L'Organisation mondiale de la santé met à jour la liste des pays à risque de poliomyélite et ses recommandations

Par HENGY CLAUDE -
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 932 lecteurs


Mesvaccins.net

Mesvaccins.net

Cet article est assez technique. Nous recommandons aux lecteurs intéressés de lire d'abord cet article sur la poliomyélite et sa vaccination.

La dix-neuvième réunion du Comité d'urgence au titre du Règlement sanitaire international 2005 (RSI) concernant la propagation internationale du poliovirus a été convoquée par le Directeur général le 27 novembre 2018 au siège de l'Organisation mondiale de la santé, avec des membres, des conseillers et des États Membres invités par téléconférence.

Le Comité d'urgence a examiné les données sur le poliovirus sauvage (PVS1) et les poliovirus dérivés du vaccin en circulation (PVDVc). Le Secrétariat a présenté un rapport sur les progrès réalisés par les États parties au RSI touchés, soumis à des recommandations temporaires. Les États parties au RSI suivants ont fourni une mise à jour de la situation actuelle et de la mise en œuvre des recommandations temporaires de l'OMS depuis la dernière réunion du Comité le 15 août 2018 : Afghanistan, République Démocratique du Congo (RDC), Nigéria, Niger, Papouasie-Nouvelle-Guinée et Somalie. 

1. Circulation du poliovirus sauvage (PVS1)

Le Comité s'est félicité de l'engagement continu de haut niveau observé en Afghanistan et au Pakistan, ainsi que du degré considérable de coopération et de coordination, en particulier pour atteindre les populations mobiles à haut risque qui franchissent fréquemment la frontière internationale. Le comité a noté qu'il y avait quatre ans qu'il y avait eu une propagation internationale en dehors de ces deux pays liés épidémiologiquement.

En Afghanistan : 19 cas de PVS1 ont été notifiés jusqu'à présent, contre 10 à la même période de l'année dernière. Cela est très préoccupant. La surveillance de l'environnement révèle également une proportion accrue d'échantillons positifs. La situation en matière de sécurité et l'accès devraient être considérablement améliorés pour que les efforts d'éradication progressent, puisqu'un million d'enfants de moins de cinq ans sont actuellement inaccessibles lors des récentes campagnes de vaccination contre la poliomyélite.

De plus, après une période de 10 mois sans propagation internationale du poliovirus sauvage entre le Pakistan et l'Afghanistan, une propagation transfrontalière dans les deux sens s'est produite au cours des trois derniers mois.

Au Pakistan : le nombre de cas étant à ce jour au même niveau en 2018 que pour l'ensemble de 2017. En outre, les isolats environnementaux positifs en 2018 continuent d'être largement répandus, ce qui indique de multiples zones de transmission et groupes de population. 

Au Nigéria : cela fait maintenant plus de deux ans que le dernier PVS1 a été détecté dans une zone accessible du Nigéria et quatre ans depuis la propagation internationale du PVS1 en provenance du pays. Le Comité s'est félicité des efforts soutenus déployés pour atteindre les enfants inaccessibles et pris au piège dans l'État de Borno, même face à une insécurité accrue, et a noté que la population cible inaccessible était maintenant réduite à environ 70 000 enfants, disséminés dans l'État de Borno, dans de petites poches. 

2. Poliovirus dérivés du vaccin (PVDVc)

  • Le poliovirus dérivé du vaccin de type 2 (PVDVc2) circule en Somalie, au Kenya, en République Démocratique du Congo au Nigéria et au Niger.
  • Le poliovirus dérivé du vaccin de type 1 (PVDVc1) circule en Papouasie-Nouvelle-Guinée.
  • Le poliovirus dérivé du vaccin de type 3 (PVDVc3) circule en Somalie. 
  • Ces poliovirus dérivés du vaccin demeurent une source de préoccupation majeure, en particulier pour la propagation internationale entre la Somalie et le Kenya et la propagation récente du PVDVc 2 du Nigéria au Niger, étant donné que traditionnellement, les virus PVDVc2 se propagent rarement à travers les frontières. Les conflits et les mouvements de population à l'intérieur et à l'extérieur de la République Démocratique du Congo indiquent un risque de propagation.  
    Les vastes zones inaccessibles de la Somalie entravent considérablement l'interruption de la transmission du PVDVc2 et du PVDVc3 dans la région, exacerbées par d'importants mouvements de population entrant et sortant de ces régions.  
    Néanmoins, en raison de l'offre limitée de vaccin antipoliomyélitique inactivé (VPI), dans les foyers de PVDVc2, la mise en œuvre des recommandations temporaires pour la vaccination des voyageurs au départ à la frontière peut être difficile.
  • Le comité a pris note des progrès réalisés dans la coopération transfrontalière entre la Papouasie-Nouvelle-Guinée et l'Indonésie, mais c'est inquiétant du fait que de nouveaux cas de PVDVc1 dans de nouvelles provinces de Papouasie-Nouvelle-Guinée aient été détectés au cours des trois derniers mois et que les indicateurs de surveillance dans les provinces indonésiennes voisines de la provinces de Papouasie-Nouvelle-Guinée ne soient pas optimaux. 
  • De même, les pays voisins de la Somalie, tels que le Soudan du Sud, l'Éthiopie et Djibouti, ont des zones de surveillance insuffisante, ce qui risque de permettre la propagation internationale. 
  • L'épidémie de PVDVc2 en Syrie a été contrôlée avec succès, sans propagation internationale, et la Syrie n'est plus considérée comme infectée mais reste vulnérable.
  • Le comité a noté que dans tous les pays infectés, la vaccination de routine était faible. Les flambées de PVDVc2 à Jigawa et, pour la deuxième fois, à Sokoto, au Nigéria, soulignent encore la vulnérabilité du nord du Nigéria à la transmission du poliovirus. La couverture vaccinale systématique reste très faible dans de nombreuses régions du pays, bien que le leadership politique et le programme d'urgence national visant à renforcer la vaccination systématique commencent à avoir un impact dans certaines régions.

3. Catégories de risque

Le Comité a donné au Directeur général l'avis ci-après visant à réduire le risque de propagation internationale du PVS1 et des PVDVc, sur la base de la stratification du risque, comme suit :

  • États infectés par le PVS1, le PVDVc1 ou le PVDVc3, avec un risque potentiel de propagation internationale.
  • États infectés par le cVDPV2, avec un risque potentiel de propagation internationale.
  • États qui ne sont plus infectés par le PVS1 ou le PVDVc, mais qui restent vulnérables à la réinfection par le PVS ou le PVDVc.

4. Catégorisation des pays à risque de poliomyélite

Catégorie 1 : pays infectés par des poliovirus sauvages ou par des poliovirus circulants dérivés de la souche vaccinale, avec risque potentiel de propagation internationale.

Poliovirus sauvages de type 1 (PVS1)

  • Afghanistan détection la plus récente le 25 oct. 2018
  • Pakistan détection la plus récente le 25 oct. 2018
  • Nigéria détection la plus récente le 27 sept. 2016

PVDVc1

  • Papouasie-Nouvelle-Guinée (détection la plus récente le 1er octobre 2018)

PVDVc3

  • Somalie (détection la plus récente le 7 septembre 2018).

Catégorie 2 : pays infectés par les poliovirus dérivés de la souche vaccinale de type 2, avec risque potentiel de propagation internationale

  • République Démocratique du Congo, détection la plus récente le 25 septembre 2018 ;
  • Kenya, détection la plus récente du 21 mars 2018 ;
  • Nigéria, détection la plus récente: 17 oct. 2018 ;
  • Niger détection la plus récente le 9 sept. 2018 ;
  • Somalie, détection la plus récente le 4 oct. 2018.

Catégorie 3 : pays qui ne sont plus infectés par le poliovirus sauvage ou vaccinal, mais qui restent vulnérables à la propagation internationale et États à risque pour l'émergence et la circulation du poliovirus vaccinal.

PVS1

  • Cameroun, dernier cas 9 juillet 2014 ;
  • République centrafricaine, dernier cas 8 décembre 2011 ;
  • Tchad dernier cas 14 juin 2012.
PVDVc
  • Syrie, dernier cas 21 septembre 2017.

5. Recommandations du 19ème Comité d'urgence du Règlement sanitaire international concernant la propagation internationale du poliovirus

Le 19ème Comité d'urgence du Règlement sanitaire international concernant la propagation internationale du poliovirus a convenu à l'unanimité que le risque de propagation internationale du poliovirus reste une urgence de santé publique de préoccupation internationale. 

Il a recommandé que les recommandations temporaires visant à prévenir la propagation du virus soient prolongées pour une nouvelle période de trois mois.

  • Il est important que tous les pays, en particulier ceux qui ont de fréquents déplacements et contacts avec les pays et zones touchés par la poliomyélite, renforcent la surveillance de la paralysie flasque aiguë afin de détecter rapidement tout cas de poliomyélite et mettent en œuvre des mesures de prévention et d'intervention. 
  • Les États Membres devraient maintenir des niveaux élevés d'immunité contre le poliovirus dans leurs populations grâce à des programmes de vaccination efficaces.
  • Intensification des actions de prévention transfrontalières.
  • Tous les voyageurs qui se rendent dans les zones touchées par la poliomyélite devraient être vaccinés contre la poliomyélite. 
  • Tout pays qui exporte du poliovirus devrait assurer la vaccination de tous les voyageurs internationaux avant le départ. Plus précisément, les résidents (et les visiteurs de plus de quatre semaines) des zones infectées devraient recevoir une dose supplémentaire de vaccin antipoliomyélitique oral (VPO) ou de vaccin antipoliomyélitique inactivé (VPI) quatre semaines à 12 mois avant le voyage (cette demande s'applique aux pays des catégories 1 et 2 ; elle peut être exigée avant le départ des pays de catégorie 1). La vaccination contre la poliomyélite est inscrite sur le certificat international de vaccination.
  • Les pays touchés par la transmission du poliovirus sont soumis aux Recommandations temporaires du Règlement sanitaire international qui demandent aux États membres de signaler un cas de poliomyélite en tant que situation d'urgence nationale en matière de santé publique et d'envisager la vaccination de tous les voyageurs internationaux.

Les règles de personnalisation de l'information sur la vaccination contre la poliomyélite de MesVaccins.net ont été mises à jour.

Sources : Organisation mondiale de la santé.

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2019-03-14

Archives des Vidal News