Hors-série du BEH sur la vaccination des jeunes enfants : enquête auprès de 1 582 médecins généralistes

Par Jean-philippe RIVIERE -
1
2
3
4
5
4.2
(5 notes)
vu par 5175 lecteurs


Un hors série du BEH, consacré à la vaccination des jeunes enfants, est paru le 19 octobre 2017, juste avant le débat parlementaire sur l’obligation vaccinale.
 
Il reprend les résultats de 3 enquêtes, dont l’une portait sur l’évaluation par 1 582 médecins généralistes de l’utilité de différentes mesures d’amélioration de leurs pratiques vaccinales.
 
Cette enquête, conduite par la DREES en 2014, comportait aussi plus d'une trentaine de questions sur la perception par ces médecins de la vaccination, de l’obligation vaccinale ou encore des adjuvants (réponses résumées dans cet article ci-dessous).
 
Les 2 autres enquêtes portant sur l’évaluation des connaissances et perception de la population générale (enquête qualitative), l’évaluation  de l’adhésion à la vaccination de la population générale et l’évaluation des sources d’informations et des pratiques des parents (enquête quantitative : Baromètre santé 2016). Les résultats de l'analyse des réponses sur la vaccination au baromètre 2016 sont résumées dans cet autre article.
 
Ce hors-série, qui a pour objectif d'éclairer sur les enjeux de la vaccination collective, "pour mieux comprendre l'action publique", comporte aussi des points de vue et opinions sur la vaccination des jeunes enfants.
Les médecins utilisent de plus en plus les outils numériques pour s'informer, se former, échanger avec leurs pairs (illustration).

Les médecins utilisent de plus en plus les outils numériques pour s'informer, se former, échanger avec leurs pairs (illustration).


Un hors-série comportant des points de vue, article et résultats commentés de 4 enquêtes
Le hors-série sur la vaccination publié le 19 octobre par le BEH (Bulletin épidémiologique hebdomadaire) a pour objectif, selon François Bourdillon, Directeur général de Santé publique France, d'"apporter des éclairages permettant de mieux comprendre et faire comprendre les enjeux de la vaccination".
 
Cette publication comporte tout d'abord deux points de vue et un article, accessibles sur la version PDF du hors-série :
  • "Rendre les bienfaits de la vaccination perceptibles", point de vue de Sylvain Gautier et coll., pour le Collège de liaison des internes de santé publique ;
  • "50 000 médecins généralistes en première ligne", point de vue de Raphaël Lozat, spécialiste en médecine générale, responsable du Pôle santé des populations au Collège de la médecine générale ;
  • "Pourquoi des couvertures vaccinales très élevées chez le nourrisson sont-elles nécessaires ?", article de Matthieu Humez et coll., de l'agence Santé publique France.
 
Elle comporte aussi des articles issus de 3 enquêtes menées entre 2014 et 2016 et présentées au comité d'orientation de la concertation citoyenne sur la vaccination, présidée par le Pr Alain Fischer (voir notre article sur cette concertation et ses propositions).
 
L'enquête quantittative nationale effectuée auprès du grand public et de parents est résumée dans cet article sur Vidal.fr.
 
Enquête auprès de 1 582 médecins généralistes français sur la perception de la vaccination et ses leviers d'amélioration
En 2014, la DREES (Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques) et l'Observatoire régional de la santé Paca ont mené une enquête par questionnaire d'une quarantaine d'items, menée par entretien téléphonique avec des médecins généralistes issus de la base de données exhaustive des professionnels de santé.
 
Ils ont été stratifiés par âge, sexe, activité durant l'année et indicateur sur l'accès au soins dans la commune d'exercice médecin.
 
Sur les 3 718 médecins éligibles, 1 712 ont accepté de répondre au questionnaire et 1 582 l'ont effectivement fait.
 
Leviers d'amélioration de la pratique vaccinale : information et traçabilité
Les auteurs de l'étude de la DREES ont donc publié un article revenant sur les réponses à la question permettant "d'identifier les mesures perçues comme les plus utiles par les MG pour améliorer leur pratique vaccinale quotidienne".
 
Voici un tableau résumant les réponses apportées à cette question :

 
Question :  d'après vous, les actions suivantes seraient-elles utiles dans votre pratique ? Réponse : action perçue comme utile % (n=1 582)
Des campagnes d'information grand public sur les vaccins 80,6 [78,7-82,5]
Des argumentaires sur les bénéfices et les risques de chaque vaccin 79,1 [77,2-81,1]
Des livrets d'information pour les patients sur les bénéfices 77,9 [75,9-79,9]
Un carnet de vaccination électronique intégré au logiciel métier 75,2 [73,1-77,2]
Une lettre électronique gratuite informant des nouveautés sur les vaccins 66,8 [64,5-69,1]
Une ligne gratuite de conseil téléphonique sur les vaccins pour les médecins 56,8 [54,5-59,2]
La mise à disposition de vaccins au cabinet 56,8 [54,5-59,2]
Un rappel automatique, par SMS, aux patients, de leurs dates de vaccination 54,9 [52,6-57,3]
Une cotation spécifique pour une consultation dédiée à la vaccination 30,3 [28,1-32,5]

Les auteurs de l'article précisent que certaines de ces mesures ont été proposées par 3 rapports sur la vaccination :  
Ils font également remarquer que "des mesures reconnues par les MG sont déjà mises en oeuvre" :
  • Il existe déjà une campagne d'information pour la vaccination contre la grippe saisonnière sur le site de l'Assurance Maladie ;
  • Un carnet de vaccination électronique existe sur mesvaccins.net, "mais payant dans sa version accessible aux professionnels de santé et non intégré au logiciel métier" ;
  • Une newsletter gratuite est disponible sur le site Vaccination Info Service (et payante sur Infovac) ;
  • Une ligne de conseil consacrée aux maladies infectieuses, dont la vaccination, est tenue par certains services hospitaliers d'infectiologie [NDLR : coordonnées non mentionnées dans le hors-série].
 
Délégation de tâches centrées sur la vaccination aux infirmiers et infirmières : les médecins plutôt pour
Les 1 582 médecins interrogés par la DRESS ont aussi répondu à une question sur la délégation aux infirmiers et infirmières de tâches centrées sur la vaccination, voici les résultats obtenus.
 
A la question "en admettant qu'une loi permette la rémunération par l'Assurance maladie d'un(e) infirmier(e) diplômé(e) d'état rattaché(e) à votre cabinet, seriez-vous d'accord pour déléguer à celle-ci" :

 
Tâches OUI (%)
L'enregistrement de ces vaccinations
dans un dossier médical
62,5 % [60,2-64,8]
La réalisation des vaccinations 60,9 % [58,6-63,3]
Le suivi des vaccinations de vos patients 51,8 % [49,4-54,1]
La prescription de vaccins 26,3 % [24,2-28,4]
 
Plus de 50 % des médecins interrogés sont donc partants, selon cette enquête, pour déléguer l'acte de vaccination, son enregistrement et son suivi. Par contre, près de 3 médecins sur 4 veut conserver la prescription de ces médicaments.
 
Perception de la vaccination : médecins généralistes globalement très favorables, mais l'obligation vaccinale, l'utilité de tous les vaccins ou de certains adjuvants ne font pas l'unanimité
La majeure partie du questionnaire émis par la DREES en 2014, aux résultats publiés par la DREES en mars 2015 et résumés sur notre site ici, n'est pas évoquée dans le hors-série du BEH paru en octobre 2017, pourtant destiné à éclairer sur les leviers d'amélioration de la couverture vaccinale.
 
Pour mémoire et contextualisation des réponses aux deux questions reprises ci-dessus, les résultats de l'analyse de ce questionnaire montraient notamment que :
  • 97 % de médecins se déclaraient favorables à la vaccination en général : 80 % des médecins interrogés "très favorables" et 17 % "plutôt favorables" ;
  • 61 % des répondants trouvaient que l'obligation vaccinale, qui concernait alors seulement les vaccins contre la diphtérie, la poliomyélite et le tétanos), devait rester cantonnée à "seulement certains vaccins;
  • 24 % des répondants estimaient par contre que l'obligation vaccinale devrait être étendue aux 9 vaccins actuellement recommandés (pour mémoire, l'obligation sera très probablement étendue le 1er janvier 2018 à 8 de ces 9 vaccins, le vaccin contre le HPV n'ayant pas été retenu par la ministre de la santé) ;
  • Environ un quart (25,8 %) des généralistes interrogés jugeait que "certains vaccins recommandés par les autorités étaient inutiles;
  • Un généraliste sur 5 (19,9 %) estimait aussi que 'les enfants sont trop vaccinés contre trop de maladies" ;
  • Environ un quart des médecins interrogés émettaient des doutes sur certains adjuvants.
 
Les médecins qui émettaient le plus de doutes en répondant à ce questionnaire étaient plus âgés, plus souvent de sexe féminin et avaient un volume d'activité plus faible que la moyenne, précisait la DREES. Ils exerçaient le plus souvent seuls, pratiquaient davantage les médecines douces (homéopathie, acupuncture, etc.) et avaient été davantage confrontés que leurs confrères aux maladies graves faisant l'objet de polémiques.
 
En conclusion : mise en avant des leviers d'amélioration de la couverture vaccinale dans un contexte toujours compliqué
Les leviers d'amélioration évoqués dans le hors-série du BEH et identifiés en 2014 suffiront-ils à convaincre les médecins réticents, ou est-ce tout simplement la force de la loi, qui devrait bientôt rendre 11 vaccins obligatoires au lieu de 3, qui les convaincra de mettre en oeuvre une couverture maximale pour toutes ses valences ?
 
Ou bien restera-t-il des médecins réticents à cet élargissement de l'obligation vaccinale, ce qui risque de poser problème face à une obligation de vaccination par 11 valences pour qu'un enfant puisse entrer en collectivité (crèche, école..) ?
 
Pour éviter ce problème de sanction pour l'enfant (alors qu'il s'agit d'une décision de ses parents) et en contestant d'autres aspects de cet élargissement de l'obligation vaccinale plus de 50 ans après l'avoir figée à 3 vaccins (DTP), des médecins ont adressé le 16 octobre une lettre ouverte aux députés et députées, avec copie à Emmanuel Macron, Edouard Philippe et Agnès Buzyn, pour les encourager à ne pas voter cette extension en l'état.
 
Cette lettre ouverte a été reprise par des posts sur les réseaux sociaux et par des blogspar exemple sur celui du Dr Jean-Claude Grange ou sur celui du Dr Christian Lehmann, jusqu'ici sans réaction des autorités de santé, actuellement en cours de présentation aux députés du budget… et de cette nouvelle obligation vaccinale.   

Rappelons aussi qu'à la différence de ces médecins inquiets de cette loi, les sociétés savantes et les agences sanitaires (dont Santé Publique France, qui publie le BEH) se réjouissent de cet élargissement de l'obligation.

Cette extension est perçue par ces organismes, la majorité présidentielle et probablement de nombreux médecins comme le seul moyen actuellement  valable (notamment en raison de la montée de la défiance, exacerbée depuis 2009 et la grippe A/H1N1) pour atteindre une couverture optimale pour tous ces vaccins, c'est-à-dire plus de 95 % des nourrissons vaccinés, puis 95 % de la population. 
 

En savoir plus :
 
Le hors-série du BEH, comportant l
'article sur  deux des questions de l'enquête de 2014 de la DREES
Vaccination des jeunes enfants : des données pour mieux comprendre l'action publique, 19 octobre 2017 (version PDF)

Article de la DREES sur son étude complète
Vaccinations : attitudes et pratiques des médecins généralistes, N° 910, mars 2015 


La lettre ouverte aux députés
Lettre ouverte aux députés contre le projet d'extension de l'obligation de vaccination des nourrissons, 16 octobre 2017, reprise sur plusieurs blogs de médecins généralistes, notamment 30ansplustardhippocrate-et-pindaredocteurdu16sylvainfevre.blogspot.fr et enattendanth5n1

Sur VIDAL.fr


BEH sur la vaccination des jeunes enfants : enquête nationale menée auprès du grand public et des parents (octobre 2017)

Passage de 3 à 11 vaccins obligatoires : Agnès Buzyn annonce une loi à l'automne 2017 (juillet 2017)

Vaccinations : une concertation citoyenne riche en propositions… et en paradoxes ! (décembre 2016)

Comment les médecins généralistes perçoivent-ils les vaccinations ? Résultats d'une enquête de la DREES (avril 2015)

 

Sources : DREES, BEH

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités

Vidal News du 2017-11-16

Archives des Vidal News