BRIVIACT : nouvel antiépileptique adjuvant dans les crises partielles

Par Isabelle COCHOIS -
1
2
3
4
5
4.0
(2 notes)
vu par 2906 lecteurs


BRIVIACT est un antiépileptique à base d'une nouvelle substance active, le brivaracétam, indiqué en association dans le traitement des crises partielles avec ou sans généralisation secondaire chez les adultes, les adolescents et les enfants à partir de 4 ans présentant une épilepsie.

Il est disponible sous différentes formes galéniques et plusieurs dosages, en comprimés pelliculés à 10 mg, 25 mg, 50 mg, 75 mg,100 mg ainsi qu'en solution buvable à 10 mg/mL et en solution injectable pour perfusion à 10 mg/mL (modèle hospitalier).

Évalué en 2016 chez l'adulte et l'adolescent à partir de 16 ans, la Commission de la transparence a estimé que BRIVIACT apporte un service médical rendu (SMR) important, sans amélioration du SMR (ASMR V) par rapport aux autres antiépileptiques.

BRIVIACT est remboursable à 65 % et agréé aux collectivités dans le traitement des crises partielles avec ou sans généralisation secondaire chez les adultes, les adolescents à partir de 16 ans présentant une épilepsie.
Son prix public (hors honoraires de dispensation) s'échelonne, selon les dosages, les formes galéniques et les conditionnements, de 18,99 euros (comprimés à 10 mg en boîte de 14) à 80,47 euros (solution buvable à 10 mg/mL en flacon de 300 mL avec nécessaire d'administration orale).
On estime à environ 20 à 30 % la fréquence actuelle des épilepsies pharmacorésistantes (illustration).

On estime à environ 20 à 30 % la fréquence actuelle des épilepsies pharmacorésistantes (illustration).


L'arsenal thérapeutique contre l'épilepsie compte un nouveau médicament, BRIVIACT, indiqué en association dans le traitement des crises partielles avec ou sans généralisation secondaire chez les adultes, les adolescents et les enfants à partir de 4 ans présentant une épilepsie (cf. VIDAL Recos "Epilepsie de l'adulte" et "Epilepsie de l'enfant").

Son principe actif, le brivaracétam, est une nouvelle substance anticonvulsivante (cf. Encadré 1).
 
Encadré 1 - Mécanisme d'action du brivaracétam
Le brivaracétam présente une affinité élevée et sélective pour la protéine 2A des vésicules synaptiques (SV2A), une glycoprotéine transmembranaire présente dans les neurones et cellules endocrines au niveau présynaptique.
Bien que le rôle exact de cette protéine reste à élucider, il a été observé qu'elle module l'exocytose des neurotransmetteurs.
La liaison à la protéine SV2A est considérée comme étant le principal mécanisme de l'activité anticonvulsivante du brivaracétam.

Plusieurs formes galéniques et dosages en brivaracétam sont disponibles :
Efficacité démontrée versus placebo
Dans son avis du 20 juillet 2016, la Commission de la Transparence a évalué l'efficacité et la tolérance de BRIVIACT dans son indication en vigueur à cette date, à savoir "en association dans le traitement des crises partielles avec ou sans généralisation secondaire chez l'adulte et l'adolescent à partir de 16 ans présentant une épilepsie", sur la base de 4 études de phase III en double aveugle versus placebo (études N01358, N01252, N01253 et N01254).

Selon les résultats de ces études, l'efficacité du brivaracétam a été démontrée versus placebo dans cette indication, avec une quantité d'effet modérée sur la réduction du nombre de crises partielles, et sans amélioration de la qualité de vie.
Les effets secondaires les plus fréquemment rapportés au cours de ces études ont été des sensations vertigineuses, une somnolence et des céphalées.

Sur la base des données disponibles, la Commission de la Transparence a estimé que BRIVIACT apporte un service médical rendu (SMR) important dans son indication chez l'adulte et l'adolescent à partir de 16 ans, sans amélioration du SMR (ASMR V) en l'absence de démonstration robuste de son efficacité par rapport aux autres antiépileptiques.

En termes de stratégie thérapeutique, la Commission considère que BRIVIACT constitue "une alternative supplémentaire dans le traitement des crises partielles avec ou sans généralisation secondaire chez l'adulte et l'adolescent à partir de 16 ans présentant une épilepsie, en association à un autre antiépileptique".

À noter qu'entre temps BRIVIACT a bénéficié d'une extension d'indication chez l'enfant à partir de 4 ans (résumé des caractéristiques du produit du 11 juillet 2018). Celle-ci n'a pas été évaluée par la Commission de la Transparence.


En pratique
Pour rappel, il est recommandé d'utiliser une bithérapie uniquement après l'échec d'au moins deux monothérapies. L'utilisation d'une trithérapie ou d'une quadrithérapie doit être strictement réservée aux cas les plus graves. L'épilepsie et son traitement doivent être réévalués, en centre spécialisé, en cas d'échec d'une ou de plusieurs bithérapies.  
 
  • Chez l'adulte
La dose initiale recommandée de BRIVIACT chez l'adulte est soit de 50 mg par jour, soit de 100 mg par jour, en fonction de l'avis du médecin quant à la nécessité de réduire les crises versus les effets indésirables potentiels.
Cette dose doit être administrée en deux prises égales, une le matin et une le soir.
En fonction de la réponse et de la tolérance du patient, la dose peut être ajustée entre 50 mg et 200 mg par jour.

 
  • Chez l'enfant et l'adolescent
Dans la population pédiatrique, le médecin doit prescrire la forme et le dosage les plus adaptés en fonction du poids et de la dose (cf. Tableau I).
S'agissant de la solution buvable, la dose par prise pour chaque patient doit être calculée selon la formule suivante :
volume par administration (mL) = [poids (kg) x dose journalière (mg/kg/jour)] x 0,05
 
Tableau I - Posologie recommandée pour les enfants à partir de 4 ans et les adolescents
  Enfants (> ou = 4 ans) et adolescents
> ou = 50 kg
Enfants (> ou = 4 ans) et adolescents < 50 kg
Administré en 2 doses égales Administré en 2 doses égales
Intervalle thérapeutique 50-200 mg/jour 1-4 mg/kg/jour
Dose initiale recommandée 50 mg/jour (ou 100 mg/jour)* 1 mg/kg/jour (ou 2 mg/kg/jour)*
Dose d'entretien recommandée 100 mg/jour 2 mg/kg/jour
* En fonction de l'évaluation du médecin du besoin de contrôler les crises.
 
Il est recommandé au parent et à l'aidant d'administrer la solution buvable avec le dispositif de mesure fourni dans la boîte (seringue pour administration orale de 10 mL ou 5 mL).
La seringue pour administration orale de 5 mL doit être utilisée chez les patients pesant moins de 20 kg afin d'administrer une dose précise, car la seringue doseuse de 10 mL ne permet pas de mesurer avec précision des volumes < 1 mL.
 
  • Mode d'administration : avec ou sans nourriture
Les comprimés pelliculés et la solution buvable peuvent être pris avec ou sans nourriture.
Les comprimés doivent être avalés entiers avec une boisson.
La solution buvable peut être diluée dans l'eau ou dans du jus de fruit peu de temps avant d'être avalée. Une sonde nasogastrique ou de gastrostomie peut être utilisée lors de l'administration de la solution buvable de brivaracétam.

 
  • Attention aux signes d'idées et de comportements suicidaires
Des cas d'idées et de comportements suicidaires ayant été rapportés chez des patients traités par des médicaments antiépileptiques, y compris par le brivaracétam, dans plusieurs indications, les patients doivent être surveillés afin de détecter des signes d'idées et de comportements suicidaires et un traitement approprié devra être envisagé.
Il devra être recommandé aux patients (et à leurs aidants) de consulter un médecin en cas de survenue de tels signes. 


Identité administrative
Liste I
BRIVIACT 10  mg, boîte de 14 comprimés, CIP 3400930053621, prix public TTC : 18,99 euros
BRIVIACT 25 mg, boîte de 56 comprimés, CIP 3400930053645, prix public TTC : 75,13 euros
BRIVIACT 50 mg, boîte de 56 comprimés, CIP 3400930053652, prix public TTC : 75,13 euros
BRIVIACT 75 mg, boîte de 56 comprimés, CIP 3400930053669, prix public TTC : 75,13 euros
BRIVIACT 100 mg, boîte de 56 comprimés, CIP 3400930053676, prix public TTC : 75,13 euros
BRIVIACT solution buvable à 10 mg/mL, 1 flacon de 300 mL + nécessaire administration orale, CIP 3400930053683, prix public TTC : 80,47 euros
Remboursable à 65 % (Journal officiel du 19 novembre 2019 - texte 18 et texte 90)
Agrément aux collectivités (Journal officiel du 19 novembre 2019 – texte 19)

BRIVIACT 10 mg/ml solution injectable pour perfusion, flacon à usage unique contenant un volume extractible d'un minimum de 5,0 mL en boîte de 10, CIP 3400930053690, présentation hospitalière
Agrément aux collectivités (Journal officiel du 19 novembre 2019 – texte 19)

Laboratoire UCB Pharma

 
Périmètre de prise en charge à la date du 9 mars 2020
En association dans le traitement des crises partielles avec ou sans généralisation secondaire chez l'adulte et l'adolescent à partir de 16 ans présentant une épilepsie.

Pour aller plus loin
Avis de la Commission de la transparence - BRIVIACT (HAS, 20 juillet 2020)

Sources : Legifrance, HAS (Haute Autorité de Santé), ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités Archives des Vidal News