COVID-19 : des masques FFP2 en plus pour les médecins et les infirmiers/ères

Par DAVID PAITRAUD -
1
2
3
4
5
2.5
(2 notes)
vu par 5313 lecteurs


La DGS (Direction générale de la Santé) a annoncé 2 évolutions majeures dans la distribution des masques issus des stocks d'État : 
  • une augmentation des dotations de masques FFP2, permettant de reprendre la distribution de ces masques auprès de tous médecins (quelle que soit la spécialité médicale), et des infirmiers/ères ; 
  • un passage en flux tiré pour la distribution des masques chirurgicaux, permettant à chaque officine de pharmacie de prendre la main sur les commandes et d'adapter les quantités aux besoins réels. 

Par ailleurs, les opérateurs funéraires sont ajoutés à la liste des professionnels prioritaires pour recevoir une dotation de masques chirurgicaux issus du stock d'État. 
Le niveau de dotation en masques FFP2 permet désormais d’approvisionner l’ensemble des professionnels de santé dont la fonction en nécessite l'utilisation (illustration).

Le niveau de dotation en masques FFP2 permet désormais d’approvisionner l’ensemble des professionnels de santé dont la fonction en nécessite l'utilisation (illustration).


Un stock de masques FFP2 à disposition quasiment triplé : tous les médecins et les infirmiers redeviennent prioritaires
La DGS (Direction générale de la Santé) annonce une augmentation des dotations de masques FFP2 distribuées en pharmacie d'officine (cf. Tableau I) ; dès le 15 juin 2020, le stock mis à disposition passe à 5,5 millions en semaine 24 contre 2 millions en semaine 23. 

 
Tableau I - Quelle différence entre un masque FFP et masque chirurgical ?
(d'après inrs - Dossiers "Risques biologiques")
  Masque FFP Masque chirurgical
Propriétés
  • Appareil de protection respiratoire (norme NF EN 149)
  • Protection de celui qui porte le masque contre l'inhalation à la fois de gouttelettes et de particules en suspension dans l'air.
  • Port plus contraignant (inconfort thermique, résistance respiratoire) que celui d'un masque chirurgical.
  • Durée de port : 8 heures
  • Dispositif médical (norme EN 14683)
  • Protège l'entourage de la projection des gouttelettes émises par celui qui porte le masque.
  • Protège également celui qui porte le masque contre les projections de gouttelettes émises par une personne en vis-à-vis.
  • Ne protège pas contre l'inhalation de très petites particules en suspension dans l'air.
  • Durée de port : 4 heures
Efficacité
  • Catégorie FFP1 : filtrent au moins 80 % des aérosols de taille moyenne 0,6 µm (fuite totale vers l'intérieur < 22 %).
  • Catégorie FFP2 : filtrent au moins 94 % des aérosols de taille moyenne 0,6 µm (fuite totale vers l'intérieur < 8 %).
  • Catégorie FFP3 : filtrent au moins 99 % des aérosols de taille moyenne 0,6 µm (fuite totale vers l'intérieur < 2 %).
  • Type I : efficacité de filtration bactérienne > 95 % d'un aérosol de taille moyenne 3 µm.
  • Type II : efficacité de filtration bactérienne > 98 % d'un aérosol de taille moyenne 3 µm.
  • Type IIR : efficacité de filtration bactérienne > 98 % d'un aérosol de taille moyenne 3 µm et résistant aux éclaboussures.
 
Cet effort permet de réintégrer parmi les professionnels de santé éligibles à une dotation hebdomadaire de masques FFP2 (cf. Encadré 1) :
  • tous les médecins quelle que soit leur spécialité : 24 masques FFP2 par semaine ; 
  • tous les infirmier/ères : 6 masques FFP2 par semaine. 

Avant la sortie du confinement, les médecins et les infirmiers étaient considérés prioritaires pour recevoir des masques FFP2 chaque semaine. Les tensions d'approvisionnement persistantes sur ces masques, la reprise des consultations par les spécialistes ou les chirurgiens-dentistes, et la prise en compte de l'amplification des prélèvements en vue des tests de dépistage avaient conduit à restreindre la liste des professionnels de santé prioritaires pour recevoir des masques FFP2.  
 
Encadré 1 - Professionnels de santé prioritaires pour les masques FFP2
Période du 11 mai au 10 juin 2020
  • médecins spécialistes intervenant sur les voies respiratoires (pneumologues, oto-rhino-laryngologistes, stomatologues, chirurgiens maxillo-faciaux, etc.) : pour la totalité de leur dotation, soit 24 masques FFP2 par semaine ; 
  • chirurgiens-dentistes pour la totalité de leur dotation, soit 24 masques FFP2 par semaine ; 
  • professionnels en charge des tests de dépistage nasopharyngés de la COVID-19, dont les infirmiers libéraux ayant conventionné avec un laboratoire de biologie par exemple : pour la totalité de leur dotation, soit 24 masques FFP2 par semaine ; 
  • masseurs-kinésithérapeutes pour les actes de kinésithérapie respiratoire : au maximum 6 masques FFP2 par semaine.
À partir du 11 juin 2020
  • tous les médecins quelle que soit leur spécialité : 24 masques FFP2 par semaine ; 
  • tous les infirmiers : 6 masques FFP2 par semaine ;
  • chirurgiens-dentistes : 24 masques FFP2 par semaine ; 
  • professionnels en charge des tests de dépistage nasopharyngés de la COVID-19, dont les infirmiers libéraux ayant conventionné avec un laboratoire de biologie par exemple : 24 masques FFP2 par semaine ; 
  • masseurs-kinésithérapeutes pour les actes de kinésithérapie respiratoire : au maximum 6 masques FFP2 par semaine.

Masques chirurgicaux : les pharmacies prennent la main sur les commandes à partir du 15 juin 2020
Autre promesse qui devient réalité, la distribution des masques chirurgicaux passe en flux tiré. 
À compter du lundi 15 juin 2020, les pharmaciens d'officine prennent la main sur les commandes de masques chirurgicaux issus du stock d'État, afin d'adapter les quantités en fonction des besoins réels correspondant à leur secteur d'exercice.

Cette nouvelle organisation de distribution de masques devrait permettre, si les commandes sont honorées, de fluidifier la répartition des masques chirurgicaux auprès des professionnels de santé de ville et des personnes malades ou considérées plus à risque.

 
  • Le flux tiré en pratique : 3 conditions à respecter
En pratique, les officines doivent commander auprès de leurs grossistes-répartiteurs les quantités de masques chirurgicaux correspondant à leurs besoins, en utilisant le code 6 249 934 MASQUE CHIR COVID BT50.

Trois conditions sont posées : 
- la commande doit être passée uniquement auprès du grossiste principal de l'officine ; 
- la commande globale hebdomadaire de masques chirurgicaux est limitée en quantité, équivalant à 120 % de la dernière dotation attribuée à l'officine. La commande hebdomadaire peut être réalisée en plusieurs fois au cours de la semaine. Le quota de 120 % pourra être révisé à l'avenir ; 
- pour chaque commande, la quantité doit être limitée à 10 boîtes de masques chirurgicaux (en les échelonnant sur la semaine), afin d'éviter toute saturation du flux usuel. Des quantités supérieures sont possibles, mais pourront être limitées pour maintenir un approvisionnement fluide en médicaments et équitable en masques.

Pour les officines qui ont des besoins hebdomadaires au-dessus de la moyenne des dotations, un fonctionnement exceptionnel peut-être envisagé au cas par cas. Les pharmaciens doivent évaluer cette possibilité avec leur grossiste référent. 

Passage en flux tiré pour les masques FFP2 : il faut encore attendre
Concernant les masques FFP2, la distribution reste organisée en flux poussé (répartition des dotations par Santé Publique France), sans intervention possible des pharmacies sur les quantités attribuées.
Le basculement de la distribution des masques FFP2 selon une logique de flux tiré interviendra ultérieurement. 

Des masques chirurgicaux pour les opérateurs funéraires
La liste des professionnels prioritaires pour recevoir une dotation de masques chirurgicaux (cfEncadré 2) issus du stock d'État est élargie aux opérateurs funéraires.
Ces derniers peuvent demander en pharmacie d'officine :
  • une dotation de 15 masques chirurgicaux par semaine ;
  • sur présentation de leur arrêté préfectoral avec un numéro d'habilitation. 

Encadré 2 - Liste des professionnels prioritaires pour recevoir gratuitement en pharmacie des masques de protection issus des stocks d'État
(arrêté du 23 mars 2020 - article 3, modifié par arrêté du 8 juin 2020)
  • Médecins généralistes et médecins d'autres spécialités ;
  • biologistes médicaux ;
  • techniciens de laboratoire de biologie médicale ;
  • manipulateurs en électroradiologie médicale ;
  • infirmiers ;
  • pharmaciens ;
  • préparateurs en pharmacie ;
  • chirurgiens-dentistes ;
  • sages-femmes ;
  • masseurs-kinésithérapeutes ;
  • physiciens médicaux ;
  • psychomotriciens ;
  • ergothérapeutes ;
  • pédicures-podologues ;
  • prothésistes et orthésistes (orthoprothésistes, podo-orthésistes, ocularistes, épithésistes et orthopédistes-orthésistes) ;
  • orthoptistes ;
  • opticiens-lunetiers ;
  • audioprothésistes ;
  • orthophonistes ;
  • diététiciens ;
  • étudiants dans les professions médicales et autres professions de santé accueillis par les professionnels mentionnés aux alinéas précédents ;
  • psychologues ;
  • ostéopathes ;
  • chiropracteurs ;
  • accueillants familiaux mentionnés à l'article L. 441-1 du code de l'action sociale et des familles ;
  • salariés de l'aide à domicile employés directement par des particuliers pour des actes essentiels de la vie.

Pour aller plus loin
Distribution de masques en sortie de confinement (DGS-Urgent, 11 juin 2020)

Sur VIDAL.fr
Sortie de confinement : nouvelles directives pour la distribution en pharmacie des masques du stock d'État (5 mai 2020, actualisé les 7 et 9 mai 2020)

 

Sources : DGS

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2020-07-02

Archives des Vidal News