Le vaccin anti-papillomavirus Gardasil 9 autorisé aux Etats-Unis pour la prévention des cancers ORL

Par HOMMEL CHRISTOPHE -
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 226 lecteurs


Mesvaccins.net

Mesvaccins.net

Rappel sur les papillomavirus et les vaccins utilis?s pour pr?venir l'infection humaine par ces virus.

Les papillomavirus (encore appel?s Human Papillomavirus ou HPV) sont des virus d'une grande diversit? g?n?tique. Certains g?notypes (HPV 6 ou 11) entra?nent des verrues g?nitales (encore appel?es condylomes g?nitaux, v?g?tations v?n?riennes ou cr?tes de coq), dont le caract?re disgracieux peut avoir de graves cons?quences psychologiques. D'autres g?notypes sont oncog?nes, c'est-?-dire capables de provoquer l'apparition d'un cancer (HPV 16 et 18 surtout, mais aussi les HPV 31, 33, 35, 45, 51, 52 et 58), notamment le cancer du col ut?rin. Cependant, certains HPV induisent d'autres cancers de la sph?re g?nitale (vagin, anus et p?nis), des cancers oropharyng?s (oropharynx, amygdale et base de la langue) ou des cancers de la cavit? buccale.

Le vaccin Gardasil (laboratoire MSD Vaccins) contient quatre g?notypes de papillomavirus : 6 et 11 pour ?viter les verrues g?nitales, 16 et 18 pour la pr?vention du cancer du col et d'autres cancers. Ce vaccin ne sera plus disponible en 2021, car il a ?t? remplac? par le vaccin Gardasil 9, ainsi d?nomm? car contenant cinq g?notypes suppl?mentaires d'HPV ? haut risque (31, 33, 45, 52 et 58) par rapport au vaccin Gardasil.?

Extension des indications du vaccin Gardasil 9 aux Etats-Unis.

La ?Food and Drug Administration?(FDA) vient d’approuver, pour les Etats-Unis, l’extension de l’indication du vaccin Gardasil 9 pour la pr?vention des cancers de l’oropharynx et des autres cancers des voies a?ro-digestives sup?rieures (VADS) dus aux types de papillomavirus couverts par cette vaccination.?

Il s’agit du premier pays ? s’?tre prononc? dans ce sens.

Cette d?cision fait suite ? la prise en compte des trois ?l?ments suivants, concernant les cancers des voies a?rodigestives sup?rieures et leur pr?vention vaccinale.

1) Sp?cificit?s de l’?pid?miologie?de ces cancers, souvent induits par les papillomavirus aux Etats-Unis

  • La fraction attribuable des papillomavirus dans la survenue de ces cancers y est tr?s ?lev?e, ces virus ?tant responsables d'environ 70 % des cancers de l’oropharynx (versus environ 30 % en France).
  • Augmentation tr?s importante de ces cancers dans les derni?res d?cennies, responsables d'un fardeau consid?rable aux USA (chez les hommes, leur nombre y est plus ?lev? que les cancers du col de l’ut?rus depuis 2010, et ils y repr?sentent la premi?re cause de cancers HPV-induits).

2) Documentation pr?cise des donn?es ?pid?miologiques de ces cancers, gr?ce aux syst?mes de suivi mis en place par les Centers for Disease Control and Prevention?(CDC) et les bases de donn?es existantes.

3) Donn?es existantes en faveur du b?n?fice de la vaccination anti-HPV pour leur pr?vention, qui se sont accumul?es depuis plusieurs ann?es.

Pour m?moire la vaccination anti-HPV est d?j? universelle (filles et gar?ons) aux Etats-Unis.

Source : Food and Drug Administration.

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités Archives des Vidal News