Point d'étape COVID-19 de Santé Publique France : derniers chiffres concernant les établissements médico-sociaux et les structures hospitalières

Par Francois TREMOLIERES -
1
2
3
4
5
5.0
(1 note)
vu par 4567 lecteurs


Depuis que l'épidémie COVID-19 est entrée dans sa troisième phase, Santé Publique France publie désormais un point épidémiologique hebdomadaire. Même si les chiffres vont changer de semaine en semaine, le point de situation du 2 avril 2020 nous donne l'opportunité de résumer les dernières données concernant les personnes résidant dans des établissements médico-sociaux ou hospitalisées, notamment en réanimation.
Augmentation des urgences hospitalières et des séjours en réanimation (illustration).

Augmentation des urgences hospitalières et des séjours en réanimation (illustration).


En dehors des données portant principalement sur les cas ambulatoires de COVID-19 (voir l'article sur ce thème), des informations ont été colligées par Santé publique France concernant les structures de soins, qu'il s'agisse d'établissements médico-sociaux ou hospitaliers. En particulier, des données concernant les passages aux urgences hospitalières pour suspicion de COVID-19 ont été recueillies grâce au réseau Oscour® (Organisation de la surveillance coordonnée des urgences – près de 85 % des 700 services d'urgence), comportant la proportion d'hospitalisations et de retour à domicile suite à ces passages aux urgences.
En complément une surveillance a été mise en place dans les collectivités de personnes âgées (maisons de retraite et EHPAD) permettant d'estimer le nombre d'établissements touchés, le nombre de cas et de décès survenus dans ces collectivités.
De plus, la collecte des données de l'hôpital se poursuit : nombre d'hospitalisations liées au coronavirus, passages en réanimation et, grâce aux données transmises par des services de réanimation sentinelles (194 services), il est possible de décrire les caractéristiques épidémiologiques des cas de COVID-19 admis en réanimation en termes d'âge, de sexe, de comorbidités, de sévérité et d'évolution clinique.
 
Surveillance dans les établissements médico-sociaux
Une surveillance spécifique a été mise en place, de façon récente, dans les établissements de personnes âgées (EHPAD-EHPA et autres établissements médico-sociaux).
Un outil informatique spécifique, développé par Santé publique France (SPF) a été mis à disposition le 28 mars 2020. Il permet d'alerter et de colliger, à l'échelon régional et national, les informations sur les épisodes liés à la COVID-19 survenant dans ces établissements.
Entre le 28 et le 31 mars, 781 structures ont signalé un ou plusieurs cas liés au COVID-19 à SPF.
En France, (hors Île-de-France dont les données seront incluses dans un prochain bilan), 511 établissements d'hébergement pour personnes âgées ont signalé au moins un épisode infectieux. Parmi l'ensemble des 781 signalements, 3 332 cas de COVID-19 et 254 décès ont été rapportés parmi les résidents.
(Note du rédacteur : depuis la publication de ce document, on sait que la situation a beaucoup évolué, puisqu'on enregistrait le 4 avril 2 028 décès dans ces établissements).
 
Hospitalisations, admissions en réanimation, retours à domicile
 Le 31 mars 2020, 22 757 cas de COVID-19 ont été hospitalisés en France et, parmi eux, 5 565 en réanimation.
(Note du rédacteur : à la date du 4 avril ces chiffres sont de 28 143 et 6838).
Entre le 1er et le 31 mars, 36 254 patients ont été hospitalisés, 3 523 patients sont décédés (84 % étaient âgés de 70 ans et plus) et 9 444 patients sont retournés à leur domicile.
L'âge médian des personnes hospitalisées était de 68 ans.
Parmi les malades admis en réanimation, 62 % avaient des comorbidités et 57 % étaient âgés de 65 ans et plus.
Parmi les personnes décédées, 62 % avait des comorbidités et 90 % étaient âgées de 65 ans et plus.
De plus, la répartition géographique des cas hospitalisés en réanimation au cours de la journée du 31 mars 2020 montre l'importance de ces admissions dans les régions Île-de-France, Grand-Est et Hauts-de-France, notamment.
 
Description de cas graves admis en réanimation
Cette surveillance débutée mi-mars s'est appuyée sur un réseau sentinelle de services de réanimation volontaires. Elle a eu pour objectif de documenter les caractéristiques des cas graves de COVID-19 admis en réanimation.
Depuis le 16 mars 2020, 1 325 cas ont été rapportés par 113 services de réanimation participant à ce réseau de surveillance, dont 753 cas admis en semaine 13 (23 - 29 mars 2020).
Parmi les 1 325 cas signalés, il y avait 977 d'hommes (74 %) et 341 de femmes (26 %). L'âge moyen des cas était de 64 ans (21 % étaient âgés de 75 ans et plus).
La majorité (62 %) des malades présentaient au moins une comorbidité. Les deux comorbidités les plus fréquemment rapportées étaient un diabète (24 %) et une pathologie cardiaque (21 %). Parmi les cas hospitalisés en réanimation, 236 cas (18 %) étaient âgés de moins de 65 ans et n'avaient pas de comorbidité.
Dans l'ensemble des cas signalés, 83 décès ont été rapportés à ce jour. L'âge moyen des personnes décédées était de 74 ans. Parmi les malades décédés, 90 % avaient au moins une comorbidité. Les comorbidités les plus fréquemment rapportées étaient une pathologie cardiaque (51 %), un diabète (37 %) et une pathologie pulmonaire (24 %).
 
En résumé
Au cours de la semaine 13 (23 - 29 mars 2020), l'impact de circulation du SARS-CoV-2 a continué à s'aggraver en France.
Pour ce qui est des urgences hospitalières, elles sont en très nette augmentation, comme les admissions en réanimation et les décès.
Toutefois, l'évolution a été favorable pour la majorité des patients : 10 784 patients sont retournés à leur domicile à leur sortie de l'hôpital.
Les personnes âgées apparaissent particulièrement touchées, ainsi que les collectivités de personnes âgées, mais la surveillance ayant été mise en place très récemment, les premières données sont sous-estimées.
Enfin, les malades présentant des comorbidités sont aussi fortement touchés par l'épidémie COVID-19.
 
Source
Santé Publique France. COVID-19 Point épidémiologique hebdomadaire du 2 avril 2020

 

Sources : Santé Publique France

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités Archives des Vidal News