Hôpital : la FDA approuve pour la première fois l’utilisation d’un robot de téléprésence

Par Jean-philippe RIVIERE -
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 793 lecteurs


La consultation à distance, ou téléconsultation, est de plus en plus utilisée dans le monde (zones sous-médicalisées, difficiles d'accès, besoin d'expertise rapide...). RP-VITA est un robot "autonome" qui facilite cette relation médecin-patient un peu particulière. A tel point que la FDA a décidé d’autoriser son utilisation dans les établissements hospitaliers américains.
Un médecin ausculte une patiente par l'intermédiaire de RP-VITA et d'une infirmière qui tient le stéthoscope

Un médecin ausculte une patiente par l'intermédiaire de RP-VITA et d'une infirmière qui tient le stéthoscope


La robotique s'invite à l'hôpital
Dans les hôpitaux d'aujourd'hui, les robots réalisent des opérations chirurgicales, trient les médicaments, ou encore préparent les chimiothérapies anticancéreuses (voir par exemple cette vidéo récente).

Les robots peuvent aussi humaniser et faciliter la télémédecine, dont le Premier Ministre a récemment annoncé vouloir favoriser le déploiement en France.

RP-VITA, un robot qui évite les obstacles et facile à commander
Le robot RP-ViTA, fabriqué par la société InTouch Health en collaboration avec iRobots, mesure 1,67 mètre et son "visage" est un écran.

RP-VITA comporte un système de détection d'obstacles inspiré de celui du Roomba, célèbre aspirateur autoguidé de la société iRobots. Ses capteurs multiples (senseurs, lasers, sonars) lui permettent d'appréhender l'environnement dans lequel il se trouve, de détecter les obstacles et de les éviter.

Cela lui permet de se déplacer "sans interférer avec les gens ou des objets", sur une simple commande directionnelle : l'utilisateur sélectionne une destination sur sa tablette, et le robot s'y rend tout seul, sans être "téléguidé".

Un robot-assistant aux nombreuses fonctionnalités
Ce robot est donc maniable et simple d'utilisation : il se déplace "en toute sécurité" dans des environnements complexes comme une unité de soins intensifs ou un service d'urgence, précise le communiqué d'InTouch Health.

Grâce à la caméra située au-dessus de l'écran, l'utilisateur peut voir le patient et interagir facilement avec lui. Il peut aussi utiliser des dispositifs de télésanté connectés, lui permettant d'"ausculter" (une infirmière pose le stéthoscope sur le thorax du patient, le médecin entend alors les bruits du cœur, des poumons), de faire une échographie, un électrocardiogramme, etc. D'autres fonctionnalités sont en cours de développement.

Les utilisations d'un robot de téléprésence dans un hôpital
En pratique, un médecin peut effectuer une visite dans un autre service que le sien sans se déplacer, pour voir une plaie, faire une évaluation neurologique ou cardiologique en urgence, dialoguer avec le patient après une opération, rassurer son entourage, interroger le personnel hospitalier, faire une évaluation psychique, lire un compte rendu d'examen, etc. Un service particulièrement utile en cas d'urgence ne laissant pas le temps au médecin de se rendre sur place, comme l'a reconnu la FDA dans son autorisation.
 
Découvrez ci-dessous en vidéo une téléconsultation réalisée avec RP-VITA :


Bientôt des robots de téléprésence dans tous les hôpitaux ?
RP-VITA est le premier robot santé "autonome" à obtenir une autorisation de la FDA pour de tels usages, mais d'autres robots sont déjà utilisés dans les hôpitaux, y compris en France, comme le robot Jazz, fabriqué par la société Gostaï. Ces robots permettent de gagner du temps, de démultiplier les compétences de spécialistes, de recueillir davantage d'informations qu'avec une communication téléphonique... et de rassurer rapidement les patients, qui "ont vu le médecin".

S'ils sont encore chers (RP-VITA est loué environ 5 000 $ par mois aux hôpitaux), leurs prix pourraient rapidement baisser, permettant une utilisation dans de nombreux établissements (hôpitaux, cliniques, Soins de Suite et de Réadaptation, Ehpads, etc.). Jusqu'à représenter une nouvelle solution à la demande sans cesse en hausse d'avis médicaux en urgence ?

Jean-Philippe Rivière

En savoir plus :
Utilisation d'un robot dans le centre de soins du cancer Hall-Perrine, Cedar Rapids, Iowa (Etats-Unis), 28 janvier 2013
"Autorisation 510(k) du robot RP-VITA", FDA, 20 novembre 2012
"RP-VITA Robot", présentation sur le site d'InTOuch Health
"InTouch Health Receives FDA Clearance for the RP-VITA™ Remote Presence Robot", communiqué d'InTOuch Health, 8 janvier 2013
"RP-VITA: New Robot from iRobot and InTouch Health", vidéo d'une consultation hospitalière, juillet 2012

Sources : FDA

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités Archives des Vidal News