Le point sur la maladie de Lyme au Royaume-Uni

Par MORVAN JACQUES -
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 255 lecteurs


Médecine des voyages

Médecine des voyages

Au Royaume-Uni, une étude récente publiée dans le British Medical Journal fait le point sur la situation de la maladie de Lyme au Royaume-Uni.

Sur une analyse de 8,4 millions de dossiers médicaux le nombre total de diagnostics de la maladie de Lyme au Royaume-Uni pourrait dépasser 8 000 en 2019, c'est à dire peut être 3 fois plus élevé que les précédentes estimations (2000 à 3 000 cas annuels).
La recherche a constaté que la moitié des cas surviennent entre juin et août et bien qu'il y ait des diagnostics établis dans toutes les régions du Royaume-Uni au cours de la période étudiée, l'Ecosse a le plus grand nombre de cas, à 27 % du total.

Les données ont montré que le nombre de diagnostics a augmenté de près de 10 fois au cours de la période étudiée, en partie dus à une plus grande prudence des médecins généralistes et une plus grande sensibilisation du public.

Référence : Cairns V, Wallenhorst C, Rietbrock S, et al. Incidence of Lyme disease in the UK: a population-based cohort study BMJ Open 2019; 9:e025916.

Rappels sur la maladie de Lyme

La maladie de Lyme, ou « borréliose de Lyme », est une maladie bactérienne qui touche l'être humain et de nombreux animaux. La bactérie responsable de l'infection est un spirochète du genre Borrelia, Borrelia burgdorferi. Les espèces réservoirs sont des souris, des écureuils ou des cervidés. 

Les Borrelia pathogènes semblent surtout transmises aux humains par des tiques du genre Ixodes.

Chez l'homme, trois grands types de manifestations initiales existent (ou coexistent), avec une symptomatologie à dominante nerveuse, arthritique ou dermatologique. Le traitement repose sur l'antibiothérapie.

Il est recommandé de prendre des précautions pour minimiser le risque d'exposition aux tiques par l'application des mesures suivantes :

  • appliquer un répulsif contenant du DEET sur la peau exposée ;
  • porter des vêtements imprégnés avec un insecticide approprié ;
  • porter des pantalons longs et des chemises à manches longues ;
  • enlever les tiques dès que possible ;
  • rester au centre de sentiers pédestres.

En cas de fièvre, de rougeur de la peau (en forme d'anneau) ou d'autres symptômes nouveaux après une piqûre de tique, consultez rapidement un médecin.

Source : British Medical Journal.

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2019-09-12

Archives des Vidal News