Vaccin anti-papillomavirus : une réduction de l'incidence du cancer du col de l'utérus est observée

Par TOLOU HUGUES -
1
2
3
4
5
5.0
(1 note)
vu par 153 lecteurs


Mesvaccins.net

Mesvaccins.net

Il est d?montr? qu'une infection par certains types de papillomavirus (HPV) est le facteur principal ? l'origine du cancer du col de l'ut?rus. En cons?quence, des vaccins ont ?t? d?velopp?s contre les types viraux les plus souvent impliqu?s, particuli?rement les types 16 et 18. Ces vaccins, purement pr?ventifs, se sont montr?s efficaces contre l'infection ? condition d'?tre administr?s avant le premier contact avec le virus, transmis principalement par voie sexuelle. Ils ont ainsi ?t? recommand?s initialement chez les jeunes filles avant le premier rapport sexuel.

L'infection par un papillomavirus peut rester inapparente ou se manifester par l'apparition de l?sions b?nignes, macroscopiques (verrues g?nitales, condylomes) ou microscopiques (alt?rations cytologiques des muqueuses g?nitales). D'autres localisations sont possibles, au niveau de l'anus ou de la sph?re ORL. Le cancer du col de l'ut?rus est une complication inconstante et tardive, qui se manifeste des ann?es ou des d?cennies apr?s l'infection initiale. De ce fait, alors que l'efficacit? du vaccin anti-HPV contre les l?sions pr?coces associ?es ? l'infection, incluant des l?sions pr?canc?reuses, a pu ?tre rapidement mise en ?vidence, on a longtemps manqu? de recul pour ?valuer l'impact sur le cancer. L'?tude men?e en Su?de sur une p?riode de 11 ans qui vient d'?tre publi?e apporte de premiers r?sultats. Entre 2006 et 2017, les auteurs ont suivi 1 672 983 jeunes filles et femmes ?g?es de 10 ? 30 ans ; 527 871 d'entre elles avaient re?u au moins une dose du vaccin Gardasil quadrivalent. Dans ce groupe, 19 cancers du col de l'ut?rus ont ?t? diagnostiqu?s (incidence 0,004 %) alors que 538 l'ont ?t? chez les non vaccin?es (incidence 0,05 %). L'analyse des donn?es, qui prend en compte plusieurs co-variables (?ge ? l'entr?e dans l'?tude, lieu de r?sidence, ant?c?dents familiaux) montre que les femmes vaccin?es ont ?t? prot?g?es, et tout particuli?rement celles qui ont re?u le vaccin avant l'?ge de 17 ans : leur risque de faire un cancer du col de l'ut?rus est 88 % inf?rieur ? celui des femmes non vaccin?es.

L'apparition de cas de cancer malgr? la vaccination rappelle cependant que le d?pistage doit rester la r?gle pour toutes les femmes. L'?tude confirme l'int?r?t d'une vaccination pr?coce, le vaccin n'ayant pas d'action curative sur des infections HPV d?j? existantes.

Le b?n?fice de la vaccination anti-HPV en termes de protection contre le cancer du col de l'ut?rus se confirme, et d'autres ?tudes devraient suivre. Elles pourront rendre compte des progr?s attendus avec l'introduction d'un vaccin 9-valent qui conf?re une protection contre 9 types de papillomavirus (Gardasil 9, qui remplacera totalement le Gardasil en France ? partir de 2021) et l'extension de l'indication de la vaccination aux gar?ons. A l'avenir, la mise au point de vaccins curatifs, permettant l'?limination du virus chez des sujets d?j? infect?s, devraient permettre d'?largir la protection.

R?f?rence

  1. Lei J, Ploner A, Elfstr?m KM, Wang J, Roth A, Fang F, Sundstr?m K, Dillner J, Spar?n P. HPV Vaccination and the Risk of Invasive Cervical Cancer. N Engl J Med. 2020 Oct 1;383(14):1340-1348. doi: 10.1056/NEJMoa1917338. PMID: 32997908.
Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités Archives des Vidal News