SOFTACORT (hydrocortisone) : nouveau collyre dans les conjonctivites non infectieuses

Par DAVID PAITRAUD -
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 4978 lecteurs


SOFTACORT 3,35 mg/mL est un nouveau collyre en solution contenant de l'hydrocortisone.
Il est indiqué dans le traitement des pathologies conjonctivales modérées et non infectieuses d'origine allergique ou inflammatoire. 

Il se présente en boîte de 30 récipients unidoses de 0,4 mL, à usage unique. Il ne contient pas de conservateur.

En pratique, la posologie de SOFTACORT est de 2 gouttes, 2 à 4 fois par jour dans l’œil affecté.


SOFTACORT est agréé aux collectivités, mais n’est pas remboursable par l'Assurance maladie.
 
SOFTACORT, collyre sans conservateur à base d'hydrocortisone (illustration)

SOFTACORT, collyre sans conservateur à base d'hydrocortisone (illustration)


SOFTACORT 3,35 mg/mL collyre en solution est un nouveau collyre à base de phosphate sodique d'hydrocortisone (3,35 mg/mL soit 0,12 mg/goutte) ayant des propriétés anti-inflammatoire et antiallergique.
Il est indiqué dans le traitement des pathologies conjonctivales modérées et non infectieuses d'origine allergique ou inflammatoire.

Comme tous les corticoïdes à usage ophtalmique, ce collyre ne doit pas être utilisé pour traiter sans diagnostic précis une rougeur oculaire, car certaines infections peuvent alors s'aggraver et mettre en péril le pronostic visuel.

SOFTACORT ne contient pas de conservateur. Il est conditionné en récipient unidose.


Place dans la stratégie thérapeutique
La Commission de la Transparence estime que SOFTACORT, de par son conditionnement unidose sans conservateur, fait partie des corticoïdes oculaires à privilégier. Il constitue un traitement de première intention dans le traitement local des pathologies conjonctivales modérées et non infectieuses d'origine allergique ou inflammatoire.
Elle  considère que le service médical rendu (SMR) de SOFTACORT est important, bien qu'aucune étude propre à ce médicament n'ait été apportée, les données d'efficacité fournies par le laboratoire étant issues de la littérature.
Elle a rendu un avis favorable pour la prise en charge de SOFTACORT (avis du 10 janvier 2018). 
Malgré cet avis, le laboratoire n'a finalement pas souhaité l'inscription de SOFTACORT sur la liste des spécialités remboursables. Il est en revanche agréé aux collectivités.

SOFTACORT en pratique 
La posologie recommandée est de 2 gouttes 2 à 4 fois par jour dans l'œil affecté.
Une unidose contient une quantité suffisante de collyre pour traiter si besoin les deux yeux.

La durée du traitement varie habituellement de quelques jours à 14 jours au maximum. Une diminution progressive jusqu'à 1 administration tous les 2 jours est recommandée afin d'éviter une rechute.

En cas de réponse insuffisante, un corticoïde plus puissant doit être utilisé.

Conseils aux patients
SOFTACORT ne contient pas de conservateur. Après la première ouverture du sachet (contenant 10 récipients), les récipients unidoses doivent être utilisés dans un délai de 1 mois.
Après ouverture du récipient unidose, le collyre doit être utilisé immédiatement. Chaque récipient unidose est à usage unique. 

Les patients doivent être informés d'éviter tout contact entre l'embout de l'unidose et l'œil ou la paupière.

Juste après l'instillation, il est conseillé d'appuyer pendant une minute sur le canal lacrymal afin d'obtenir une occlusion naso-lacrymale, ce qui peut permettre de réduire l'absorption systémique.

Enfin, en cas d'utilisation de plusieurs collyres en solution, les instillations doivent être espacées d'au moins 5 minutes.
Le port de lentilles de contact pendant le traitement par un collyre contenant des corticoïdes est à éviter.

Identité administrative 

Sur VIDAL.fr
Avis de la Commission de Transparence - SOFTACORT (HAS, 10 janvier 2018)


 

Sources : J.O. (Journal Officiel), HAS (Haute Autorité de Santé), ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités Archives des Vidal News