Mise à jour : 14 septembre 2023
Publicité

La plupart de temps, les crampes disparaissent spontanément en quelques minutes. En cas de douleur, il est toujours possible de prendre un médicament antalgique par voie orale.

Quels sont les traitements des douleurs musculaires ?

Le traitement des douleurs musculaires dépend de leur cause. Des médicaments contre la douleur ou l’inflammation peuvent être prescrits pour soulager les symptômes, par voie orale ou en massage. Des décontracturants musculaires sont parfois utiles sur de courtes périodes, contre les contractures musculaires douloureuses, par exemple après une blessure. En décontractant le muscle, ils contribuent à lutter contre la douleur. D'autres méthodes décontracturantes non médicamenteuses sont également utilisées : enveloppements chauds, massages, relaxation, etc.

Les traitements antalgiques locaux

Des traitements locaux peuvent permettre de soulager les courbatures par massage de la région douloureuse sans prescription médicale. Ces préparations contiennent des substances variées : anti-inflammatoires non stéroïdien (AINS) ou salicylates pour leur effet antalgique, camphre, eucalyptus ou menthol pour l’effet révulsif (provoquant une sensation de chaleur), myorelaxants.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 19 Mars 2024
Traitements antalgiques locaux : AINS et autres composés
Traitements antalgiques locaux : AINS et révulsifs
Légende
  • Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

Les décontracturants musculaires

Les relaxants musculaires (ou myorelaxants) peuvent être prescrits, en général sur de courtes périodes, dans le traitement d'appoint des contractures musculaires douloureuses, par exemple après une blessure. En décontractant le muscle, ils contribuent à lutter contre la douleur.

La quinine à faible dose

La quinine, extraite de l'écorce de quinquina, est utilisée à forte dose dans le traitement du paludisme et à faible dose dans le traitement d'appoint des crampes musculaires. Exceptionnellement, la quinine peut être responsable de réactions allergiques graves (troubles de la coagulation sanguine, hépatite, choc allergique). Pour cette raison, la quinine n'est disponible que sur prescription médicale et l’Agence du médicament a décidé de restreindre l’utilisation de ces médicaments au traitement des crampes nocturnes de l’adulte, après échec des mesures non médicamenteuses (hydratation, échauffement musculaire).
En l’absence d’efficacité au bout de quatre semaines de traitement, celui-ci ne doit pas être poursuivi.

Lire également : Crampes nocturnes : attention à la quinine, (janvier 2012).

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 19 Mars 2024
Myorelaxants : quinine à faible dose

Le méthocarbamol

Le méthocarbamol (LUMIRELAX) est l'autre relaxant musculaire encore commercialisé dans le traitement des contractures musculaires.
Ses effets indésirables sont une somnolence à forte dose, plus rarement des éruptions cutanées, des démangeaisons, de la fièvre et des conjonctivites, et exceptionnellement des vertiges, des maux de tête et des troubles de la vision. Le méthocarbamol peut également colorer les urines en vert-marron, sans conséquence clinique.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 19 Mars 2024
Autres myorelaxants
Légende
  • Médicament référent

L’homéopathie et les oligoéléments

Des médicaments d’homéopathie ou d’oligothérapie à base de sélénium ou de potassium sont aussi proposés en cas de crampes.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 19 Mars 2024
Médicaments de rhumatologie divers
Légende
  • Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

Les produits de parapharmacie

D'autres méthodes décontracturantes non médicamenteuses sont également très recherchées par les sportifs : enveloppements chauds, massages, relaxation, etc.

Il existe en pharmacie et parapharmacie des gels de massage destinés à soulager la fatigue musculaire et les courbatures. Ils associent souvent différentes huiles végétales contenant des extraits d’arnica, de menthe, d’eucalyptus, de capsicaïne qui contribuent à détendre les muscles par un effet chauffant.

Liste non exhaustive des produits de parapharmacie mise à jour : Mardi 19 Mars 2024
Publicité

Commentaires

Ajouter un commentaire
En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Les plus récents
Les plus récents Les plus suivis Les mieux votés
MV2018 Il y a 2 ans 2 commentaires associés

Quand on a fait un effort musculaire assez intense dans la journée et que le soir en rentrant on mange du sucre sous forme de chocolat ou de confiture, la survenue de crampes pendant la nuit suivante est garantie à tous les coups pour ce qui me concerne. Dans de tels cas, les crampes sont d'autant plus douloureuses et longues pendant la nuit que l'effort musculaire et la prise de surcre ont été importants. Je précise que je ne suis pas diabétique.
Je m'applique donc une règle d'hygiène qui est  : jamais de sucre le soir après une activité physique intense dans la journée. Sinon la sanction est automatique et très douloureuse la nuit.
Cet article n'évoque aucunement une telle cause pour les crampes. Pourquoi ?

Modérateur Médecine générale Il y a 2 ans 1 commentaire associé

Bonjour

Parce que chaque individu est unique, et que ce qui marche chez vous n'est pas forcément efficace chez les autres. Les crampes touchent pas exemple beaucoup de personnes âgées qui ne font pas d'effort musculaire et/ou qui ne mangent pas de sucre le soir.

MV2018 Il y a 2 ans 0 commentaire associé

Pour une personne âgée à mobilité réduite, le simple fait de marcher équivaut de manière relative à un effort musculaire intense. Exemple, une personne âgée qui marche avec un flexum prononcé du genou suite à une prothèse du genou, par exemple, fait un effort physique sur ses jambes qui équivaut à monter des marches quatre à quatre pour nous. D'autre part, les personnes âgées sont souvent dénutris et ont tendances à s'alimenter avec des aliments immédiatement ingérables ne nécessitant aucune préparation en cuisine. Le biscuit en est un exemple commode pour elles, mais c'est des glucides.

PierreE Il y a 2 ans 0 commentaire associé

Pourquoi tous ces médicaments et produits chimiques alors qu'on eout soulager chaque crampe immédiatement en étirant le muscle concerné?

cuberdon Il y a 2 ans 0 commentaire associé

Hélas pour moi souffrant de crampes, le CBD n'a eu aucun effet!

loryann Il y a 2 ans 0 commentaire associé

Dommage qu'il ne soit pas cité les pommades à base de CBD. Largement utilisées en Allemagne, ou je vis, vendues sans ordonnance. Risque quasi nul d'effets secondaires et d'interaction médicamenteuse.

Publicité
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster