Concours Lépine 2018 : MedPack et trois autres innovations santé au tableau d’honneur

Par Jean-Philippe RIVIERE -
1
2
3
4
5
3.0
(2 notes)
vu par 4308 lecteurs


Cette année, la santé a été mise à l’honneur de la 117e édition du Concours Lépine, avec 4 des 6 principaux prix attribués à MedPack, Diabilive, GestualMove et Wyes. Ces projets santé sont tous nés de l’observation de carences bien précises concernant les soins ou la vie quotidienne des patients.
 
MedPack a reçu la plus prestigieuse des récompenses de ce concours, le Prix du Président de la République. Il s’agit d’une station de travail médicale portative de 6 kg, pratique, hygiénique et sécurisée. Elle a été inventée par Samuel Mercier, infirmier urgentiste aux Pompiers de Paris.
 
Diabilive est une application pour smartphone destinée, comme son nom l’indique, à faciliter la vie des personnes diabétiques sous insuline. Ses auteurs ont obtenu le Prix de l’Assemblée Nationale.
 
GestualMove est une interface sans contact destinée aux personnes handicapées motrices ne pouvant se saisir d’un joystick pour contrôler leur fauteuil motorisé. Les lycéens et professeurs travaillant sur cette interface ont reçu le Prix du Premier Ministre.
 
Enfin Wyes est une application reliée à des lunettes équipées de capteurs infrarouges destinée à permettre aux personnes atteintes de la maladie de Charcot de continuer à communiquer. Ses concepteurs, élèves ingénieurs, ont été récompensés du Prix "L’univers connecté".
Samuel Mercier, infirmier urgentiste aux Sapeurs Pompiers de Paris, reçoit le premier Prix du Concours Lépine 2018 pour l'invention du MedPack (photo : @ConcoursLepine).

Samuel Mercier, infirmier urgentiste aux Sapeurs Pompiers de Paris, reçoit le premier Prix du Concours Lépine 2018 pour l'invention du MedPack (photo : @ConcoursLepine).

 
Depuis 117 ans, le Concours Lépine récompense les inventeurs français
Le Concours Lépine a été créé en 1901 par Louis Lépine, alors préfet de police de Paris, pour contrer le marasme de l'époque des petits fabricants de jouets et d'articles de Paris, marasme "dû à la concurrence étrangère", notamment allemande.  
 
Chaque année, les inventeurs et fabricants français (industriels, étudiants, lycéens et même collégiens) peuvent participer à ce concours, sous réserve de déposer un titre de propriété (à l'INPI) et de matérialiser leur invention par un prototype ou une maquette. Environ 500 dossiers sont déposés et 250 récompenses distribuées chaque année.
 
Plusieurs inventions gagnantes du Concours Lépine sont devenues célèbres et largement utilisées, comme le mouchoir en papier, présenté dès 1901, le moulin à poivre (1910), le stylo à bille (1919), le moulin à légumes (1931) ou encore le grille pain (1933).

Ce Concours est aussi célèbre par le côté farfelu ou loufoque de certaines inventions, élaborées pour répondre à un besoin identifié au quotidien : briquet déchargé, casque encombrant, solutions anti-odeurs, etc.
 
La santé, une source d'inspiration pour de nombreux inventeurs
Côté santé, plusieurs inventions ont gagné le Concours Lépine : en 1937, un des premiers prototypes de cœur artificiel, ressemblant plutôt à une pompe à sang pour circulation extracorporelle (cf. ci-dessous) a été récompensé :

 

En 1964, c'est le Somnidor, appareil pouvant provoquer le sommeil dont il est difficile de trouver trace aujourd'hui, qui remporte le prix principal. En 1970, pour les personnes ayant des problèmes de mobilité, "un dispositif spécial servant à enlever les bas et chaussettes sans avoir à se baisser", est gagnant du Concours Lépine.
 
Plus récemment, en 2016, Benoît Mirambeau a remporté le Prix du Président de la République en présentant une application pour protocoles diabétiques.
 
MedPack, la station médicale ambulante grande gagnante du Concours Lépine 2018
Samuel Mercier, infirmier urgentiste aux Pompiers de Paris, a donc reçu le 7 mai 2018 le Prix du Président de la République pour MedPack et est donc le gagnant de l'édition 2018 du Concours Lépine.
 
En dehors des établissements de santé, les urgentistes utilisent leurs équipements de diagnostic, traitement, survie en fonction de ce qu'ils trouvent sur place : table, chaise, sol pour le plan de travail, porte-manteaux ou clous au mur pour accrocher une perfusion, un éclairage, etc.  
 
Samuel Mercier, confronté pendant des années à ces situations qui font perdre du temps (mesures d'hygiène et de sécurité à mettre en place en fonction de l'environnement) et du confort pour l'intervention, a mis au point MedPack.
 
Ce dispositif est donc destiné à faciliter les modalités d'intervention en permettant aux secouristes de se concentrer pleinement sur leurs tâches. MedPack, élaboré après 6 années de travail, se présente sous la forme d'une mallette mesurant 30 x 80 cm et pesant 6 kilos, déployable en quelques secondes et comportant  de multiples outils pour faciliter les soins (pied à perfusion télescopique, éclairage puissant, plateau d'intubation, mini-pharmacie, brise-ampoule, etc.) :



Voici une démonstration vidéo de son utilisation, réalisée par la société IMP, qui va commercialiser MedPack (une cinquantaine d'exemplaires ont déjà été fabriqués et sont utilisés par les pompiers, l'armée semble également intéressée) :

 
 
Diabilive, une nouvelle application d'aide au quotidien des diabétiques prenant de l'insuline
Mise au point par des médecins  et pharmaciens du Sud-Ouest de la France, Diabilive est une nouvelle tentative de simplifier la vie quotidienne des patients diabétiques insulino-traités.
 
Cette application, qui a donc reçu le prix de l'Assemblée Nationale (3e place au tableau d'honneur du Concours Lépine 2018, derrière MedPack et un drone d'intervention contre les incendies), calcule la dose d'insuline quotidienne nécessaire selon la prescription médicale, la glycémie mesurée au doigt, les prises alimentaires et l'activité physique. Ces deux dernières variables doivent être saisies manuellement, mais les concepteurs misent sur l'ergonomie simplifiée et facile d'utilisation pour entraîner l'adhésion des patients : 

 

Ces derniers peuvent aussi saisir les numéros de téléphone et emails de personnes de leur entourage, qui seront ainsi automatiquement (ou en cliquant sur un bouton S.O.S) alertées en cas d'hypo ou d'hyperglycémie.
 
GestualMove, pour commander sans joystick les déplacements d'un fauteuil roulant électrique
Tom est  handicapé moteur avec des problèmes de préhension des mains, ce qui l'empêche d'utiliser correctement le joystick directionnel usuellement utilisé sur les fauteuils roulants motorisés d'aujourd'hui.
 
Afin de l'aider à se déplacer, 7 collégiens, désormais lycéens, et leurs deux enseignants en technologie du collège Jean Renoir à Bourges développent depuis octobre 2016  un projet de fauteuil roulant à commande sans contact et à moindre effort.
 
Ils ont conçu, sur leur temps libre, des capteurs permettant de déplacer le fauteuil en fonction de mouvements de la main  et de la tête. Voici une démonstration d'un essai :
 
 
Ce projet a reçu le Prix du Premier Ministre (5e place au tableau d'honneur) et est désormais soutenu par de nombreux partenaires, dans l'espoir d'aboutir à une solution utilisable par d'autres patients atteints des mêmes difficultés.
 
Wyes, une application qui permet de "redonner la parole par la vue"
Wyes est une application conçue par 5 étudiants en école d'ingénieur (ECE Paris). Elle est destinée à aider au maintien de la capacité à communiquer des personnes atteintes d'une maladie neurodégénérative paralysante, souvent appelée maladie de Charcot, ou "sclérose latérale amyotrophique" (SLA).
 
Cette application, chargée sur une tablette, est reliée par un boîtier à des lunettes imprimées 3D équipées de capteurs infrarouges qui permettent de détecter des clignements volontaires des yeux (les muscles des yeux, comme ceux du cœur, de la vessie, des intestins et des organes sexuels ne sont en général pas atteints par la SLA).
 
Une telle application peut donc permettre aux patients les plus atteints, qui perdent l'usage de la parole (muscles pharyngés atteints par la SLA), de continuer à communiquer : en fonction du nombre de clignements volontaires des yeux (voire de leur nature : clignement long, court, gauche, droit, les deux yeux en même temps), un format est sélectionnable (email, texte à lire, oui / non, etc.), une lettre s'affiche, puis deux, trois, puis des mots et phrases sont suggérés et le patient peut, toujours en clignant des yeux, choisir ce qu'il veut dire (la tablette peut dire la phrase) ou écrire.
 
Voici les explications de Maxime Loubar, un des cinq co-concepteurs de cette application (reportage du Parisien à la Foire de Paris, où les stands du Concours Lépine étaient installés cette année) :
 
 
L'application Wyes a  été récompensée du Prix "L'univers connecté" du Concours Lépine (6e place au tableau d'honneur).
 
 
En savoir plus :
 
Le tableau d‘honneur du Concours Lépine 2018, 8 mai 2018
 
Le site présentant MedPack. Sa fiche technique (PDF).
 
Le site présentant Diabilive
 
Le site présentant GestualMove
 
Le site présentant Wyes

Sources : Concours Lépine

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités Archives des Vidal News