Nausées et vomissements de la grossesse : CARIBAN, première association de doxylamine et de pyridoxine

Par DAVID PAITRAUD -
1
2
3
4
5
3.9
(8 notes)
vu par 8233 lecteurs


CARIBAN 10 mg/10 mg gélule à libération modifiée (LM) est une nouvelle spécialité à base de doxylamine (10 mg) et de pyridoxine (10 mg), indiquée dans le traitement symptomatique des nausées et vomissements de la grossesse, en seconde intention. 

Le schéma posologique tient compte de l'horaire de survenue et de l'intensité des symptômes, la dose maximale ne devant pas dépasser 4 gélules par jour en prises séparées. 

CARIBAN est soumis à prescription médicale obligatoire. Il n'est ni remboursable, ni agréé aux collectivités. 
En raison de leur fréquence, les nausées et vomissements gravidiques risquent d’être banalisés par les professionnels de santé, l’environnement familial ou les femmes enceintes elles-mêmes (illustration).

En raison de leur fréquence, les nausées et vomissements gravidiques risquent d’être banalisés par les professionnels de santé, l’environnement familial ou les femmes enceintes elles-mêmes (illustration).


L'arsenal thérapeutique des nausées et vomissements de la grossesse résistants au traitement classique s'enrichit d'une nouvelle spécialité, CARIBAN 10 mg/10 mg gélule à libération modifiée (LM).

Cette spécialité n'a pas été étudiée dans le cas de l'hyperémèse gravidique.

 
CARIBAN est la première spécialité à associer : 
- du succinate de doxylamine, un antihistaminique H1 de première génération dont l'action antiémétique est également en lien avec l'inhibition des récepteurs cholinergiques et des récepteurs centraux H1, bien que ce mécanisme d'action soit inconnu ; 
- du chlorhydrate de pyridoxine, un facteur vitaminique hydrosoluble (vitamine B6) dont la forme active agit notamment comme cofacteur enzymatique dans de nombreuses réactions biochimiques impliquées dans la dégradation digestive des protéines et des acides aminés et, dans une moindre mesure, des lipides et des glucides. 


CARIBAN en pratique : 2 à 4 gélules par jour
CARIBAN doit être prescrit par un médecin. 
Le schéma posologique 
tient compte des circonstances de survenue des symptômes : 
- nausées du matin : 2 gélules au coucher (jour 1). Si cette dose suffit à contrôler les symptômes le lendemain, cette posologie est maintenue ;
- soulagement des nausées du matin, mais persistance de nausées dans l'après-midi : la dose quotidienne peut être augmentée à 3 gélules par jour, 1 le matin et 2 au coucher.

Si la dose de 3 gélules n'est pas suffisante pour contrôler les symptômes au jour 3, la patiente peut prendre 4 gélules à partir du jour 4, réparties selon le schéma :
- 1 gélule le matin, 1 gélule en milieu d'après-midi et 2 gélules au coucher.
La dose maximale recommandée est de 4 gélules par jour.
 
  • À propos de la forme à libération modifiée
CARIBAN se présente en gélule à libération modifiée. Les substances actives sont incorporées à des microgranules enrobés avec une membrane de dialyse qui libère les substances actives après un certain temps.
Cette forme galénique permet de retarder le début des effets pharmacologiques ; la concentration maximale est atteinte environ 6 à 7 heures après la prise à jeun pour la doxylamine et environ 4 heures pour la pyridoxine.

 
  • Précautions d'utilisation
Les propriétés anticholinergiques de la doxylamine, ainsi que ses propriétés sédatives doivent être prises en compte lors de la prescription (cf. Rubriques "Contre-indications" et "Mises en garde et précautions d'emploi" dans la monographie VIDAL). 

Identité administrative
  • Liste I
  • Boîte de 24 (2 plaquettes de 12), CIP 3400930208380
  • Non remboursable
  • Non agréé aux collectivités
  • Laboratoire Effik

Sources : ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités Archives des Vidal News