LOLISTREL CONTINU : contraceptif oral estroprogestatif en prise continue

Par DAVID PAITRAUD

Date de publication : 08 Avril 2020

LOLISTREL CONTINU est une association contraceptive orale à base de lévonergestrel et d'éthinylestradiol (100 µg/20 µg), dont le schéma de prise est continu sur 28 jours.

LOLISTREL CONTINU se présente en plaquette de 28 comprimés enrobés (boîte de 3 plaquettes) contenant :
Ce contraceptif oral combiné s'ajoute à LOLISTREL 100 µg/20 µg comprimé enrobé, déjà commercialisé, de même composition en principes actifs, mais de schéma posologique discontinu (1 prise par jour pendant 21 jours, suivie d'une période de 7 jours sans comprimé).

LOLISTREL CONTINU est inscrit au répertoire des génériques ; la spécialité de référence (FEMOSIA) n'est pas commercialisée (son autorisation de mise sur le marché a été abrogée). 

LOLISTREL CONTINU est remboursable à 65 %, sur la base de TFR (3,76 euros), et agréé aux collectivités. 

L'arsenal des contraceptifs oraux estroprogestatifs s'enrichit d'une nouvelle pilule en prise continue, LOLISTREL CONTINU Gé (illustration).

Une nouvelle présentation de l'association contraceptive lévonergestrel/éthinylestradiol (100 µg/20 µg) est mise à disposition :  LOLISTREL CONTINU Gé est un contraceptif estroprogestatif oral de 2e génération, minidosé monophasique (cf. VIDAL Reco "Contraception").

N.B. La décision de prescrire LOLISTREL CONTINU 100 µg/20 µg comprimé enrobé doit être prise en tenant compte des facteurs de risque de la patiente, notamment ses facteurs de risque de thrombo-embolie veineuse (TEV), ainsi que du risque de TEV associé à LOLISTREL CONTINU 100 microgrammes/20 microgrammes, comprimé enrobé en comparaison aux autres CHC (Contraceptifs Hormonaux Combinés).


Un générique sans référent
LOLISTREL CONTINU est un médicament générique, inscrit au répertoire des génériques dans le groupe lévonorgestrel 0,1 mg + éthinylestradiol 0,02 mg. 
La spécialité de référence, FEMOSIA, n'est pas commercialisée et son AMM (autorisation de mise sur le marché) a été abrogée en 2008. 

Un schéma de prise continue
LOLISTREL CONTINU s'ajoute à LOLISTREL 100 µg/20 µg comprimé enrobé (boîtes de 1 ou 3 plaquettes de 21 comprimés)
, déjà commercialisé depuis 2016. 
LOLISTREL CONTINU se différencie par son schéma de prise en continu, sur 28 jours. 

Pour cela, chaque plaquette de LOLISTREL CONTINU contient : 

LOLISTREL CONTINU en pratique
Les comprimés doivent être pris chaque jour, pendant 28 jours consécutifs. Lorsqu'une plaquette est terminée, la patiente doit entamer la plaquette suivante dès le lendemain. 


Les comprimés doivent être pris dans l'ordre indiqué sur la plaquette, à peu près à la même heure chaque jour. Dans chaque boîte, une étiquette semainière est fournie pour chaque plaquette.

Une hémorragie de privation débute généralement 2 ou 3 jours après avoir commencé la rangée des comprimés placebo (dernière rangée) et il est possible qu'elle ne soit pas terminée au moment d'entamer la plaquette suivante.

En cas d'initiation de traitement contraceptif par LOLISTREL CONTINU, les consignes tiennent compte des antécédents de contraception de la patiente (cf. Encadré 1). 

Encadré 1 - Modalités d'initiation de LOLISTREL CONTINU
Absence de contraception hormonale antérieure (le mois précédent) :
  • débuter LOLISTREL CONTINU le premier jour du cycle naturel de la femme (= le premier jour des règles).
Elle peut éventuellement débuter entre le deuxième et le cinquième jour mais, dans ce cas, une méthode contraceptive mécanique supplémentaire est recommandée au cours des 7 premiers jours du premier cycle.
Relais d'un autre contraceptif hormonal combiné (contraceptif oral combiné [COC], anneau vaginal, dispositif transdermique) :
  • débuter LOLISTREL CONTINU le jour suivant la prise du dernier comprimé actif du COC précédent ou au plus tard le jour suivant la période habituelle sans comprimé ou le jour suivant le dernier comprimé placebo du COC précédent ;
  • dans le cas de l'anneau vaginal ou du dispositif transdermique, débuter LOLISTREL CONTINU le jour du retrait ou au plus tard le jour prévu pour l'application du nouveau dispositif ou du nouvel anneau.
Relais d'une contraception progestative seule (pilule microdosée, forme injectable, implant) ou d'un système intra-utérin (SIU) contenant un progestatif :
  • débuter LOLISTREL CONTINU à n'importe quel moment à partir d'une pilule microdosée (pour un implant ou un DIU, le jour de son retrait, pour un contraceptif injectable, le jour où l'injection suivante aurait dû avoir lieu), mais il convient dans tous les cas de lui conseiller d'utiliser une méthode contraceptive supplémentaire mécanique pendant les 7 premiers jours de la prise des comprimés.
Après une interruption de grossesse du premier trimestre :
  • débuter LOLISTREL CONTINU immédiatement. Dans ce cas, il ne sera pas nécessaire de prendre des mesures contraceptives complémentaires.
Après un accouchement ou une interruption de grossesse du deuxième trimestre :
  • ne commencer une contraception qu'après 21 à 28 jours après l'accouchement ou l'interruption de grossesse du deuxième trimestre. Si cette contraception est démarrée plus tardivement, une méthode de contraception mécanique complémentaire doit être utilisée pendant les 7 premiers jours de traitement. Cependant, si des rapports sexuels ont déjà eu lieu, il convient de s'assurer de l'absence de grossesse avant le début de la prise du contraceptif oral estroprogestatif ou d'attendre les premières règles.

Identité administrative
Pour aller plus loin
Avis de la Commission de la Transparence - LOLISTREL CONTINU (HAS, 13 juin 2018)
Répertoire des génériques - Liste complète (ANSM, 13 mars 2020)

 

Pour en savoir plus...

Consultez les monographies VIDAL :

Sources : J.O. (Journal Officiel), HAS (Haute Autorité de Santé), ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)