COVID-19 et professionnels de santé : 5 situations pour lesquelles un test virologique est recommandé

Par DAVID PAITRAUD -
1
2
3
4
5
3.0
(3 notes)
vu par 17951 lecteurs


Le 20 août 2020, la Direction générale de la Santé a émis des recommandations relatives au dépistage de la COVID-19 dans la population des professionnels de santé.
Selon ces recommandations, 5 situations doivent conduire à la réalisation d'un test par RT-PCR dans cette population professionnelle.
Parmi elles, le retour de congés, quelle que soit la zone de villégiature, en cas de prise en charge de patients fragilisés. 
Les professionnels de santé seront amenés à pratiquer un test RT-PCR du SARS-CoV-2 au retour de leurs vacances dans 5 situations précisées par la DGS (illustration).

Les professionnels de santé seront amenés à pratiquer un test RT-PCR du SARS-CoV-2 au retour de leurs vacances dans 5 situations précisées par la DGS (illustration).

 
La Direction générale de la Santé (DGS) a émis de nouvelles recommandations de dépistage de la COVID-19 pour les professionnels de santé

Au sein de cette catégorie professionnelle, elle définit 5 situations pour lesquelles un test virologique par RT-PCR est recommandée : 
  • SYMPTÔMES ÉVOCATEURS : tout professionnel de santé présentant des symptômes évocateurs de COVID-19 (signes d'infection, signes respiratoires et signes extra-respiratoires - avis du HCSP du 20 avril 2020), 
  • CAS CONTACT : tout professionnel de santé identifié comme personne contact d'un cas de COVID-19, 
  • RASSEMBLEMENT DE PERSONNES : tout professionnel de santé ayant participé à un rassemblement de nombreuses personnes (repas de famille, mariages, festivals, concerts, funérailles, etc.),
  • ZONE À RISQUE : tout professionnel de santé ayant séjourné dans une zone à risque : séjour à l'étranger, à Mayotte, en Guyane ou dans un autre lieu, y compris en métropole, dans lequel la circulation du virus est élevée (foyer épidémique (cluster) ou l'incidence anormalement élevée) ; 
  • RETOUR DE CONGÉS : tout professionnel de santé revenant de congés quelle que soit la zone de villégiature, s'il prend en charge des patients fragilisés : immunodéprimés, insuffisants respiratoires, sujets âgés. 

Le dépistage peut être réalisé sur demande dans un laboratoire de biologie médicale habilité, ou dans le laboratoire d'un établissement de santé habilité. 

Prévenir la propagation virale via les professionnels de santé de retour de congés
Cette note de la DGS est intervenue le 20 août 2020, au cours de la deuxième période de congés d'été, alors que les indicateurs de suivi de l'épidémie en France témoigne d'une augmentation du nombre de cas d'infections par le SARS-CoV-2. 

Parmi les personnes contaminées, le nombre de celles de retour d'un séjour à l'étranger est significatif. "Or, près d'un quart des infections par le SARS-CoV-2 reste asymptomatique et environ 50 % des transmissions surviennent durant la phase pré-symptomatique du cas index", note la DGS. Le brassage de population durant la période estivale augmente le risque d'avoir été en contact avec le virus, voire d'être porteur sain et de contribuer à sa transmission. 

Dans ce contexte, la dernière recommandation de la DGS visant à tester tout professionnel de santé de retour de congés, quelle que soit la zone de villégiature, et devant prendre en charge des patients fragilisés constitue une mesure de précaution visant la protection de cette population à risque. 

Pour aller plus loin 
Message DGS-URGENT - Recommandation d'un test RT-PCR SARS-CoV-2 chez les professionnels de santé (DGS, 20 août 2020)

Sources : DGS

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités Archives des Vidal News