HALDOL buvable : risque d'erreurs médicamenteuses entre la seringue graduée en mg/mL et le flacon compte-gouttes

Par DAVID PAITRAUD

Date de publication : 27 Juin 2017

Depuis le 1er juin 2017, une nouvelle présentation d'HALDOL 2 mg/mL solution buvable (halopéridol) fournie avec une seringue doseuse graduée en milligrammes est mise à disposition à l'hôpital, où elle remplace la présentation en flacon avec pipette compte-gouttes

Suite à ce changement de présentation, il a été recommandé aux prescripteurs hospitaliers d'exprimer la posologie en mg sur les ordonnances, et non plus en gouttes.

Ce changement peut entraîner des erreurs médicamenteuses lors d'une dispensation en ville.
En effet, les patients ont la possibilité de s'approvisionner en HALDOL buvable en pharmacie d’officine, où ce médicament est toujours présenté en flacon compte-gouttes de 30 mL.

L'ANSM recommande donc la plus grande vigilance aux pharmaciens d'officine face à une prescription d'HALDOL 2 mg/mL établie à l'hôpital.
Dans cette situation, il est important de vérifier que la posologie est exprimée en gouttes sur la prescription afin d'être en cohérence avec le dispositif d'administration disponible en ville.

Si la posologie est exprimée en mg sur l'ordonnance, le pharmacien doit préciser au patient la correspondance en gouttes. Il est rappelé que 1 mg d'halopéridol correspond à 10 gouttes d'HALDOL 2 mg/mL.

Quatre gouttes d'HALDOL 2 mg/mL solution buvable correspondent à 0,4 mg d'halopéridol (illustration).


Une spécialité, 2 présentations, 2 dispositifs d'administration 
La spécialité HALDOL 2 mg/mL solution buvable (halopéridol) est disponible sous 2 présentations : 

Un posologie en cohérence avec le dispositif d'administration
La mise à disposition de la nouvelle présentation hospitalière, avec seringue graduée en mg, a conduit à réviser les consignes de prescription. Etant donné que la seringue pour administration orale est graduée en mg, il a été recommandé aux prescripteurs hospitaliers de mentionner la dose à administrer en milligrammes sur l'ordonnance. 

Cependant, il est possible de se faire délivrer HALDOL 2 mg/mL solution buvable en pharmacie de ville, avec une prescription hospitalière
Dans cette situation, le patient se voit remettre un flacon compte-goutte et il existe un risque d'erreur médicamenteuse si la dose indiquée sur l'ordonnance est exprimée en mg.

A noter que le flacon compte-gouttes est par ailleurs adapté pour les très faibles posologies, de 0,10 à 0,40 mg (1 à 4 gouttes).

Préciser au patient la dose en gouttes lors de la délivrance en officine
Dans un point d'information diffusé le 23 juin, l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) sensibilise les pharmaciens d'officine à ce risque d'erreur médicamenteuse. 

En cas de prescription hospitalière d'HALDOL 2 mg/mL solution buvable, l'Agence leur recommande de toujours vérifier l'unité de prescription mentionnée sur l'ordonnance par le prescripteur. Si la dose est exprimée en mg, le pharmacien doit préciser au patient la correspondance en gouttes
Pour rappel, 1 mg d'halopéridol correspond à 10 gouttes de solution buvable d'HALDOL 2 mg/mL (Cf. Tableau I). 

Tableau I -  Equivalence entre la dose d'halopéridol en mg et le nombre de gouttes pour HALDOL 2 mg/mL solution buvable
Nombre de gouttes mg d'halopéridol
1 goutte 0,10 mg d'halopéridol
2 gouttes 0,20 mg
3 gouttes 0,30 mg
4 gouttes 0,40 mg
5 gouttes 0,50 mg
10 gouttes 1 mg
20 gouttes 2 mg

Le dispensateur doit également vérifier que le patient ou son entourage ont compris les modalités de prise du médicament HALDOL en solution buvable. 
 
Pour aller plus loin
Haldol 2 mg/mL, solution buvable (halopéridol) : l'ANSM appelle à la plus grande vigilance en raison de la coexistence de deux présentations avec des dispositifs d'administration ayant des unités de mesure différentes (gouttes ou milligrammes) - Point d'information (ANSM, 22 juin 2017)
Lettre du laboratoire aux pharmaciens d'officine (sur le site de l'ANSM, 22 juin 2017)

Sur VIDAL.fr
HALDOL 2 mg/mL solution buvable (hôpital) : nouvelle présentation avec seringue doseuse graduée en mg (23 mai 2017)

Pour en savoir plus...

Consultez les monographies VIDAL :

Consultez les VIDAL Recos :

Sources : Laboratoire Janssen, ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)