ZYMAD solution buvable en ampoule (colécalciférol) : nouveau dosage à 50 000 UI

Par DAVID PAITRAUD

Date de publication : 27 Novembre 2018

Une nouvelle présentation de ZYMAD solution buvable en ampoule, dosée à 50 000 UI de colécalciférol (vitamine D), est désormais disponible en complément des autres dosages déjà commercialisés sous forme d'ampoule, à 80 000 et 200 000 UI. 

Indiquée dans le traitement et/ou la prophylaxie de la carence en vitamine D, cette nouvelle présentation permet de prescrire des doses plus faibles de vitamine D, administrées sur des intervalles plus courts, par exemple mensuels.

La vitamine D est une hormone retrouvée dans l'alimentation et synthétisée dans l'organisme humain à partir d'un dérivé du cholestérol ou d’ergostérol sous l'action des rayonnements UVB du soleil (illustration).


Nouvelle présentation plus faiblement dosée en colécalciférol
ZYMAD solution buvable en ampoule (colécalciférol) compte une nouvelle présentation
 plus faiblement dosée en colécalciférol : ZYMAD 50 000 UI solution buvable en ampoule avec point autocassable
Pour rappel, deux autres dosages de ZYMAD solution buvable en ampoule existent déjà, à 80 000 UI et 200 000 UI.
Ce médicament est indiqué en traitement et/ou prophylaxie de la carence en vitamine D.

Dosage plus faible et prises plus rapprochées
ZYMAD 50 000 UI solution buvable est le dosage le plus faible des présentations en ampoule (il existe une présentation à 10 000 UI/mL solution buvable en gouttes).

En comparaison aux autres dosages, cette nouvelle présentation permet, dans le cadre d'un traitement intermittent, de prescrire des doses plus faibles administrées sur des intervalles plus courts (mensuels) [Cf. Tableau I].

Dans la population pédiatrique, ce nouveau dosage est indiqué uniquement en prophylaxie de la carence en vitamine D.

Tableau I - Comparaison des schémas posologiques
de ZYMAD 50 000 UI, 80 000 UI ou 200 000 UI
ZYMAD solution buvable en ampoule Posologie chez l'adulte et le sujet âgé Posologie chez la femme enceinte Posologie chez l'enfant
Ampoule de 50 000 UI
Prophylaxie 1 ampoule tous les 1 à 2 mois 2 ampoules, en une seule prise, au 6e ou 7e mois de la grossesse
  • Nouveau-né prématuré ou non, nourrisson jusqu'à 18 mois : il est préférable d'administrer des doses quotidiennes en gouttes.
  • 18 mois à la fin de l'adolescence : 1 ampoule/1 à 2 mois en période hivernale. (2) 
Traitement 1 ampoule toutes les 1 à 2 semaines (1)  _ _
Ampoule de 80 000 UI
Prophylaxie 1 ampoule tous les 2 à 3 mois 1 ampoule en une seule prise au 6e ou 7e mois de la grossesse
  • Prématuré : il est préférable d'administrer des doses quotidiennes en gouttes.
  • Nourrissons de 0 à 18 mois :? 
    • avec lait enrichi en vitamine D : 1 ampoule tous les 3 à 4 mois ;
    • allaité ou sans lait enrichi en vitamine D : 1 ampoule tous les 2 à 3 mois.
  • 18 mois à la fin de l'adolescence : 1 ampoule tous les 2 à 3 mois en période hivernale. (2)
Traitement 1 à 2 ampoules/mois (1)    2 ampoules, renouvelable 1 fois à 6 mois
Ampoule de 200 000 UI
Prophylaxie 1 ampoule tous les 6 mois _
  • Prématuré : il est préférable d'administrer des doses quotidiennes en gouttes.
  • De 0 à 18 mois : allaité ou sans lait enrichi en vitamine D, ou chez l'enfant à peau pigmentée : 1 ampoule tous les 6 mois. (2)
  • De 18 mois à la fin de l'adolescence : 1 ampoule au début de l'hiver.
Traitement 1 ampoule renouvelable 1 à 2 fois (1)  _ 1 ampoule renouvelable 1 fois sur 6 mois selon l'intensité de la carence jusqu'au retour à la normale de la calcémie et de la phosphorémie, en surveillant la calciurie pour éviter un surdosage, puis traitement prophylactique selon le schéma ci-dessus.
(1) Selon l'intensité de la carence, jusqu'à normalisation de la calcémie et de la phosphorémie, en surveillant la calciurie pour éviter un surdosage, puis traitement prophylactique selon le schéma ci-dessus, sans dépasser 600 000 Ul/an.
(2) En présence de risques particuliers (tels que forte pigmentation cutanée, absence d'exposition au soleil, malabsorption digestive, insuffisance rénale, traitement antiépileptique, obésité, etc.), il peut être justifié de poursuivre la supplémentation toute l'année ou d'augmenter les doses dans certaines situations pathologiques.

Conseils aux patients 
La solution buvable peut être administrée pure dans une petite cuillère, ou mélangée dans un aliment liquide ou semi-liquide.
Le risque de surdosage doit être pris en compte. Les patients doivent signaler l'utilisation concomitante d'un traitement contenant déjà cette vitamine ou d'un lait supplémenté en vitamine D.

Identité administrative

Pour aller plus loin
Avis de la Commission de la Transparence - ZYMAD 50 000 UI (HAS, 9 novembre 2017)

Pour en savoir plus...

Consultez les monographies VIDAL :

Consultez les VIDAL Recos :

Sources : HAS (Haute Autorité de Santé)