Médicaments auparavant exploités par Génopharm, point de situation concernant l'approvisionnement

Par DAVID PAITRAUD -
1
2
3
4
5
2.8
(9 notes)
vu par 470 lecteurs


Suite à la dissolution du laboratoire Génopharm en janvier dernier, l'Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) informe les professionnels de santé sur le devenir des médicaments auparavant exploités par ce laboratoire et pour lesquels un délai de 4 mois a été accordé (médicaments sans alternatives thérapeutiques immédiatement disponibles).
L'Afssaps met à disposition un tableau régulièrement actualisé permettant de faire le point sur la situation, médicament par médicament.
Trois médicaments font notamment l'objet de recommandations aux prescripteurs :
  • pour ALKONATREM 150 mg gélule (déméclocycline) et NORMISON 10 mg et 20 mg comprimés (témazépam) : il est recommandé de ne pas débuter de nouveau traitement et de réévaluer rapidement les traitements en cours afin de prévenir une indisponibilité potentielle ;
  • pour SEMAP 20 mg comprimé (penfluridol) : il est recommandé de ne pas débuter de nouveau traitement et de réévaluer rapidement les traitements en cours afin de prévenir une nouvelle rupture de stock de longue durée.
Suite à la dissolution du laboratoire Génopharm en janvier dernier, l'Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) informe les professionnels de santé sur le devenir des médicaments auparavant exploités par ce laboratoire et pour lesquels un délai de 4 mois a été accordé (médicaments sans alternatives thérapeutiques immédiatement disponibles).
L'Afssaps met à disposition un tableau régulièrement actualisé permettant de faire le point sur la situation, médicament par médicament.
Trois médicaments font notamment l'objet de recommandations aux prescripteurs :
  • pour ALKONATREM 150 mg gélule (déméclocycline) et NORMISON 10 mg et 20 mg comprimés (témazépam) : il est recommandé de ne pas débuter de nouveau traitement et de réévaluer rapidement les traitements en cours afin de prévenir une indisponibilité potentielle ;
  • pour SEMAP 20 mg comprimé (penfluridol) : il est recommandé de ne pas débuter de nouveau traitement et de réévaluer rapidement les traitements en cours afin de prévenir une nouvelle rupture de stock de longue durée.

Sources : AFSSAPS

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2018-12-13

Archives des Vidal News