Taeniasis : TREDEMINE (niclosamide) en rupture de stock depuis le mois d’août

Par DAVID PAITRAUD -
1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 894 lecteurs


Alors que sa distribution devait reprendre normalement au mois d'août, l'antihelmintique TREDEMINE 500 mg comprimé à croquer (niclosamide) est à présent en rupture de stock

Aucune date de retour à un approvisionnement normal n’est annoncée à ce jour. 
Scolex (tête) de Taenia solium (illustration @Rjgalindo sur Wikimedia).

Scolex (tête) de Taenia solium (illustration @Rjgalindo sur Wikimedia).


Rupture de stock malgré le contingentement
Malgré un contingentement de la distribution mis en place au mois de mars (notre article du 23 mars 2018), l'antihelmintique TREDEMINE 500 mg comprimé à croquer (niclosamide) [Cf. Encadré 1] est en rupture de stock depuis mi-août 2018.

Cette situation est consécutive à un problème d'approvisionnement en substance active, le niclosamide.

Encadré 1 - Indication thérapeutique de TREDEMINE 
Traitement des taeniasis à Taenia saginata (bœuf), à Taenia solium (porc), à Diphyllobotrium latum (poisson), à Hymenolepis nana.

Quelles alternatives thérapeutiques ?
TREDEMINE est le seul médicament de niclosamide disponible en France. 

Dans une lettre aux professionnels de santé en date du 5 septembre 2018, le laboratoire Serb indique que "Des alternatives à TREDEMINE (niclosamide) 500 mg disponibles sur le marché français pourront être envisagées selon les données de la littérature médicale et le cas du patient".

S'agissant du traitement des ténias (saginata et solium), une autre substance disposant de cette indication est disponible en France : l'albendazole (ZENTEL) [Cf. Encadré 2].

 
Encadré 2 - Les indications de ZENTEL (albendazole)
Infections intestinales et cutanées :
  • Oxyurose (Enterobius vermicularis).
  • Ascaridiose (Ascaris lumbricoïdes).
  • Ankylostomose (Ankylostoma duodenale, Necator americanus).
  • Trichocéphalose (Trichuris trichiura).
  • Anguillulose (Strongyloïdes stercoralis).
  • Taeniasis (Taenia saginata, Taenia solium) : le traitement par l'albendazole ne doit être envisagé qu'en cas de parasitoses associées sensibles à l'albendazole.
  • Giardioses (Giardia intestinalis ou duodenalis) de l'enfant.
Infection systémique :
  • Trichinellose (Trichinella spiralis).
 
 

Sources : ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament)

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2018-09-20

Archives des Vidal News