De faux vaccins contre la rage usurpant le nom VERORAB circulent aux Philippines

Par HENGY CLAUDE -
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)


Mesvaccins.net

Mesvaccins.net

Des vaccins antirabiques falsifiés circulent aux Philippines. Une Alerte Produit Médical (N°1/2019) a été émise par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Cette alerte concerne des vaccins VERORAB falsifiés identifiés aux Philippines et signalés à l'Organisation mondiale de la santé. Ce vaccin est utilisé pour la prévention de la rage chez les enfants et les adultes. Il peut être utilisé pour protéger les personnes à risque d'exposition à la rage (vaccination préexposition) ou pour prévenir le développement de la rage après une exposition, généralement à la suite d'une morsure d'un animal chez lequel on suspecte une rage (prophylaxie post-exposition). Sa version authentique est fabriquée par les laboratoires Sanofi Pasteur. 

En décembre 2018, la Food and Drug Administration (FDA) des Philippines a émis un avertissement de santé publique concernant des vaccins VERORAB falsifiés circulant dans le pays. Depuis, un nouveau lot de vaccins VERORAB falsifiés a été signalé. Des enquêtes et des analyses de laboratoire sont en cours pour mieux évaluer le risque potentiel pour la santé publique. 

    A ce stade, deux vaccins falsifiés ont été découverts : leur données et photographies sont disponibles ci-dessous :

Il faut noter que :

  • Le fabricant déclaré, Sanofi Pasteur, a confirmé qu'il n'avait pas fabriqué ces vaccins.
  • Les données variables (numéros de lot, etc.) indiquées dans cette alerte ne correspondent pas aux archives authentiques de fabrication.
  • Aucun effet indésirable connu n'a été signalée à l'Organisation mondiale de la santé à ce stade.

L'Organisation mondiale de la santé recommande une vigilance accrue au niveau des chaines d'approvisionnement dans les pays susceptibles d'être affectés par ces vaccins falsifiés. 

Cette vigilance doit porter sur les hôpitaux, les dispensaires, les centres de santé, les grossistes, les distributeurs, les pharmacies et tout autre fournisseur de vaccins.

Si vous êtes en possession des vaccins susmentionnés, ne les utilisez pas. Si toutefois vous avez utilisé un de ces vaccins falsifiés ou souffrez d'effets indésirables, consultez immédiatement un professionnel de santé qualifié et assurez-vous qu'il notifie cet incident au Ministère de la santé de votre pays, à l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) ou au Centre national de pharmacovigilance.

Tout produit médical doit être obtenu auprès de sources authentiques et fiables. L'authenticité et l'état du produit doivent être soigneusement vérifiés. En cas de doute, demandez conseil à un professionnel de santé.

Les autorités de santé nationales sont priées d'avertir immédiatement l'Organisation mondiale de la santé si ces vaccins falsifiés étaient découverts dans leur pays.

Les personnes ayant des informations concernant la fabrication, la distribution ou la circulation de ces faux vaccins sont invités à écrire à cette adresse de courriel : rapidalert@who.int.

Il existe un Système Mondial de Surveillance et de Suivi des produits médicaux de qualité inférieure et falsifiés ; des informations complémentaires sont disponibles sur cette page du site de l'Organisation mondiale de la santé. Les alertes de l'Organisation mondiale de la santé sont disponibles ici.

Source : Organisation mondiale de la santé ; Société de Médecine des voyages.

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2019-07-25

Archives des Vidal News