Tout ce que vous devez savoir sur les recommandations sanitaires pour les voyageurs publiées en mai 2020

Par GEROME PATRICK -
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 495 lecteurs


Mesvaccins.net

Mesvaccins.net

Comme annonc? dans une nouvelle pr?c?dente, cet article a pour objectif de d?tailler les mises ? jour apport?es par la commission sp?cialis?e ? Maladies infectieuses et Maladies ?mergentes ? du Haut Conseil de la sant? publique dans les nouvelles recommandations sanitaires pour les voyageurs publi?es dans le Bulletin ?pid?miologique hebdomadaire du 19 mai 2020. Ces changements seront pr?sent?s par chapitre en respectant le plan du texte de ces derni?res recommandations. Les modifications par rapport ? la version de 2019 ont ?t? surlign?es.

Ce document ne prend pas en compte la covid 19, mais les recommandations concernant cette maladie font l'objet d'avis sp?cifiques du Haut Conseil de la sant? publique ou de la Haute autorit? de sant?. Ainsi, de nouvelles recommandations relatives ? la pr?vention de la covid 19 lors des voyages en avion dans le cadre du d?confinement et de la reprise progressive des transports viennent-elles d'?tre publi?es. Malgr? l'absence de situation r?pertori?e de transmission de la covid 19 ? bord d'un avion, les mesures barri?res sont indispensables et doivent associer le respect de la distance physique (au moins un m?tre entre deux personnes), l'hygi?ne des mains et le port de masque grand public.?

Avant tout il est important de rappeler le dispositif de pharmacovigilance pour la d?claration d'un ?v?nement ind?sirable faisant suite ? l'administration d'un vaccin ou d'un autre m?dicament.

?

A. Vaccins

1. Vaccins inclus dans les recommandations vaccinales de la HAS (calendrier vaccinal 2020)

1.1.?Grippe saisonni?re

Les recommandations prennent en compte la particularit? de l'?le de Mayotte. Compte tenu de l'?pid?miologie particuli?re qui y est observ?e, la campagne de vaccination antigrippale sera calqu?e sur celle de l'h?misph?re nord ? compter de la prochaine saison 2020 et utilisera les m?mes vaccins.

Les sch?mas vaccinaux tiennent compte de l'ensemble des vaccins qui devraient ?tre disponibles pour la saison grippale 2020-2021, dont le vaccin t?travalent Flucelvax T?tra. Ce vaccin pr?par? ? partir de virus inactiv?s obtenus par culture cellulaire peut ?tre utilis? chez les personnes ayant des ant?c?dents d'allergie de type anaphylactique aux prot?ines de l'oeuf ou aux aminosides.

1.2.?Rougeole

Concernant les personnes n?es avant 1980,?il est recommand? que dans un contexte de voyage en pays d'end?mie, les personnes non prot?g?es contre la rougeole (sans ant?c?dent connu de rougeole ou non vaccin?es ant?rieurement) re?oivent une dose de vaccin trivalent rougeole-oreillons-rub?ole (ROR) avant le d?part. Les recommandations de 2019 recommandaient deux doses dans ces conditions.

1.3.?Rage?

Ce chapitre a ?t? ?toff?, en particulier avec une carte de l'Organisation mondiale de la sant? (OMS) qui pr?cise les zones d'end?micit? de la rage canine et de la rage humaine. Ce document constitue une aide pr?cieuse ? la discussion des indications vaccinales. Le syst?me expert d'aide ? la d?cision MesVaccins prend en compte le niveau de risque de chaque pays.

Il est par ailleurs rappel? que, quel que soit le statut vaccinal pr?-exposition vis-a-vis de la rage, toute exposition suspect?e ou av?r?e ? la rage doit faire l'objet d'une prise en charge globale et imm?diate associant le lavage de la plaie 15 minutes ? l'eau et au savon, sa d?sinfection et une consultation dans les meilleurs d?lais en vue d'une prophylaxie post-exposition (PPE).

1.4.?Poliomy?lite

Ce chapitre a ?t? largement ?toff? par rapport aux recommandations diffus?es en 2019. Les recommandations de l'OMS qui font foi et servent de r?f?rence sont complexes et susceptibles d'?voluer dans le temps.

Elles distinguent :

Les voyageurs?se rendant?dans un pays o? circule le poliovirus sauvage (PVS1) ou les poliovirus d?riv?s des souches vaccinales de type 1, 2 ou 3 (PVDVc1, PVDVc2, PVDVc3), les souches sauvages de type 2 et 3 ne circulant plus :

  • S?jour < 4 semaines : satisfaire aux recommandations du calendrier vaccinal fran?ais ;
  • S?jour > 4 semaines : une vaccination avant le d?part est recommand?e dans un d?lai de 4 semaines ? 12 mois.

Pour les pays o? circule les poliovirus PVS1, PVDVc1 ou PVDVc3, la vaccination devrait ?tre attest?e par la d?livrance d'un certificat international de vaccination.

Pour les pays o? circule le PVDVc2, ce type d'attestation n'est pas demand?.

Concernant les voyageurs?provenant d'un ?tat o? circule le PVS1 ou un PVDVc, certains pays o? ne circulent pas de poliovirus exigent une vaccination ou un rappel vaccinal pour rentrer sur leur territoire de la part de voyageurs ayant s?journ? dans certains pays o? circule le virus (Arabie saoudite, Belize, Brun?i, Egypte, G?orgie, Inde, Iran, Iraq, Jordanie, Liban, Libye, Maldives, Maroc, N?pal, Oman, Philippines, Qatar, Saint Kitts ou Nevis).

1.5. Les r?gles g?n?rales d'administration simultan?e des vaccins sont pr?cis?es

Elles sont rappel?es dans le chapitre consacr? aux vaccinations.

Il n'y a pas de contre-indication ? l'association de vaccins inactiv?s.

Pour les vaccins vivants :

  • ils peuvent ?tre administr?s de mani?re simultan?e ;
  • si l'administration des vaccins fi?vre jaune et rougeole-oreillons-rub?ole (ROR) n'est pas simultan?e, il est pr?f?rable de respecter un d?lai minimum d'un mois entre les deux vaccins ;
  • en cas de d?part imminent en zone d'end?mie amarile, les vaccins fi?vre jaune et rougeoleux (vaccin trivalent ROR) peuvent ?tre administr?s ? n'importe quel intervalle ;
  • le BCG, qui est un vaccin vivant att?nu? bact?rien, peut ?tre administr? le m?me jour, dans des sites d'injection diff?rents, que les vaccins inactiv?s ou vivants viraux att?nu?s ou avec n'importe quel intervalle ;
  • L'administration de plusieurs vaccins doit se faire dans des lieux d'injection diff?rents ;
  • On rappellera que les sites d'injection doivent ?tre dans ce cas s?par?s d'au moins 2,5 cm et qu'il est possible, avec l'accord du patient, de r?aliser jusqu'? quatre injections le m?me jour (ces derniers ?l?ments n'ont pas ?t? inclus dans les recommandations 2020).

2. Vaccins sp?cifiques aux voyages

2.1.?Chol?ra

Le vaccin Dukoral, seul vaccin contre le chol?ra autoris? en France (il s'agit d'une autorisation de mise sur le march? europ?enne), est ? nouveau disponible depuis le 2 mars 2020.

2.2.?Enc?phalite japonaise?(EJ)

Le tableau 1 pr?sente des donn?es actualis?es concernant les pays ? risque de transmission de l'EJ.?

Les modifications apport?es concernent les?zones ? risque :

  • l'EJ est maintenant consid?r?e comme end?mique dans l'ensemble du pays pour la Malaisie et les Philippines ;
  • par contre le Pacifique occidental (dont Guam et Saipan) inclus en 2019 dans la liste des pays ? risque en a ?t? exclu en 2020 ;
  • les?pics saisonniers de transmission ont ?t? modifi?s pour certains pays avec une augmentation de 1 mois de la dur?e du pic pour les zones suivantes : Cor?e du Nord, Nord de l'Inde, le Japon et une r?duction de dur?e pour : le Myanmar, les Philippines
  • le pic saisonnier est pr?cis? pour le Sri Lanka.

2.3.?Fi?vre jaune

Les r?gles de vaccination contre la fi?vre jaune sont r?sum?es sous forme d'un tableau dont les titres de colonne ont gagn? en clart? puisqu'ils distinguent clairement les obligations vaccinales qui rel?vent du R?glement Sanitaire International des recommandations. Ces r?gles reposent sur les recommandations de l'OMS qui font foi et doivent ?tre consult?es en cas de doute. Ces recommandations ont ?t? int?gr?es dans la base de connaissance MesVaccins et sont utilis?es par le syst?me d'aide ? la d?cision associ?.

L'?volution des obligations?vaccinales en fonction du pays de provenance sont les suivantes :

Pays pour lesquels il n'y a ni risque de fi?vre jaune, ni obligation de vaccination contre la fi?vre jaune pour entrer?sur le territoire, quel que soit le pays de provenance?:

  • nouveaux pays : Afghanistan, Bhoutan, Iles Canaries, Kiribati, Maurice, Nauru, R?union, Saba, Timor oriental et Tristan da Cuna ;
  • pays supprim?s de cette liste : Emirats arabes unis, Papouasie-Nouvelle Guin?e et R?publique Dominicaine.

Pays pour lesquels existe une obligation de vaccination?contre la fi?vre jaune?quel que soit le pays de provenance :

  • nouveaux pays : Cameroun et Nigeria ? partir de l'?ge de 9 mois ;
  • pays exclus de cette liste : aucun.

Pays pour les quels existe une?obligation de vaccination?contre la fi?vre jaune?pour les voyageurs en?provenance d'un pays ? risque de transmission de fi?vre jaune :

  • nouveaux pays : Emirats arabes Unis ? partir de l'?ge de 9 mois, Papouasie-Nouvelle Guin?e et R?publique Dominicaine ? partir de l'?ge d'un an ;
  • pays exclus de cette liste : Argentine et Br?sil.

Certains ?tats exigent une vaccination m?me lorsque le s?jour se limite ? un transit, la r?gle pouvant s'appliquer selon les cas exclusivement aux transits d'une dur?e sup?rieure ? 12 heures. Cette obligation de vaccination peut ?tre assujettie ? des exceptions :

  • aucune vaccination contre la fi?vre jaune pour les voyageurs provenant d'un pays ? risque de transmission n'est exig?e pour un s?jour ? Hong Kong ou Macao, alors qu'elle est exig?e pour un voyage en Chine continentale ;
  • elle ne s'applique pas en Australie pour les voyageurs provenant des Iles Galapagos (Equateur) ;
  • elle ne s'applique pas ? la Barbade pour les voyageurs en provenance du Guyana et de l'?le de la Trinit?, sauf en cas d'?pid?mie en cours ;
  • pour l'Equateur, elle concerne exclusivement les voyageurs en provenance du Br?sil et de la R?publique D?mocratique du Congo ;
  • elle concerne la R?publique Dominicaine pour les voyageurs en provenance des ?tats suivants du Br?sil : Minas Gerais, Espirito Santo, Sao Paulo et Rio de Janeiro.
  • elle concerne le Venezuela pour les voyageurs en provenance du Br?sil.

Quand la vaccination est recommand?e pour un voyage, la recommandation peut s'appliquer ? une zone limit?e du territoire de l'?tat concern?. C'est le cas pour les pays suivants : Argentine, Br?sil, Colombie, Equateur, Kenya, Panama, Paraguay, P?rou, Soudan, Trinit? et Tobago et ?Venezuela ; les r?gions concern?es sont list?es dans la version 2020 des recommandations sanitaires au voyageur.

B. Paludisme

1. Protection personnelle antivectorielle (PPAV)

L'importance de la protection personnelle antivectorielle (cf. chapitre C.1.), qui reste la base de la pr?vention du paludisme mais aussi d'autres maladies transmises par un vecteur (moustique, tique...) est rappel?e. Elle fait r?f?rence ? un chapitre sp?cifique des recommandations de 2020.

2. Concernant la chimioprophylaxie du paludisme

Les notions de zones de forte ou de faible transmission dans un pays, de m?me que les notions de risque ?lev? ou de risque faible pour le voyageur, sont bas?es sur les rapports de l'OMS, des?Centers for Disease Control and Pr?vention?am?ricains?(CDC) et de Public Health England.

Les recommandations de 2020 :

  • ces recommandations insistent sur les pr?cautions d'emploi des mol?cules utilisables dans le cadre de la chimioprophylaxie antipaludique, et plus particuli?rement de la chloroquine et de la m?floquine ;
  • un chapitre sp?cifique a ?t? consacr? ? la femme enceinte et ? la femme allaitante ;
  • Les risques li?s ? l'utilisation des pr?parations d?riv?es de la plante enti?re?Artemisia annua sont ? nouveau rappel?s ;
  • Dans les cas o? le choix se porterait sur une chimioprophylaxie limit?e aux p?riodes de transmission importante, il est rappel? qu'un traitement prescrit pendant la saison des pluies doit ?tre poursuivi les 6 semaines suivantes.

Le tableau 6, qui r?capitule la situation du paludisme et les recommandations de pr?vention pour les voyageurs, a ?t? mise ? jour. Les modifications apport?es ? la version de 2019 ont ?t? surlign?es dans la version accessible sur Mesvaccins.net.

En cas de risque de transmission du paludisme, la protection personnelle antivectorielle et une consultation m?dicale en cas de fi?vre durant le s?jour et au retour sont syst?matiquement recommand?es. L'indication d'une chimioprophylaxie tiendra compte du niveau d'exposition au risque, de l'esp?ce plasmodiale (Plasmodium falciparum ou autre esp?ce de parasite du paludisme) et de l'existence ou non d'un risque de forme grave de paludisme. Les mol?cules utilisables sont l'atovaquone-proguanil, la doxycycline ou la m?floquine quelles que soient les esp?ces cibl?es, la choroquine pouvant ?tre propos?e en traitement pr?ventif d'une infection ? un plasmodium autre que P. falciparum en l'absence de r?sistance d?crite ? cette mol?cule.

Dans le cas particulier de la Guyane fran?aise, afin d'adapter au mieux la pr?vention, il parait justifi? de consulter les donn?es publi?es par l'ARS de ce d?partement. Elles associent une carte du risque de paludisme en Guyane datant de 2018 et des donn?es de surveillance r?guli?rement mises ? jour.

C. Risques li?s aux arthropodes

1. Risques li?s aux moustiques

Les bonnes pratiques de la protection personnelle antivectorielle ont ?t? d?taill?es.

De fa?on g?n?rale, pour les voyages vers des destinations ? climat chaud ou tropical, il est recommand? de :

  • se prot?ger contre les piq?res d'insectes, notamment avec des r?pulsifs, en particulier sur les parties non couvertes ;
  • dormir la nuit sous une moustiquaire de pr?f?rence impr?gn?e d'insecticide (correctement install?e et en s'assurant de l'int?grit? du maillage) ;
  • porter des v?tements l?gers, amples et couvrants (manches longues, pantalons et chaussures ferm?es) ;
  • utiliser des v?tements impr?gn?s d'insecticides en cas de forte exposition.

Ces mesures de pr?vention sont les plus efficaces.

Dans les habitations, la climatisation diminue le risque de piq?re. Des insecticides en bombes ou en diffuseurs ainsi que les raquettes ?lectriques pourront ?tre utilis?s en mesure d'appoint. Les serpentins fumig?nes peuvent ?galement ?tre utilis?s, ? l'ext?rieur et dans les v?randas.

Les recommandations portant sur l'usage des r?pulsifs et insecticides prennent en compte la toxicit? des produits pour l'homme et l'environnement. Leur usage doit donc ?tre raisonn?.

Les moyens de pr?vention disponibles ont ?t? r?partis en trois niveaux de recommandations :

2. Risques li?s aux autres arthropodes

Le tableau 10 concernant les risques li?s aux arthropodes autres que les moustiques et aux mesures de pr?vention aff?rentes a ?t? enrichi par des informations sur les punaises de lit, les tiques dures et les tiques molles.

D. Diarrh?e du voyageur

L'importance d'une consultation en cas de ? gastro-ent?rite f?brile ? est rappel?e, celle-ci pouvant r?v?ler un paludisme, notamment chez l'enfant.

Les conditions d'utilisation et pr?cautions d'usage de la ciprofloxacine et de l'azithromycine en tant que traitement pr?somptif ont ?t? d?taill?es de mani?re plus approfondie que dans les recommandations de 2019.

E. Risques li?s aux transports

Ce paragraphe est identique aux recommandations sanitaires pour les voyageurs de 2019, ? l'exception de l'adjonction du d?ficit en prot?ine C ? la liste des facteurs de risque ind?pendants de thrombose en cas de voyage arien.

On rappellera l'importance d'identifier lors de la consultation, avant tout voyage en avion (en particulier d'une dur?e sup?rieure ? 6 heures), l'importance d'identifier les facteurs de thrombophilie constitutionnels qui sont rares (comme le d?ficit en prot?ine C) mais aussi les facteurs de risques acquis, de loin les plus fr?quents, afin de discuter des mesures de pr?vention des thromboses veineuses profondes ? mettre en oeuvre.

F. Risques li?s ? l'environnement

Les risques d'infections transmises en cas de morsure, griffure ou coup de bec par un mammif?re ou un oiseau et les moyens de s'en pr?munir sont d?crits de mani?re plus large.

G. Risques li?s aux activit?s

Chapitre sp?cifique regroupant des ?l?ments existant en 2009. On signalera que la liste des rassemblements ? risque relevant de mesures pr?ventives a ?t? compl?t?e par la prise en compte des festivals en plein air.

H. Risques li?s ? certains comportements ou situations

Aucun changement n'a ?t? relev? entre les versions de 2019 et 2020.

I. Pr?cautions en fonction des personnes

Ce chapitre inclus un paragraphe consacr? ? la femme enceinte ou qui allaite. Il reprend sous le m?me en-t?te, en les compl?tant, des ?l?ments qui ?taient auparavant r?partis sur l'ensemble du texte des recommandations, facilitant ainsi leur prise en compte.

On consultera en particulier les paragraphes consacr?s aux recommandations vaccinales, aux antibiotiques utilisables en cas de diarrh?e et aux mol?cules antipaludiques utilisables en cas d'indication d'une chimioprophylaxie. Les limites d'utilisation de ces m?dicaments dans ce contexte particulier reposent sur leurs RCP (r?sum?s des caract?ristiques des produits). Il convient toutefois de rappeler l'int?r?t de consulter les donn?es du Centre de r?f?rence sur les agents t?ratog?nes (CRAT) en cas de difficult? rencontr?e lors de la prise en charge de ce type de patiente.

Les recommandations vaccinales dans un contexte de grossesse ou d'allaitement font r?f?rence au site du Centre de R?f?rence sur les Agents T?ratog?nes. Toutefois celles-ci ne semblent pas avoir ?t? reprises de mani?re exhaustive. A titre d'exemple, les recommandations 2020 d?conseillent la vaccination par Ixiaro chez la femme enceinte et la femme allaitante conform?ment au RCP de ce vaccin, alors que le CRAT pr?cise :

  • Pour la femme enceinte : on peut vacciner une femme enceinte contre l'enc?phalite japonaise, s'il y a une indication, quel que soit le terme de la grossesse.
  • Pour la femme qui allaite : le vaccin contre l'enc?phalite japonaise est d?pourvu de pouvoir infectant. Il n'y a donc pas lieu de craindre une infection de l'enfant lors d'une vaccination chez une femme qui allaite.

Au vu de ces ?l?ments, cette vaccination est possible pendant l'allaitement.

La vaccination de la m?re n'est pas un motif pour modifier la vaccination de l'enfant lorsqu'elle est pr?vue.

Un paragraphe d?taill? est consacr? ? la chimioprophylaxie antipaludique en cas de grossesse ou d'?ventualit? d'une grossesse pendant le s?jour (p 74).

J. Trousse ? pharmacie

Aucun changement n'a ?t? relev? entre les versions de 2019 et 2020.

K. Aspects administratifs

Aucun changement n'a ?t? relev? entre les versions de 2019 et 2020.

L. Maladies d'importation : pr?venir le risque de diss?mination des maladies infectieuses au retour de voyage

La dipht?rie a ?t? rajout?e ? la liste des maladies d'importation dont il faut pr?venir le risque de diss?mination en cas d'importation au retour d'un voyage.

Par ailleurs, vous trouverez en cas de besoin les modalit?s d'obtention du formulaire de d?claration d'une infection par le virus Zika, qui compl?te les formulaires relatifs ? la dengue et au chikungunya pr?sent?s en 2019.

Source : Haut Conseil de la sant? publique.

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2020-07-02

Archives des Vidal News