DOLIPRANE : nouvelle gamme antalgique pour l'automédication et le conseil officinal

Par DAVID PAITRAUD

Date de publication : 07 Octobre 2015

Le laboratoire Sanofi met à la disposition des pharmaciens et des patients 8 nouvelles spécialités d'automédication DOLIPRANE.
Cette gamme se compose de :

Les spécialités DOLIPRANETABS, DOLIPRANECAPS, DOLIPRANEORODOZ et DOLIPRANE VITAMINE C sont inscrites sur la liste de médication officinale, et peuvent être proposées en libre accès dans les pharmacies. Leur prix de vente au public est libre.

Les recommandations de bon usage doivent accompagner la délivrance des spécialités de paracétamol.

Formule chimique du paracétamol (illustration).


Le laboratoire Sanofi propose une nouvelle gamme DOLIPRANE (paracétamol seul ou en association) pour l'automédication et le conseil officinal
Cette gamme antalgique permet de répondre aux besoins des patients adultes et enfants présentant des douleurs ou de la fièvre.
Elle se compose des spécialités suivantes :  Conseils aux patients : rappel de bon usage du paracétamol
La délivrance d'un médicament contenant du paracétamol doit s'accompagner d'un certain nombre de précautions d'emploi et d'un rappel de bon usage.
La posologie doit toujours être précisée aux patients : Chez l'enfant, le traitement par paracétamol sans avis médical doit être limité à 5 jours en cas de douleurs, et à 3 jours en cas de fièvre.

Les patients doivent être sensibilisés au risque de surdosage en paracétamol. Il est important de vérifier l'absence de paracétamol dans la composition d'autres médicaments pris simultanément.

Le paracétamol est contre-indiqué en cas d'hypersensibilité à cette substance ou à un excipient de la spécialité, et en cas d'insuffisance hépatocellulaire sévère.

Impact du paracétamol sur l'INR
La prise prolongée de paracétamol, aux doses maximales (4 g/j) pendant au moins 4 jours, expose à un risque d'augmentation de l'effet d'un anticoagulant oral et du risque hémorragique.
Pour les patients sous anticoagulant oral, un contrôle régulier de l'INR est nécessaire et la posologie de l'anticoagulant oral doit éventuellement être adaptée pendant le traitement par le paracétamol et après son arrêt.

Bon usage de la codéine
La spécialité DOLIPRANE CODEINE associe 400 mg de paracétamol et 20 mg de codéine, un antalgique opioïde.
Les patients doivent être mis en garde quant aux précautions à prendre du fait de la présence de codéine :
Identité administrative
Pour aller plus loin
Fiche d'aide à l'automédication : le paracétamol, en bref (ANSM, 2008)

Sur Vidal.fr
Codéine avant l'âge de 12 ans : l'ANSM préconise son interdiction sans attendre la décision finale de l'Europe (20 mars 2015)
 

Pour en savoir plus...

Consultez les monographies VIDAL :

Consultez les VIDAL Recos :

Sources : ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)