Amoxicilline injectable : précautions d’emploi pour limiter les risques de survenue d'une cristallurie

Par DAVID PAITRAUD

Date de publication : 08 Mars 2018

La survenue éventuelle d'une formation de cristaux dans les voies urinaires (cristallurie) lors d’un traitement par amoxicilline injectable est un événement indésirable connu mais rare. Cependant une augmentation des signalements a été constatée depuis 2010.

L’ANSM a réalisé une enquête de pharmacovigilance afin :

Suite aux résultats de cette enquête, détaillés ci-dessous, l’ANSM rappelle aux professionnels de santé les précautions d’emploi à respecter pour diminuer la survenue d’une cristallurie chez un patient recevant un traitement par amoxicilline injectable curatif ou préventif

Un risque de cristallurie a été décrit avec les formes injectables d'amoxicilline, seule ou en association (illustration).


Augmentation du signalement de cristalluries sous amoxicilline injectable
Les données de pharmacovigilance sont en faveur d'une augmentation depuis 2010 des cas de cristallurie chez des patients traités par amoxicilline injectable, seule ou en association avec l'acide clavulanique

Ce signal a conduit l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) a ouvrir une enquête de pharmacovigilance afin de :

Cristallurie à l'amoxicilline injectable : un risque d'altération aiguë de la fonction rénale
La cristallurie médicamenteuse observée avec l'amoxicilline est un effet indésirable rare.
Il est mentionné dans les RCP (résumés des caractéristiques du produit) des spécialités d'amoxicilline injectable, seule ou associée à l'acide clavulanique.

La cristallurie traduit un excès de substances cristallisables (amoxicilline dans le cas présent) dans les voies urinaires, 
avec pour conséquence une possible altération de la fonction rénale.

Une des complications de la cristallurie est la survenue d'une insuffisance rénale aiguë (notamment par obstruction tubaire, se manifestant par une hématurie macroscopique) pouvant nécessiter le recours à une dialyse.

Résultats de l'enquête de pharmacovigilance : 180 cas analysés
L'enquête de pharmacovigilance a été ouverte en novembre 2016 et présentée au Comité technique de pharmacovigilance moins d'un an après, en septembre 2017.

Un des objectifs de cette enquête était d'identifier les facteurs favorisant la survenue de cet effet indésirable, à partir des cas rapportés.

Au total, 180 cas ont été analysés, la majorité étant survenue entre 2010 et 2016 :

Les spécialités concernées
Toutes les spécialités d'amoxicilline injectable (cf. encadré ci-dessous), princeps ou génériques, étaient concernées par ces signalements.

Spécialités d'amoxicilline injectable (seule ou associée à l'acide clavulanique)
Spécialités d'amoxicilline seule, injectable
  • CLAMOXYL
  • AMOXICILLINE PANPHARMA
Spécialités d'amoxicilline associée à l'acide clavulanique
  • AUGMENTIN
  • AMOXICILLINE/ACIDE CLAVULANIQUE PANPHARMA
  • AMOXICILLINE/ACIDE CLAVULANIQUE MYLAN
  • AMOXICILLINE/ACIDE CLAVULANIQUE SANDOZ 


Les complications constatées et leur évolution
Les manifestations rénales observées ont été :
Ces complications peuvent se cumuler. Elles surviennent principalement au cours de la 1ère semaine de traitement lors d'un traitement curatif ou en 1 à quelques heures après l'administration du traitement en prophylaxie. 

Parmi les cas rapportés entre 2010 et 2016, 1 patient sur 5 a nécessité une dialyse.

L'évolution a été favorable à l'arrêt du traitement de l'antibiotique, ou après une diminution de la posologie, associé à une hydratation et dans certains cas, une alcalinisation des urines.

Les facteurs favorisants de la survenue d'une cristallurie sous amoxicilline
Les données de pharmacovigilance ont mis en évidence plusieurs facteurs de risque de cristallurie sous amoxicilline en curatif :

Une faible diurèse par déshydratation en lien avec le jeûne préopératoire, la préparation digestive +/- la supplémentation protéique préopératoire constituent des facteurs supplémentaires de survenue de cette cristallurie chez les patients traités en prophylaxie.

Recommandations de bon usage découlant de ces observations
L'ANSM rappelle les précautions de bon usage à respecter chez les patients traités par amoxicilline injectable, afin de limiter le risque de cristallurie :

Vers une modification des RCP intégrant ces nouvelles données
Les auteurs de l'enquête de pharmacovigilance demandent :

Pour aller plus loin
Rappel du bon usage de l'amoxicilline injectable pour diminuer le risque de cristalluries - Point d'information (ANSM, 28 février 2018)
Rapport enquête de pharmacovigilance : Amoxicilline IV et risque de cristallurie et d'atteinte rénale (sur le site de l'ANSM,  2018)


 

Pour en savoir plus...

Consultez les monographies VIDAL :

Consultez les VIDAL Recos :

Sources : ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)