Évolution de l'épidémie de grippe saisonnière en Europe - Fin de l'épidémie en France métropolitaine

Par HENGY CLAUDE -
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)


Mesvaccins.net

Mesvaccins.net

La surveillance épidémiologique de la grippe saisonnière au sein de l'Union européenne pour la saison saison 2018:2019 a débuté le 8 octobre 2018. Santé publique France annonce que l'épidémie de grippe saisonnière 2018-2019 est terminée sur le territoire français métropolitain.

Dans la Région européenne, du 18 au 24 mars 2019, l'activité grippale était généralisée dans seulement 11 des 45 pays déclarants. Les régions du nord, du sud et de l'ouest de la région européenne ont signalé une activité étendue.

Les échantillons prélevés chez des personnes présentant un syndrome grippal ou une insuffisance respiratoire aiguë dans des centres de soins de santé primaires sentinelles ont montré un taux de positivité du virus de la grippe de 38 %. Les détections de virus grippaux de type A dominent avec plus de virus A(H3N2) que de virus A(H1N1)pdm09. Très peu de virus grippaux B ont été détectés. 

Parmi les échantillons de patients hospitalisés atteints d'une infection respiratoire aiguë sévère (SARI) prélevés au cours de la semaine du 18 au 24 mars, 21 % étaient positifs pour le virus de la grippe et presque tous étaient de type A.

Des données regroupées provenant de 22 États membres et zones faisant rapport au projet EuroMOMO indiquent une surmortalité principalement chez les personnes âgées de 65 ans et plus, mais aussi chez les adultes âgés de 15 à 64 ans.

Aperçu de la saison 2018-2019.

  • L'activité grippale dans la région européenne indique une augmentation de l'activité de la grippe A(H3N2), rappelant aux cliniciens que les infections à virus A(H3N2) chez les personnes âgées peuvent être associées à une maladie grave et qu'un traitement antiviral précoce est recommandé pour les patients hospitalisés et les patients à risque, en particulier ceux âgés de 65 ans et plus.
  • L'activité grippale dans la région européenne a dépassé le taux de positivité de 10 % début décembre 2018 et entre mi-janvier et mi-février 2019, avec un maximum fin janvier 2019.
  • Le taux de positivité a dépassé 50 % depuis mi-janvier 2019. Les deux sous-types du virus de la grippe A circulaient alors beaucoup, avec une co-circulation dans certains pays, tandis que d'autres signalaient une prédominance des virus A(H1N1)pdm09 ou bien des virus A(H3N2).
  • Parmi les patients admis en soins intensifs pour grippe grave, les virus de la grippe A ont été sous-typés dans 41 % des cas : 71 % d'entre eux étaient des virus A(H1N1)pdm09. 
  • Parmi les patients grippés hospitalisés dans d'autres services, un sous-typage était réalisé dans 37 % des cas : 61 % d'entre eux étaient des virus A(H1N1)pdm09.
  • Plus de 90 % des cas positifs pour le virus A identifiés chez des patients présentant une maladie respiratoire aiguë depuis début octobre 2018 ont été sous-typés : 80 % d'entre eux étaient des virus A(H1N1)pdm09.

Le 22 mars 2019, l'OMS a complété la recommandation pour le virus vaccinal A(H3N2) à inclure dans la composition du vaccin grippal hémisphère nord 2019-2020. Ainsi, la souche A(H1N1) et la souche A(H3N2) seront toutes deux différentes par rapport à la saison précédente, alors que les deux souches B seront identiques.

Dans la nomenclature utilisée pour définir les souches vaccinales, on trouve dans l'ordre la lettre (A ou B) désignant le type de virus grippal, le lieu d'isolement de la souche virale, le numéro de la souche, l'année d'isolement puis, pour les virus de type A uniquement, le sous-type (combinaison de deux antigènes, la neuraminidase N et l'hémagglutinine H). 

Le vaccin grippal tétravalent 2019-2020 sera composé des souches virales suivantes (en gras les nouvelles souches par rapport à la saison précédente) : 

  • A/Brisbane/02/2018 (H1N1)pdm09, actuellement prédominante à l'échelle mondiale ;
  • A/Kansas/14/2017 (H3N2) ;
  • B/Colorado/06/2017 (lignée Victoria/2/87) ;
  • B/Phuket/3073/2013 (lignée Yamagata/16/88).

Par comparaison avec la composition du vaccin grippal 2019 pour l'hémisphère sud, qui sera utilisé dès le mois d'avril prochain à La Réunion et à Mayotte, les deux souches A(H1N1) et A(H3N2) sont également différentes.

L'activité grippale est en baisse dans tous les pays. Les virus grippaux A(H3N2) et A(H1N1)pdm09 continuent de co-circuler en Europe, mais à un niveau inférieur. Selon le rapport VENICE, la couverture vaccinale contre la grippe chez les personnes âgées, les groupes à risque de maladies chroniques et les travailleurs de la santé était insuffisante dans la plupart des États membres de l'Union européenne. 

Pour la sixième semaine consécutive, le taux d'incidence des syndromes grippaux est en diminution en France métropolitaine. Ce qui fait dire à Santé publique France que l'épidémie de grippe saisonnière 2018-2019 est terminée. Cette dernière a déjà provoqué 8 800 décès depuis le début de l'hiver, la plupart chez des personnes âgées de plus de 75 ans.

L'efficacité du vaccin était modérée et une surmortalité a été observée chez les personnes âgées de 65 ans et plus. Le pic d'excès de mortalité observé au cours des dernières semaines est en baisse.

Sources : Flu News Europe ; European Centre for Disease Prevention and Control ; Organisation mondiale de la santé ; Santé publique France ; Médias locaux.

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2019-07-25

Archives des Vidal News