Répertoire des génériques : création de 18 groupes supplémentaires

Par DAVID PAITRAUD

Date de publication : 14 Juin 2016

Le répertoire des médicaments génériques compte 18 nouveaux groupes, parmi lesquels :

L'inscription au répertoire des génériques ne préjuge pas de la commercialisation effective des spécialités inscrites (illustration).


Douze groupes génériques créés concernant des spécialités référentes commercialisées
Par décisions de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) du 8 avril et du 27 mai 2016, les groupes suivants sont ajoutés au répertoire des génériques            
Six groupes génériques créés concernant des spécialités référentes non commercialisées
Selon la décision de l'ANSM du 8 avril 2016, plusieurs groupes génériques, dont les spécialités référentes ne sont pas commercialisées, ont été créés :
 
 
Généralités relatives à l'inscription au répertoire des génériques
L'inscription au répertoire des génériques ne préjuge pas de la commercialisation effective des spécialités inscrites. Celle-ci dépend notamment de la date d'expiration effective des droits de propriété intellectuelle de la spécialité princeps.

Les différences de composition en excipients entre les princeps et les génériques sont précisées dans le répertoires des médicaments génériques.

Pour aller plus loin
Médicaments génériques - Décision du 27 mai 2016 (ANSM 7 juin 2016)
Médicaments génériques - Décision du 08 avril 2016 (ANSM 14 avril 2016)
Répertoire des médicament générique - Liste complète (ANSM 19 avril 2016)
Décret n° 2016-183 du 23 février 2016 portant simplification des procédures administratives relevant de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé dans le domaine des produits de santé. Journal officiel n°0047 du 25 février 2016 texte n° 18

Sur VIDAL.fr
Prise en charge de la rosuvastatine et de l'ézétimibe : accord préalable nécessaire (23 septembre 2014)

Oxycodone et risque de pharmacodépendance : l'ANSM rappelle les règles de bon usage (31 octobre 2014)
Sartans et entéropathies graves : seul l'olmésartan présente un sur-risque (27 mars 2014)

Pour en savoir plus...

Consultez les monographies VIDAL :

Consultez les VIDAL Recos :

Sources : ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)