Voyage et santé : l'édition 2019 des Recommandations est disponible

Par DAVID PAITRAUD -
1
2
3
4
5
3.3
(3 notes)
vu par 5773 lecteurs


L'édition 2019 des Recommandations sanitaires aux voyageurs est publiée dans le BEH (Bulletin épidémiologique hebdomadaire) du 21 mai 2019.

Comme chaque année, ce document constitue une référence pour les professionnels de santé et les personnes prévoyant de séjourner à l'étranger. 

La version actualisée 2019 fait le point sur : 
  • les stratégies vaccinales applicables pour les voyageurs, 
  • les risques observés dans certaines zones du globe et les moyens de prévention, 
  • les risques liés à l'environnement et à certains comportements.

Les auteurs attirent l'attention des professionnels de santé sur plusieurs points clés (paludisme, rougeole, dengue, etc.), dont l'essentiel est résumé dans l'article ci-dessous.
Les médecins disposent désormais des recommandations sanitaires aux voyageurs 2019 (illustration).

Les médecins disposent désormais des recommandations sanitaires aux voyageurs 2019 (illustration).


L'édition 2019 des Recommandations sanitaires aux voyageurs vient de paraître dans le BEH (Bulletin épidémiologique hebdomadaire) du 21 mai 2019.

Cette nouvelle édition permet d'actualiser les stratégies de prévention et les mises à garde à l'adresse des personnes devant séjourner à l'étranger (Cf. Encadré 1). 

Ces recommandations tiennent compte du profil du voyageur (état de santé, antécédent), de la destination et de la saison.

Encadré 1 - Principales nouveautés relatives aux maladies infectieuses
  • Dengue : conditions d'utilisation du vaccin DENGVAXIA.
  • Encéphalite japonaise : vaccination de rappel contre l'encéphalite japonaise chez les personnes ayant reçu un schéma complet avec JEVAX.
  • Encéphalite à tiques (EAT) : liste des pays à risque d'EAT.
  • Fièvre jaune : mise à jour de la liste des obligations (y compris celles en fonction de l'âge) et recommandations par pays.
  • Grippe : utilisation des vaccins tétravalents.
  • Infections invasives à méningocoque : certificat pour les pèlerinages de la Mecque.
  • Poliomyélite : rappel exigé par certains pays.
  • Tuberculose : liste des pays à forte incidence de tuberculose et mise sur le marché d'un nouveau vaccin BCG. 

Prophylaxie du paludisme : mise en garde contre les produits à base de plante
Les données épidémiologiques montrent la persistance d'un niveau élevé de cas de paludisme importés en France. Une augmentation inquiétante des cas en provenance des Comores est observée.

Les auteurs alertent sur l'émergence de produits à base de plante Artemisia annua sous forme de gélule ou de tisane. Présentés comme un moyen de protection contre le paludisme, ces compléments alimentaires à base d'artémisinine ou ces préparations à base de plantes sèches d'Artemisia annua n'ont pas fait la preuve de leur efficacité ni de leur sécurité.

Leur utilisation exposent les voyageurs : 
  • à un risque accru de contamination par Plasmodium en cas de séjour dans une zone à risque, 
  • à un risque de retard de prise en charge et une perte de chance chez des personnes ayant recours à ces produits.
Ces produits à base de plantes ne doivent pas être confondus avec les associations médicamenteuses à base de dérivés synthétiques d'artémisine ; ces médicaments d'autorisation de mise sur le marché (AMM) européenne, recommandés et utilisés dans le traitement du paludisme, ont fait l'objet d'essais scientifiques validant leur efficacité et leur sécurité d'emploi.

Pour rappel, de nouvelles données de sécurité relatives à la chloroquine ont été intégrées aux résumés des caractéristiques du produit (RCP) des spécialités concernées (Cf. Encadré 2 et notre article du 7 novembre 2018).

Encadré 2 -  Restriction de l'utilisation de la chloroquine chez la femme enceinte
Compte tenu du potentiel génotoxique de la chloroquine observé in vitro et in vivo (chez l'animal) et des données disponibles chez l'animal mettant en évidence une toxicité sur la reproduction :
  • la chloroquine est contre-indiquée pendant l'allaitement ;
  • une contraception efficace doit être mise en place chez les hommes et les femmes en âge de procréer, pendant et au-delà du traitement par chloroquine.

Rougeole : la France pointée du doigt
L'ensemble de la planète connaît aujourd'hui une recrudescence de la rougeole.
La France se distingue par une couverture vaccinale faible ; elle représente une destination à risque pour d'autres pays.
Pour les auteurs des recommandations 2019, un séjour à l'étranger est l'occasion de faire le point sur la vaccination contre la rougeole. 

Pour rappel : 
  • la vaccination contre la rougeole (en association avec les oreillons et la rubéole) est obligatoire en France depuis le 1er janvier 2018, 
  • 2 doses de vaccin ROR sont nécessaires chez les personnes nées à partir de 1980 et âgées de plus de 12 mois.

La dengue : données épidémiologiques et recommandations vaccinales
La dengue est une maladie virale transmise par les moustiques du genre Aedes
Depuis quelques années, on observe une explosion des cas de dengue, y compris dans des zones hautement touristiques préservées de cette épidémie jusqu'à présent. Cette situation est attribuée à la forte saison de mousson en Asie, conséquence possible du dérèglement climatique.
Des foyers épidémiques sont principalement rapportés dans des zones tropicales, mais les zones tempérées ne sont pas à l'abri (Madère, 2012). 

Par ailleurs, les auteurs évoquent la place du vaccin DENGVAXIA, premier vaccin contre la dengue qui dispose d'une AMM européenne depuis décembre 2018.  
Son utilisation est réservée :
  • aux personnes vivant dans des zones d'endémie 
  • ET ayant un antécédent prouvé d'infection par le virus de la dengue. 
A ce jour, la vaccination contre la dengue par DENGVAXIA n'est pas recommandée chez les voyageurs faute de données de tolérance et d'efficacité chez les sujets vivant dans des zones non endémiques.

Ce vaccin n'est pas non plus recommandé actuellement pour les personnes qui vivent à la Réunion, malgré la circulation du virus (Recommandation HAS - janvier 2019).

Mais aussi...
Sont aussi signalés dans l'éditorial de Daniel Camus (pilote du groupe de travail) et Christian Chidiac (membre du groupe de travail), d'autres sujets de préoccupation comme :
  • la vaccination contre l'encéphalite japonaise qui est de plus en plus demandée (étudiants en stages de longue durée, cadres expatriés),
  • les outbreaks en Afrique (fièvres de Lassa et maladies à virus Ebola) et en Amérique du Sud (fièvre jaune, virus Chikungunya et Zika),
  • la vaccination contre la rage qui fait l'objet d'une forte demande (touristes des parcs animaliers, voyageurs de longue durée),
  • et enfin l'explosion des cas de dengue y compris dans les zones hautement touristiques.

Dans ce contexte qualifié de "série de records", les recommandations sanitaires comportent de nouveaux éléments ayant trait, outre à la prévention du paludisme vue ci-dessus :
  • aux risques de transmission d'encéphalite à tiques et aux modalités de la vaccination de l'encéphalite japonaise,
  • à la prévention vaccinale des maladies des voyageurs intègrant les informations les plus récentes concernant les vaccins (en accord avec le calendrier vaccinal),
  • à la conduite à tenir en cas de diarrhées qui a été entièrement actualisée (Cf. Tableau I) et au risque de portage de bactéries hautement résistantes émergentes (BHRe).
 
Tableau I - Traitement présomptif recommandé pour les diarrhées du voyageur
(extrait du BEH Hors-série, 21 mai 2019, page 54)

(a) diarrhée supportable et sans répercussion sur les activités programmées.
(b) diarrhée pénible et perturbant les activités prévues.
(c) diarrhée rendant difficiles ou impossibles les activités prévues ; tout syndrome dysentérique (présence abondante de sang dans les selles).
* en première intention si retour d'Asie du Sud-Est ou d'Inde
** en première intention


Pour aller plus loin
Recommandations sanitaires pour les voyageurs 2019 (BEH Hors-série, 21 mai 2019)
Place du vaccin Dengvaxia® dans la stratégie de lutte contre la dengue dans les départements français d'Outre-mer- L'île de La Réunion (HAS, 6 février 2019)

Sur VIDAL.fr
NIVAQUINE (chloroquine) : contre-indication pendant l'allaitement et contraception efficace chez les adultes en âge de procréer (7 novembre 2018)
Prophylaxie du paludisme : LARIAM (méfloquine), en dernière intention en raison des risques neuropsychiatriques (29 mai 2018)

Sources : BEH

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2019-06-20

Archives des Vidal News