Sédation en USI : risque accru de mortalité avec la dexmédétomidine chez les moins de 65 ans

Par David Paitraud - Date de publication : 21 juin 2022
1
2
3
4
5
3.0
(1 note)
vu par 1757 lecteurs
Les résultats d'un essai clinique (SPICE III), conduit en unités de soins intensifs (USI) chez des patients nécessitant une ventilation mécanique, révèlent un risque accru de mortalité avec la dexmédétomidine par rapport aux sédatifs standards (propofol, midazolam) chez les patients jusqu’à 65 ans.
Les objectifs de la sédation sont principalement d’assurer la sécurité du patient, de faciliter les soins et l’adaptation au ventilateur (illustration).

Les objectifs de la sédation sont principalement d’assurer la sécurité du patient, de faciliter les soins et l’adaptation au ventilateur (illustration).

 
Résumé
Les résultats de l'essai clinique 
SPICE III suggèrent un risque accru de mortalité toutes causes confondues avec la dexmédétomidine, par rapport aux autres sédatifs, chez les patients jusqu'à 65 ans en unités de soins intensifs.

Une mise à jour de l'information produit des spécialités à base de dexmédétomidine (DEXDOR et génériques, DEXMEDETOMIDINE EVER PHARMA, DEXMEDETOMIDINE ALTAN) est en cours afin d'y inclure les conclusions de l'essai SPICE III. 

Cette nouvelle information de sécurité relative à la dexmédétomidine doit être prise en compte avant d'utiliser ce médicament pour la sédation en unité de soins intensifs, au regard du bénéfice clinique attendu et des alternatives disponibles (midazolam, propofol). 

Dans un courrier commun des laboratoires commercialisant les différentes spécialités à base de dexmédétomidine (cf. Encadrés 1 et 2), les professionnels de santé (anesthésistes-réanimateurs et pharmaciens hospitaliers) sont informés sur de nouvelles données de sécurité relatives à ce médicament [12]. 

En effet, selon l'essai clinique SPICE III, un risque accru de mortalité avec la dexmédétomidine, en comparaison avec les alternatives sédatives standards, est rapporté chez les patients jusqu'à 65 ans en unités de soins intensifs (USI).

L'information produit des spécialités contenant de la dexmédétomidine est mise à jour avec une mise en garde relative à ce risque accru de mortalité chez les patients en USI jusqu'à 65 ans.

Encadré 1 - Spécialités à base de dexmédétomidine commercialisées en France (juin 2022)  
  • DEXDOR 100 µg/mL solution à diluer pour perfusion (laboratoire CSP) et génériques (Accord, Kabi, Mylan)
  • DEXMEDETOMIDINE EVER PHARMA 100 µg/mL solution à diluer pour perfusion (laboratoire Ever Pharma)
  • DEXMEDETOMIDINE ALTAN 4 µg/mL solution pour perfusion et 100 µg/mL solution à diluer pour perfusion (laboratoire Ethypharm)

Encadré 2 - Indications thérapeutiques de la dexmédétomidine
  • Sédation en USI (unité de soins intensifs) chez l'adulte ne nécessitant pas un état de sédation plus profond que celui permettant une réponse à un stimulus verbal (correspondant à un score de 0 à -3 sur l'échelle de vigilance-agitation de Richmond [RASS]).
  • Sédation de patients adultes non intubés avant et/ou pendant les actes à visée diagnostique ou chirurgicale nécessitant une sédation, telle qu'une sédation procédurale/vigile.

L'essai clinique SPICE III en synthèse  
Description de l'étude
SPICE III [3] est un essai clinique académique dont l'objectif a été de comparer l'effet de la sédation par la dexmédétomidine aux « soins standards 
(propofol, midazolam» sur la mortalité toutes causes confondues.

Il 
a inclus 3 904 patients en état critique, admis en USI et nécessitant une ventilation mécanique. 

L'âge médian des patients inclus dans l'analyse était de 63,7 ans.

L'administration de la dexmédétomidine a été poursuivie selon les besoins cliniques jusqu'à 28 jours après la randomisation.

Un taux de mortalité qui augmente chez les plus jeunes et dans le cadre des soins intensifs
Sur l'ensemble de la cohorte (résultats analysés en 2019) [4], le taux de mortalité à 90 jours a été similaire entre le groupe dexmédétomidine et le groupe de soins conventionnels : 
  • 29,1 % de mortalité à 90 jours dans les 2 groupes.

En revanche, une analyse ultérieure en sous-groupes d'âge [3] montre un risque accru de mortalité à 90 jours chez les patients âgés de 65 ans ou moins dans le groupe dexmédétomidine par apport aux autres sédatifs (odds ratio 1,26 ; IC95 % [1,02 ; 1,56] - cf. Tableau ci-dessous).
 
Tableau - Mortalité à 90 jours
 
L'hétérogénéité de l'effet de l'âge sur la mortalité était plus importante chez les patients admis pour d'autres raisons que les soins postopératoires, et augmentait avec la hausse de score APACHE II (Acute Physiology And Chronic Health Evaluation II) et avec la diminution de l'âge.

Le mécanisme relatif à l'association dexmédétomidine/mortalité/âge n'est pas clairement défini.

En pratique : évaluer la balance bénéfice/risque individuelle de la 
dexmédétomidine
Ces nouvelles données de sécurité doivent amener à évaluer de façon individuelle, pour chaque patient de moins de 65 ans, la balance bénéfice/risque de la dexmédétomidine par rapport aux sédatifs alternatifs.

Pour aller plus loin
[1] Dexmédétomidine : risque accru de mortalité chez les patients jusqu'à 65 ans en unités de soins intensifs (USI) (ANSM, 16 juin 2022)
[2] Lettre des laboratoires aux professionnels de santé - Dexmédétomidine et mortalité (sur le site de l'ANSM, 16 juin 2022)

[3] Shehabi Y et al. Early sedation with dexmedetomidine in ventilated critically ill patients and heterogeneity of treatment effect in the SPICE III randomised controlled trial. Intensive care medicine, 2021; 47(4): 455-466
[4] Shehabi Y et al. Early sedation with dexmedetomidine in critically ill patients. New England Journal of Medicine, 2019; 380: 2506-2517


 

Sources : EMA (European Medicines Agency) , ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament)

* En cliquant sur "Ajouter un commentaire", vous confirmez être âgé(e) d'au moins 16 ans et avoir lu et accepté les règles et conditions d'utilisation de l'espace participatif "Commentaires" . Nous vous invitons à signaler tout effet indésirable susceptible d'être dû à un médicament en le déclarant en ligne.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail Je m'abonne !
Presse - CGU - Données personnelles - Politique cookies - Mentions légales - Contact webmaster