Coronavirus : il existe une immunité croisée et une mémoire immunitaire

Par TOLOU HUGUES -
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 238 lecteurs


Mesvaccins.net

Mesvaccins.net

Un vaccin est consid?r? comme le principal sinon l'unique moyen de prot?ger partout les populations contre le SARS-CoV-2 (le coronavirus responsable de la?covid 19). Cependant, depuis l'?mergence du virus fin 2019, des questions sur la possibilit? d'une r?ponse immunitaire durable apte ? prot?ger d'une infection ou d'une r?-infection restent sans r?ponse. En effet, il a ?t? observ? que l'immunit? qui se d?veloppe chez l'homme ? l'occasion d'une infection par un des coronavirus d?j? connus, responsables de rhume, ?tait g?n?ralement de courte dur?e ?(quelques mois) et ne prot?geait pas contre une nouvelle infection par le m?me virus. Concernant le SARS-CoV-2, on manque encore de recul depuis le d?but de la pand?mie pour connaitre la dur?e de l'immunit? protectrice d?velopp?e par les convalescents de covid 19. La possibilit? de r?-infection est encore d?battue, la preuve ?tant difficile ? apporter : certaines infections sont asymptomatiques, la dur?e de portage du virus est longue chez certains sujets, les tests de mise en ?vidence du virus, dont la RT-PCR, peuvent d?tecter des traces alors que le virus n'est plus infectieux, ou au contraire manquer de sensibilit?. On ignore donc si les anticorps qui apparaissent chez les sujets infect?s, qu'ils aient ?t? malades ou asymptomatiques, sont aptes ? prot?ger en cas de nouveau contact avec le virus, et pendant combien de temps. La capacit? d'un vaccin ? faire au moins aussi bien que l'infection naturelle est ainsi l'objet d'interrogation, sinon d'inqui?tude.

L'?tude de P. Nguyen-Contant et coll.?parue dans mBio apporte quelques ?l?ments de r?ponse. Elle a port? sur des sujets non infect?s par le SARS-CoV-2 et des convalescents de covid 19, dont les anticorps et les cellules immunitaires ont ?t? test?s vis-?-vis de plusieurs antig?nes du virus. Ceux-ci ?taient soit sp?cifiques de SARS-CoV-2 (domaine de fixation au r?cepteur de la prot?ine de surface, RBD), soit au contraire communs ? d'autres coronavirus (r?gion S2 de cette prot?ine). Les chercheurs font deux observations importantes. D'une part, alors que les sujets jamais infect?s par le SARS-CoV-2 n'ont pas d'anticorps dirig?s contre le domaine RBD, beaucoup d'entre eux en ont qui reconnaissent la r?gion S2. D'autre part, les convalescents de covid 19 pr?sentent des taux ?lev?s d'anticorps contre tous les antig?nes du virus et des lymphocytes B m?moire sp?cifiques de ces antig?nes. Les chercheurs concluent que l'immunit? d?velopp?e contre un coronavirus pourrait assurer un certain niveau de protection contre d'autres coronavirus et que cette immunit?, qui met en jeu des cellules m?moire, pourrait ?tre durable. Avant eux, des chercheurs qui s'?taient int?ress?s ? l'immunit? cellulaire (lymphocytes T "helper" et cytotoxiques) ?taient parvenus ? une conclusion similaire.

Outre que ces observations donnent quelques motifs d'optimisme, elles sont pr?cieuses pour la mise au point ou l'am?lioration des vaccins, qui peuvent ?tre con?us pour favoriser certaines composantes de la r?ponse immunitaire.

R?f?rences

  1. P. Nguyen-Contant, A. Karim Embong et coll. S Protein-Reactive IgG and Memory B Cell Production after Human SARS-CoV-2 Infection Includes Broad Reactivity to the S2 Subunit. DOI: 10.1128/mBio.01991-20
  2. A. Grifoni, D. Weiskopf et coll. Targets of T cell responses to SARS-CoV-2 coronavirus in humans with COVID-19 disease and unexposed individuals. May 14, 2020 DOI:10.1016/j.cell.2020.05.015
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités Archives des Vidal News