Décès liés à une infection à Vibrio vulnificus en Floride aux Etats-Unis

1
2
3
4
5
(aucun avis, cliquez pour noter)
vu par 322 lecteurs


Médecine des voyages

Médecine des voyages

Aux Etats-Unis, le 31 août 2017, le département de la Santé de Floride a notifié trois décès liés à Vibrio vulnificus en 2017.

Un total de 15 autres patients a été enregistré dans 12 comtés de l'État. Le dernier décès a eu lieu dans le comté de Santa Rosa, le patient s'est infecté au niveau d'une plaie ouverte en contact avec de l'eau contaminée.

En 2016, 46 cas confirmés de la maladie (dont 10 décès) avaient été notifiés en Floride.

La bactérie, Vibrio vulnificus, se trouve dans les milieux estuariens et est associée à diverses espèces marines comme le plancton, les crustacés (huîtres, palourdes et crabes), et les poissons.

La maladie résulte de l'infection des plaies soit par contamination d'une plaie ouverte avec l'eau de mer hébergeant la bactérie, soit par lacération de la peau par le corail, ou un poissons, suivie d'une contamination par l'organisme, soit encore de l'ingestion de la bactérie contenue dans l'eau contaminée.

Il s'agit d'une bactérie très virulente qui peut causer 3 types d'infections :

  • Une gastro-entérite, après avoir mangé des fruits de mer comme les huitres, associant vomissements, diarrhée et douleurs abdominales ;
  • Une infection nécrosante des plaies consécutive à une baignade avec une peau lésée ou par blessure par des poissons à épines (tilapia), survenant 24 heures après le contact ;
  • Une septicémie invasive après avoir mangé des coquillages crus ou peu cuits, en particulier les huîtres. Elle s'observe surtout chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli, en particulier ceux ayant une maladie chronique du foie. Lorsque cela se produit, les symptômes graves, y compris lésions cutanées et un choc septique peuvent parfois entraîner la mort.

Source : Promed.

Pour recevoir gratuitement toute l’actualité par mail
Je m'abonne !
Voir toutes les actualités Archives des Vidal News