Rupture de stock du vaccin Dukoral contre le choléra - Point sur les recommandations vaccinales

Par MORVAN JACQUES -
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 1550 lecteurs


Mesvaccins.net

Mesvaccins.net

Le laboratoire Valneva Sweden AB a signalé une rupture de stock du vaccin Dukoral indiqué dans l'immunisation active contre le choléra. Le choléra est une maladie causée par Vibrio cholerae (vibrion cholérique) de sérogroupe O1. Le vaccin sera en rupture de stock à compter de fin août 2019, la date de remise à disposition normale est indéterminée.

Une solution d'importation est en cours d'investigation. Il faut noter que le vaccin Dukoral, bien que disposant d'une autorisation de mise sur le marché (AMM) européenne, n'était pas disponible en France avant ce signalement (des doses pouvaient éventuellement être commandées en Suède au travers d'une procédure assez complexe). 

Le vaccin Dukoral peut être utilisé chez les adultes et les enfants âgés de 2 ans et plus se rendant dans des régions où la maladie est endémique ou épidémique. Toutefois, le risque de choléra étant très faible chez les voyageurs, le Haut Conseil de la santé publique estime qu'il n'est pas nécessaire de les vacciner contre cette maladie, à l'exception des personnels devant intervenir auprès de malades en situation d'épidémie. De plus, une prévention efficace du choléra est assurée par des règles d'hygiène simples appliquées à l'alimentation.

Un cas particulier doit être signalé : il concerne le personnel de l'Organisation des nations unies (ONU). Dans un message du 6 février 2018, l'ONU a rendu obligatoire la vaccination contre le choléra du personnel en uniforme (militaire et policier) déployé dans des opérations de maintien de la paix dans des pays atteints par le choléra, dans un objectif de protection collective. Cette décision a probablement été influencée par l'origine de l'épidémie de choléra survenue à Haiti en 2010, due à l'importation du vibrion cholérique par des soldats népalais envoyés en mission d'aide humanitaire dans cette île où un tremblement de terre catastrophique était survenu quelques mois plus tôt.

A noter une alerte de l'Organisation mondiale de la santé sur la circulation de vaccins anticholériques oraux falsifiés au Bangladesh.

Source : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités Archives des Vidal News