fatigue intense ou une sensation permanente d’estomac plein. Chez les personnes diabétiques, le cancer du pancréas peut se manifester par une aggravation subite de leur diabète.

Les douleurs abdominales sont plus fréquentes lorsque le cancer touche la queue du pancréas (à l’opposé de l’intestin grêle).

La jaunisse et des démangeaisons s'expliquent par le fait que lorsque la tumeur se situe dans la tête du pancréas, celle-ci compresse le canal qui évacue la bile et gêne son passage vers l’intestin. La bile s’accumule et le patient a les yeux et le teint jaunâtre, ses selles sont pâles et ses urines foncées, et il se gratte sur tout le corps.

Comment évolue le cancer du pancréas ?

Aujourd’hui, en France, environ 5 % des personnes atteintes d’un cancer du pancréas survivent cinq ans après le diagnostic, ce qui fait de ce cancer l’un des plus dangereux. Chez les patients pour lesquels l’ablation complète de la tumeur est possible (suivie d’une chimiothérapie), le taux de survie à cinq ans est d’environ 20 %.

En l’absence de traitement, les cellules cancéreuses vont envahir le pancréas et les organes voisins, puis migrer, via la circulation de la lymphe, dans les ganglions lymphatiques qui drainent cette région du corps. Ces cellules vont ensuite aller s’installer et se multiplier dans d’autres organes. Ces tumeurs secondaires sont appelées « métastases ».

Les stades d'évolution du cancer du pancréas

En fonction des résultats des examens complémentaires, le médecin peut déterminer le stade d’évolution du cancer du pancréas (ce qui conditionne son pronostic et son traitement). Pour cela, il utilise une classification dite « TNM » qui prend en compte les aspects de la tumeur, la présence éventuelle de cellules cancéreuses dans les ganglions, et l’existence éventuelle de métastases. En fonction du résultat de cette classification, le cancer du pancréas est dit :

  • de stade I s’il est limité au pancréas, sans atteinte des ganglions ni métastases ;
  • de stade II si la tumeur a envahi les organes et, éventuellement, les ganglions voisins ;
  • de stade III si la tumeur a envahi les vaisseaux sanguins et, éventuellement, les ganglions voisins ;
  • de stade IV si la tumeur a provoqué des métastases.
* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Donnez votre avis sur vidal.fr - Contact webmaster